le Social
INFO
SUIVEZ LE SOCIAL

FORUMS
Bonjour, Êtes-vous passé par des cours particuliers pour l'aide à la préparation au concours DEASS ? J'envisage de le faire et aimerait connaitre vos avis. ...
Bonjour à toutes et à tous, Je recherche le livre de Joanne Lemieux "la normalité adoptive: les clefs pour accompagner l'enfant adopté" pour un envoi postal à ...
Bonjour a tous. Je suis en charge de la constitution d'un dossier MDPH d'une jeune adolescente en MECS. L'orientation choisie est un IMPRO. Dans l'urgence, je d ...
Bonjour, Je n'arrive pas à connaître le nombre de désistements ES pour OLlioules. Qui a des infos? Merci Je suis 10eme
Bonjour à tous, Je viens vers vous car je n'ai pas validé le DC2 de mon DEES. J'ai bien validé le mémoire mais je n'ai pas pu valider le DC entier car j'ai eu ...

Du répit pour les personnes en situation de handicap

creaiLa notion de répit, d’abord associée à la maladie d’Alzheimer, s’est développée dans les années 1940 à Montréal.1 Développée depuis plusieurs années au Royaume-Uni, au Canada ou en Allemagne, cette notion s’impose aujourd’hui en France. La loi du 11 février 2005 légitime le droit au répit pour l’entourage des personnes en situation de handicap. Le projet de loi d’adaptation de la société du vieillissement confirme cette préoccupation grandissante de répit pour tous les aidants de personnes malades, handicapées ou dépendantes.

Le dictionnaire Larousse définit le terme de répit comme « un arrêt momentané, une suspension de quelque chose de pénible, d’une souffrance », « un repos, une interruption dans une occupation absorbante ou contraignante ». L’association française des aidants, elle, le définit comme « le temps libre que peuvent prendre les aidants et les personnes accompagnées ». La charte européenne de l’aidant familial souligne que ce droit au répit est « une nécessité fondamentale qui peut se traduire en termes de soutien, de renfort ponctuel en cas d’urgence, de services de suppléance et/ ou de centres d’accueil temporaire de qualité pour une plus ou moins longue durée selon les besoins (temps de vacances, repos, santé, …). »

Les politiques nationales de santé publique, quant à elles, dans les plans nationaux, abordent de plus en plus cette notion. Le troisième plan autisme 2013-2017 veut aider les familles à être présentes et actives auprès de leur proche avec autisme ou autres TED, tout en prévenant les situations d’épuisement et de stress. Cette ambition exige un soutien particulier des familles par la création de places d’accueil temporaire qui leur offrent des solutions de répit. Ainsi, il prévoit la création de 350 places supplémentaires sur le territoire. Le plan national sur les maladies rares prévoit de développer des modes d’organisation pour répondre aux besoins de répit des personnes malades ou de leurs aidants en s’inscrivant dans la logique de développement de l’offre de répit de droit commun pour les personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie.

Le plan Alzheimer apporte également une attention particulièrement soutenue quant à la création de places en accueil de jour et en hébergement temporaire et souhaite apporter des solutions de répit souples, innovantes et diversifier l’offre afin de garantir le plus longtemps possible un libre choix entre domicile et institutionnalisation. Il souligne que le répit constitue une des priorités essentielles pour l’amélioration de la prise en charge des malades.8 Le plan des handicaps rares, celui des maladies neurodégénératives, ceux relatifs aux accidents vasculaires cérébraux (AVC), aux cancers, aux soins palliatifs (etc…), préconisent également le développement et la diversification des solutions de répit.

Lire le rapport sur le site du CREAI

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire

0
EMPLOI
Rattaché(e) au Responsable du Pôle Résidences Jeunes Actifs, vous travaillez en binôme avec les responsables de résidence du secteur pour assurer la continuité de service Vos principales missions s...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED d'Aulnay-sousBois 1 EDUCATEUR SPECIALISE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 4 mois Vos missions : • Accompagnement social e...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED d'Aulnay-sous-Bois 1 CHEF DE SERVICE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 5 mois Vos missions : • Participation à l’élaborati...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED de Gagny : 1 EDUCATEUR SPECIALISE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 7 mois Vos missions : • Accompagnement social et éducat...
Apprentis d?Auteuil recherche des professionnels souhaitant donner du sens à leur carrière, prêts à s?engager auprès des jeunes et des familles, désireux de s?impliquer dans son projet.Missions : Au ...
ECRITS
Cet extrait traite de Marx traite de la division du travail au sein des manufactures mais également au sein de la société elle-même. Marx nous montre la réelle utilité de la division du travail, qui n...
Durkheim dans ce texte nous expose deux sortes de solidarité positive, l'une qui dérive des similitudes, l'autre de la division du travail. Il distingue par la suite deux types de solidarité sociale. ...
Dans son 21ème Rapport sur l’état du mal-logement en France paru en janvier 2016, la Fondation Abbé-Pierre faisait état de 3,8 millions de personnes mal logées auxquelles il faut ajouter 12,1 millions...
En tant qu’être humain tout d’abord mais aussi en tant qu’éducateur spécialisé, je pense que la communication est essentielle à toute relation, il faut donc savoir comment la mettre en œuvre correctem...
L'accompagnement auprès de M. et Mme. B. m'a permis de mettre en pratique la méthodologie de l'ISAP, mais a également contribué à ma formation professionnelle et m'a amené à réfléchir sur mon position...