le Social

Comment les élèves handicapés perçoivent-ils le collège ?

cairnDepuis la loi du 11 février 20051, le nombre d’élèves handicapes scolarises en France n’a cessé de progresser d’année en année (MENESR, 2015) : ainsi, entre 2006 et 2011, on a observé une augmentation annuelle moyenne de 6,3 % (+ 12,5 % dans le second degré entre 2006 et 2012) avec des effectifs globaux d’élèves stables (Le Laidier, Prouchandy, 2012). Ce constat est la conséquence directe de l’application de politiques en faveur d’une éducation inclusive, s’inscrivant dans un mouvement international qui vise à promouvoir le droit à une éducation de qualité pour tous les enfants, et notamment les enfants handicapes (UNESCO, 2008 ; UNICEF, 2012).

En parallèle, les états signataires de la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, dont la France depuis 2010, s’engagent à reconnaitre le droit des personnes handicapées a l’éducation en milieu ordinaire sans discrimination et sur la base de l’égalité des chances (article 24). La place de l’enfant handicape dans le système éducatif a évolué au cours des dernières décennies, partant d’une ségrégation systématique en établissement spécialisé pour aller vers l’intégration des élèves dans le système ordinaire et la notion d’éducation spécialisée, et tendre aujourd’hui vers un système totalement inclusif.

L’inclusion vise à assurer la pleine participation à l’école, et plus largement dans la société, de toutes les personnes, en prenant en compte la diversité des besoins et les particularités de chacun, et en éliminant notamment les barrières environnementales. La question de l’inclusion à l’école peut être abordée sous différentes perspectives, mais elle renvoie toujours à la notion d’équité : équité d’accès, équité d’opportunités, équité quant à l’environnement d’apprentissage, équité dans la réussite scolaire ou encore dans l’accès a des études supérieures et enfin à un emploi. La loi de 2013 relative à la refondation de l’école de la République assoit la scolarité obligatoire sur un socle commun de connaissances, de compétences et de culture et réaffirme que l’école doit être un lieu de réussite, d’autonomie et d’épanouissement pour tous, y compris pour les élèves handicapes.

La question qui se pose finalement est la suivante : le système éducatif parvient- il a satisfaire les besoins éducatifs particuliers (BEP) des élèves, que ceux-ci soient lies a des limitations fonctionnelles ou pas, afin que chaque élève puisse bénéficier des mêmes opportunités d’apprentissage, donc de réussite, qu’il ne soit pas juste accepte dans l’école, mais qu’il en devienne un membre à part entière ?

Mariane Sentenac et al., « Comment les élèves handicapés perçoivent-ils le collège ? Un climat scolaire inclusif pour une école plus inclusive », Agora débats/jeunesses 2016/4 (N° Hors série), p. 79-94.

Lire l'enquête sur CAIRN

 

ECRITS
Edith LAPERT parle dans son libre de la juste distance : pas trop près pour ne pas créer trop d'attachement et des dépendances mais assez prés pour rencontrer l'autre, travailler avec et avancer en co...
Le jeu 11/04/2018
Qu’est ce qu’une médiation éducative ? Prenons la définition étymologique de la médiation, nous trouvons en latin : « Mediatio Mediare » qui signifie : être au milieu de, s’interposer. En effet, l’act...
Ce stage au sein de l'Ato a pu me permettre de prendre conscience qu'il est important de comprendre et repérer les dynamiques institutionnelles, inter-institutionnelles et partenariales, afin d'accomp...
Ce travail de recherche et mes diverses expériences pratiques m’ont permis de nourrir et d’approfondir ma réflexion autour de l’accompagnement de la relation parent-enfant, et d’en tirer les points es...
A travers la situation que j’ai évoquée, j’ai essayé de démontrer que l’équipe ne savait pas quels outils utilisés pour accompagner une personne accueillie dans l’acceptation de sa maladie. Cependant,...