le Social
INFO
SUIVEZ LE SOCIAL

FORUMS
Envoyez moi vos mail je transmets le corrigé ... fdewisme@yahoo.fr
Bonjour, étudiante en quatrième année de formation ASS, je recherche des personnes qui seraient disponibles pour lires les trois trois pièces de mon DPP (ou l ...
Bonjour, je souhaiterais pouvoir m'orienter en licence de psychologie à distance l'année prochaine. Je souhaiterais savoir si avec le DEME et DEES l'on peut s'i ...
Bonjour à tous. Je suis actuellement en recherche d'un contrat d'alternance en tant qu'éducateur spécialisé. Je suis en recherche pour septembre, et je serai ...
Bonjour, Dans le cadre d un dossier à faire j ai quelques questions a poser a des éducateurs spécialisés j aimerai donc que des éducateurs spécialisé puissent ...

Le niveau de vie des personnes handicapées : des différences marquées selon les limitations

dreesEn 2010, le niveau de vie annuel médian des personnes handicapées âgées de 15 à 64 ans s’élève à 18 500 euros, soit 2 000 euros de moins que celui des personnes sans handicap. Cet écart s’avère d’autant plus important que la limitation est sévère. Le niveau de vie médian des personnes ayant une limitation sévère est de 16 800 euros.

Licenciés pour inaptitude : les effets positifs de l’accompagnement par pôle emploi

pole emploiUne action innovante d’accompagnement et de conseil en évolution professionnelle des demandeurs d’emploi licenciés pour inaptitude (appelée LINA) a été testée par Pôle emploi. Son évaluation démontre que la mobilisation de l’expertise conjointe des conseillers référents et des psychologues du travail a permis aux personnes de mieux surmonter l’épreuve à laquelle elles sont confrontées, de reconstruire un projet professionnel, et d’accroître et sécuriser le retour à l’emploi. Par rapport à une population témoin composée de demandeurs d’emploi licenciés pour inaptitude mais non entrés dans l’accompagnement LINA, les bénéficiaires augmentent de 17% leurs chances d’accès à l’emploi au cours des 9 mois qui suivent leur entrée dans le dispositif.

La nutrition en EHPAD, un enjeu de santé publique en recherche d’efficacité

ehespLes diverses définitions des professionnels rencontrés démontrent la complexité de ce que recouvre la prise en charge nutritionnelle qui reste associée à la prévention de la dénutrition, un risque auquel les personnes âgées sont particulièrement exposées. De ce fait, le choix a été fait de cibler cette étude sur le rapport nutrition-dénutrition et non pas sur les autres pathologies liées à la malnutrition (obésité, diabète…). En effet, il apparaît que le risque de dénutrition augmente avec l’âge, du fait de situations médicales, sociales, psychologiques ou encore physiologiques. La dénutrition, selon la Haute Autorité de Santé (HAS), est la conséquence d'apports ou de stocks énergétiques ou protéiniques insuffisants pour répondre aux besoins de l'organisme.

Rapport sur le devenir professionnel des personnes autistes

affaires socialesIndéniablement, la situation actuelle de l'emploi des personnes autistes en France n'est pas bonne. D'aucuns feraient, légitimement sans doute, appel à des termes plus forts encore. Le malaise à traiter du sujet est d'autant plus grand que la méthodologie d'ordinaire de rigueur, à savoir l'impératif de s'appuyer sur des faits et des chiffres pour décrire un phénomène social, ne peut tout simplement pas être suivie ici: les données statistiques, fragmentaires en matière d'emploi des personnes handicapées en général ainsi que ne manquent pas de le relever répétitivement les organismes dédiés, deviennent pour ainsi dire inexistantes pour ce qui est du seul autisme.

55 ans de diversification des financements de la protection sociale

dreesDepuis 1959, les recettes de la protection sociale ont plus que doublé en proportion de la richesse nationale, passant de 16 à 34 points de PIB en 2015. Leur structure s’est également fortement modifiée : la part des impôts et taxes affectés (ITAF), au premier rang desquels se trouve la contribution sociale généralisée (CSG), a nettement augmenté. Cela a diminué d’autant la part des cotisations sociales – qui demeurent néanmoins la première ressource du système – et des contributions publiques. Ainsi, les ITAF représentent 24,5 % des ressources en 2015 (contre 0,4 % en 1968, à la date de leur création), tandis que la part des cotisations sociales a été ramenée de 77 % en 1959 à 61 % en 2015.

Guide pratique sur l’attribution de l’allocation aux adultes handicapés

dgcsIl ne s’agit pas de simplifier ou de modifier la notion de RSDAE en proposant une réponse unique applicable systématiquement à toute catégorie de publics ou de problématiques. Si la décision d’attribution de l’AAH doit être adaptée à la situation propre de la personne, la mé­thode d’appréciation doit cependant être harmonisée entre les MDPH. À ce titre, le guide poursuit trois objectifs principaux :

Transferts économiques, sentiments et obligations en familles précaires

cairnDans les classes populaires les plus précaires, le manque d’argent structure les existences et les relations. L’enjeu consiste à se protéger soi-même tout en assurant la sécurité des autres membres de sa famille, au premier rang desquels figurent les plus vulnérables. À côté des revenus déclarés – le plus souvent les minimas sociaux – s’opèrent des transferts monétaires intrafamiliaux qui visent à sécuriser autant que faire se peut les existences. À partir d’une enquête de type ethnographique, cet article montre que dans les familles populaires à faibles ressources, le care familial supplante souvent le recours aux institutions sociales, en raison de principes moraux (s’occuper des plus vulnérables), économiques (la sauvegarde économique du ménage) et affectifs (du fait de liens qui peuvent exister de longue date).

Parcours de réussite scolaire de jeunes relevant de l'Aide sociale à l'enfance

halCette recherche explore les conditions d’émergence et d’exercice de la réussite scolaire chez des jeunes relevant de la Protection de l’enfance, au travers d’une approche conjuguant positionnement et dynamique sociaux et relationnels et mobilisation individuelle. Elle a été réalisée, à partir de 2009, sur deux circonscriptions d’action sociale du département de l’Ain et alimentée par deux phases de travail de terrain. La première, quantitative, a été réalisée par questionnaire auprès des adultes (accueillants, travailleurs sociaux référents, enseignants) en charge des 229 jeunes confiés de ces deux zones et a consisté en un recueil d données relatif à leur parcours de placement, leur scolarité, leurs spécificités, leurs liens avec leur famille d’origine.

Emploi et chômage des 15-29 ans en 2015 : Un jeune sur dix au chômage

daresEn 2015, 53,3 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont sur le marché du travail en France : 43,2 % occupent un emploi et 10,1 % sont au chômage, soit un taux de chômage de 18,9 %. 14,7 % des jeunes ne sont ni en emploi, ni en formation (part de « NEET »).

Après s’être nettement dégradés suite à la crise de 2008, ces indicateurs ont peu varié de début 2013 à fin 2015. La part et le taux de chômage des jeunes ont baissé d’environ un demi-point, mais la part des jeunes sans emploi ni formation s’est accrue d’autant. Sur la même période, le taux d’emploi des 15-29 ans s’est stabilisé.

Les besoins fondamentaux de l’enfant en protection de l’enfance

cnape.frUne centration sur les besoins fondamentaux universels de l’enfant

Appréhender les besoins fondamentaux de l’enfant, c’est interroger une construction sociale, culturelle, clinique, juridique qui s’inscrit dans une historicité, une temporalité et un contexte donné. Ces besoins communs et universels sont reconnus fondamentaux, dans le sens où leur satisfaction permet la construction du sujet dans la plénitude de ses potentialités, du respect de ses droits et au service de son développement et de son accès à l’autonomie et à la socialisation.

Au sortir du chômage, la dynamique des mobilités entre métiers

pole emploiDans un contexte d’accélération des mutations économiques, anticiper les évolutions des métiers et des compétences associées est une des préoccupations majeures des politiques d’emploi et de formation pour sécuriser les parcours professionnels et répondre aux besoins des entreprises. La mise en oeuvre du conseil en évolution professionnelle, dont les principaux objectifs sont d’améliorer la capacité du demandeur à faire ses propres choix professionnels et de lui apporter des clés de compréhension de son environnement professionnel, renforce le rôle joué par Pôle Emploi en matière d’accompagnement des transitions professionnelles des demandeurs d’emploi et rend nécessaire de développer la connaissance sur les débouchés offerts dans certains secteurs et sur les facteurs qui permettent de faciliter les mobilités.

EMPLOI
L'ASSOCIATION Claire Amitié France , animée par un projet éducatif et social, fondé sur des valeurs chrétiennes, recherche pour son Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (situé à Paris - 750...
-L'association humanitaire française Passeport Pour Une Naissance (PPUN) travaille dans les pays en voie de développement. Il s’agit de missions bénévoles, développées en équipe de professionnels di...
Coallia, association fondée par Stéphane Hessel en 1962, agit pour l'insertion des publics fragilisés à travers le logement, l'hébergement, l'accompagnement social, la formation et l'accueil en établ...
Coallia, association fondée par Stéphane Hessel en 1962, agit pour l'insertion des publics fragilisés à travers le logement, l'hébergement, l'accompagnement social, la formation et l'accueil en établ...
Apprentis d?Auteuil recherche des professionnels souhaitant donner du sens à leur carrière, prêts à s?engager auprès des jeunes et des familles, désireux de s?impliquer dans son projet.Missions  : En...
ECRITS
Le travail social, vécu en équipe, est souvent bousculé, questionné par les personnes accompagnées. D’abord parce que le métier d’éducateur se fonde sur la relation à l’autre : on ne peut pas sortir i...
Ce travail s’inscrit dans le cadre du domaine de formation 5 et porte sur le projet personnalisé d’une résidente que j’ai accompagnée lors de mon stage AMP dans une MAS (maison d’accueil spécialisé). ...
Le travail partenarial se définit par une action, un échange d'apports mutuels que les acteurs respectifs peuvent s'apporter en s'appuyant sur leurs statuts associatifs, missions, services voire fonct...
Le Centre Départemental de L’Enfance et de la Famille est un établissement public. Il est un service du Conseil Départemental et assure les missions d’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) délégués aux Dépar...
Au cours d’une expérience professionnelle d’animatrice en colonie de vacances adaptées, j’ai pu découvrir le quotidien de personnes handicapées et l’organisation que génère une telle situation. À l’ai...