le Social
INFO
SUIVEZ LE SOCIAL

FORUMS
Salut tout le monde! Je suis à la recherche d'informations complémentaires pour une formation ES, car en ayant fouiner un peu partout sur le net,je ne compren ...
Bonjour, J'aurais voulu savoir si à l'irts de Talence en formation ES il fallait chercher ses stages de soi même ou si l'irts en proposait ?
Bonjour, J'ai une amie qui a sa petite fille placée dans une famille d'accueil par l'Aide Sociale à l'Enfance. Elle a obtenu des droits de visite et d'hébergem ...
Bonjour, J'entre en 1ere année deduc spe et je suis a la recherche d'un stage au sein de la protection de l'enfance en île-de-France si vous avez des adresses o ...
Bonjour à tous Je voudrais savoir si il y a des personnes qui rentrent en formation d'assistant du service social à l'imf de Marseille. Si oui serait sympa ...

L’éducation et le soin comme agir sur soi

edsoDans un liminaire au numéro, Jean-Marie Barbier s’intéresse à une caractéristique commune à l’éducation et au soin lorsqu’ils sont situés dans une perspective de construction conjointe des activités et des sujets par et dans les activités : ce sont des champs de pratiques qui supposent obligatoirement un « couplage » entre l’activité du professionnel spécialisé et l’activité du public visé par la transformation attendue. C’est le cas plus général de tous les « métiers de la société ». Dans le contexte occidental contemporain, agir sur soi, agir par soi et agir pour soi relèvent aussi souvent d’une même culture d’action. Les actions ordonnées en dominante sur la transformation de soi par soi supposent notamment trois conditions : se reconnaître pour pouvoir agir sur soi ; s’engager comme sujet de sa propre transformation ; un espace de « culture de soi ».

Agir sur autrui/agir sur soi : un couple fréquent d’activités

Les champs sociaux de l’éducation et du soin, dont les rapports intéressent directement ce numéro, ont à l’évidence un trait commun : ils supposent à la fois l’activité de professionnel(les) spécialisé(e)s, et l’activité du public visé par/dans leur intervention. On ne peut pas “former” un sujet sans qu’il “se forme” lui-même. On ne peut pas davantage soigner un “patient” sans qu‘il contribue par sa propre activité à son entretien ou à sa guérison. Toute la question qui se trouve posée est alors d’identifier l’activité du sujet visé, souvent présente de façon cachée dans cette interactivité, et d’analyser le type de couplage que cette activité opère le cas échéant avec celle du sujet intervenant.

Cette caractéristique n’est pas propre aux seuls champs de l’éducation et du soin : elle concerne plus largement tous les ‘métiers de la société’, tous les champs d’intervention sur l’activité d’autrui : communication, management, conseil, accompagnement, travail social, activités culturelles, etc. Ces métiers et ces champs impliquent la présence obligée, à la fois divergente et congruente, de dynamiques d’activités distinctes.

Paradoxalement, c’est à l’occasion du développement de l’intérêt social pour les activités d’intervention sur l’activité d’autrui, que se révèlent socialement les activités de transformation par les sujets de leurs propres activités.

Un bel exemple nous est donné par exemple, dans le champ de l’éducation, par le développement de l’autodidaxie, de l’auto-formation, de l’éducabilité ou de la ‘capabilité’ qui se présentent à la fois comme des pratiques en opposition/différenciation avec les pratiques de formation instituée, et qui en même temps permettent de mieux identifier et analyser la part d’activité propre du sujet dans celles-ci : notions de métier d’élève, d’apprenant, de praticien réflexif ..etc. Que l’on pense par exemple à l’intérêt que présente l’analyse des activités d’évocation ou de construction de sens par l’apprenant présentes dans les activités pédagogiques considérées comme les plus traditionnelles, comme le cours magistral.

Il n’en va pas autrement de l’éducation thérapeutique, qui est en bonne partie une organisation et une socialisation de pratiques qui l’ont précédée, mais qui offre l’avantage d’attirer l’intérêt sur les activités des ‘patients’ présentes dans les activités de soin : notions de maintien de soi en vie (Tourette-Turgis, 2013), de “transformations d’habitude de vie” décrites dans ce numéro etc.

Lire le rapport sur edso.revues.org

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire

0
EMPLOI
Rejoignez les 30 000 collaborateurs de l'Appel Médical et bénéficiez de nombreuses missions et emplois les plus adaptés à vos envies et compétences tout en profitant des nombreux services et avantage...
Apprentis d?Auteuil éduque et forme aujourd?hui en France près de 23 000 jeunes en difficulté scolaire et sociale, répartis au sein de 200 établissements. Sa filiale Auteuil Formation Continue (200 s...
Créée en 1962 par Stéphane Hessel, Coallia est un acteur national qui agit pour l'autonomie des publics fragilisés à travers ses 3 pôles d'activité : habitat social adapté, hébergement social et acc...
Rejoignez les 30 000 collaborateurs de l'Appel Médical et bénéficiez de nombreuses missions et emplois les plus adaptés à vos envies et compétences tout en profitant des nombreux services et avantage...
Rejoignez les 30 000 collaborateurs de l'Appel Médical et bénéficiez de nombreuses missions et emplois les plus adaptés à vos envies et compétences tout en profitant des nombreux services et avantage...
ECRITS
Cet extrait traite de Marx traite de la division du travail au sein des manufactures mais également au sein de la société elle-même. Marx nous montre la réelle utilité de la division du travail, qui n...
Durkheim dans ce texte nous expose deux sortes de solidarité positive, l'une qui dérive des similitudes, l'autre de la division du travail. Il distingue par la suite deux types de solidarité sociale. ...
Dans son 21ème Rapport sur l’état du mal-logement en France paru en janvier 2016, la Fondation Abbé-Pierre faisait état de 3,8 millions de personnes mal logées auxquelles il faut ajouter 12,1 millions...
En tant qu’être humain tout d’abord mais aussi en tant qu’éducateur spécialisé, je pense que la communication est essentielle à toute relation, il faut donc savoir comment la mettre en œuvre correctem...
L'accompagnement auprès de M. et Mme. B. m'a permis de mettre en pratique la méthodologie de l'ISAP, mais a également contribué à ma formation professionnelle et m'a amené à réfléchir sur mon position...