le Social
INFO
SUIVEZ LE SOCIAL

FORUMS
Bonjour, Êtes-vous passé par des cours particuliers pour l'aide à la préparation au concours DEASS ? J'envisage de le faire et aimerait connaitre vos avis. ...
Bonjour à toutes et à tous, Je recherche le livre de Joanne Lemieux "la normalité adoptive: les clefs pour accompagner l'enfant adopté" pour un envoi postal à ...
Bonjour a tous. Je suis en charge de la constitution d'un dossier MDPH d'une jeune adolescente en MECS. L'orientation choisie est un IMPRO. Dans l'urgence, je d ...
Bonjour, Je n'arrive pas à connaître le nombre de désistements ES pour OLlioules. Qui a des infos? Merci Je suis 10eme
Bonjour à tous, Je viens vers vous car je n'ai pas validé le DC2 de mon DEES. J'ai bien validé le mémoire mais je n'ai pas pu valider le DC entier car j'ai eu ...

La nutrition en EHPAD, un enjeu de santé publique en recherche d’efficacité

ehespLes diverses définitions des professionnels rencontrés démontrent la complexité de ce que recouvre la prise en charge nutritionnelle qui reste associée à la prévention de la dénutrition, un risque auquel les personnes âgées sont particulièrement exposées. De ce fait, le choix a été fait de cibler cette étude sur le rapport nutrition-dénutrition et non pas sur les autres pathologies liées à la malnutrition (obésité, diabète…). En effet, il apparaît que le risque de dénutrition augmente avec l’âge, du fait de situations médicales, sociales, psychologiques ou encore physiologiques. La dénutrition, selon la Haute Autorité de Santé (HAS), est la conséquence d'apports ou de stocks énergétiques ou protéiniques insuffisants pour répondre aux besoins de l'organisme.

Elle se caractérise donc comme un état pathologique qui est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports et les besoins de l’organisme, qui, eux, évoluent avec l’âge. Assurer une bonne prise en charge nutritionnelle de la personne âgée et éviter l’entrée dans la spirale de la dénutrition suppose donc de concilier démarche préventive et organisation des soins en fonction du résident. Ces deux aspects doivent trouver leur accord au sein d’une politique générale, menée par les autorités sanitaires mais également à l’échelle des établissements.

Néanmoins, les diverses enquêtes menées sur le sujet présentent un constat négatif, voire alarmant, de l’état nutritionnel de la personne âgée. Ainsi, la HAS dans ses recommandations de 2007, note que « la prévalence de la dénutrition protéino-énergétique augmente avec l’âge. Elle est de 4 à 10 % chez les personnes âgées vivant à domicile, de 15 à 38 % chez celles vivant en institution et de 30 à 70 % chez les malades âgés hospitalisés. » L'UFC-Que-Choisir, quant à elle, a rendu publics les résultats d'une enquête sur l'alimentation en EHPAD. Selon l'étude, entre 15% et 38% des résidents en EHPAD seraient touchés par le phénomène de dénutrition - contre 1% à 8% des personnes âgées résidant à domicile -.

Ces chiffres suscitent d’autant plus d’inquiétude que le vieillissement de la population risque d’augmenter significativement le nombre de personnes touchées. En outre, ces données sont particulièrement accablantes pour les institutions, dont les EHPAD. En effet, l’entrée d’une personne âgée en établissement est généralement synonyme d’une dégradation de l’état de santé, mais ce changement parfois radical de cadre de vie peut lui aussi entrainer une détérioration de l’état nutritionnel. Néanmoins, on peut également supposer que le diagnostic de la dénutrition et sa prise en charge sont favorisés dès l’entrée en institution. Cette conjonction d’hypothèses fait de l’EHPAD un terrain d’étude qui suscite l’intérêt de tous, et notamment des pouvoirs publics.

Lire le rapport sur le site de l'EHESP

 

 

 

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire

0
EMPLOI
Rattaché(e) au Responsable du Pôle Résidences Jeunes Actifs, vous travaillez en binôme avec les responsables de résidence du secteur pour assurer la continuité de service Vos principales missions s...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED d'Aulnay-sousBois 1 EDUCATEUR SPECIALISE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 4 mois Vos missions : • Accompagnement social e...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED d'Aulnay-sous-Bois 1 CHEF DE SERVICE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 5 mois Vos missions : • Participation à l’élaborati...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED de Gagny : 1 EDUCATEUR SPECIALISE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 7 mois Vos missions : • Accompagnement social et éducat...
Apprentis d?Auteuil recherche des professionnels souhaitant donner du sens à leur carrière, prêts à s?engager auprès des jeunes et des familles, désireux de s?impliquer dans son projet.Missions : Au ...
ECRITS
Cet extrait traite de Marx traite de la division du travail au sein des manufactures mais également au sein de la société elle-même. Marx nous montre la réelle utilité de la division du travail, qui n...
Durkheim dans ce texte nous expose deux sortes de solidarité positive, l'une qui dérive des similitudes, l'autre de la division du travail. Il distingue par la suite deux types de solidarité sociale. ...
Dans son 21ème Rapport sur l’état du mal-logement en France paru en janvier 2016, la Fondation Abbé-Pierre faisait état de 3,8 millions de personnes mal logées auxquelles il faut ajouter 12,1 millions...
En tant qu’être humain tout d’abord mais aussi en tant qu’éducateur spécialisé, je pense que la communication est essentielle à toute relation, il faut donc savoir comment la mettre en œuvre correctem...
L'accompagnement auprès de M. et Mme. B. m'a permis de mettre en pratique la méthodologie de l'ISAP, mais a également contribué à ma formation professionnelle et m'a amené à réfléchir sur mon position...