le Social

Libérer la vae : Comment mieux diplômer l’expérience

terra novaLa Validation des acquis de l’expérience (VAE) a été créée par une loi de 2002 qui a introduit une véritable révolution dans le monde de la formation : la possibilité d'obtenir un diplôme, un titre ou une certification à caractère professionnel à partir de la seule expérience de travail et/ou d’activités associatives, syndicales ou citoyennes.

Ce dispositif répond à une double exigence.  Économique : en reconnaissant les compétences acquises par l’expérience, elle permet des diplômations et certifications rapides, moins coûteuses que des retours en formation longue, adaptées aux besoins des entreprises et aux changements rapides des techniques et des manières de travailler. Sociale : en conférant la dignité du diplôme ou du titre professionnel aux parcours de travail, elle est source de reconnaissance et de dynamiques de mobilité professionnelle.

Le nombre total de validations reste cependant modeste (307000 de 2002 à 2014), très inférieur aux objectifs assignés à l’origine (60 000par an).

Surtout, les chiffres sont en baisse assez régulière depuis 2011.

Les abandons sont très nombreux.

Par ailleurs, la VAE est sous-utilisée par les demandeurs d’emploi.

Les délais en particulier (de neuf à seize mois en moyenne) représentent un gros obstacle.

Quels obstacles faut-il lever pour que la VAE se développe davantage, qu’elle soit plus facile, plus fluide, plus intégrée aux parcours professionnels des salariés, des indépendants, des demandeurs d’emploi et des jeunes ? Que faut-il faire pour que les entreprises s’en emparent davantage dans le cadre de démarches collectives et en fassent un moyen de reconnaissance des salariés, un outil au service de la mobilité interne ou externe, un instrument de gestion stratégique des ressources humaines ?

Le présent rapport tente de répondre à ces questions.

Il formule plus de vingt propositions visant à réduire les abandons en élargissant l’accompagnement, à accélérer les recevabilités, à multiplier les jurys, à financer le « système » VAE, à inciter les entreprises à s’engager et à ouvrir un réel accès à la VAE pour les demandeurs d’emploi.

Il s'agit au total d'inventer une nouvelle VAE plus rapide, plus agile et en même temps plus complète, capable d'intégrer des séquences de formation et de tirer le meilleur parti de la transition numérique... Bref, une VAE de parcours !

Lire le rapport sur tnova.fr

 

 

ECRITS
Je suis en formation d’éducateur spécialisé en troisième année, j’ai intégré une équipe de prévention spécialisée en Ile de France. Auparavant, j’ai effectué un stage de première année en Maison d’Enf...
Durant son stage, la TESF a ainsi pu travailler sur l’accueil du nouveau résident au sein de l’EHPAD. En effet, grâce à ses observations (réalisées à l’aide d’outils techniques ), la TESF a pu remarqu...
Le stage à responsabilités éducatives est une étape importante dans la construction de notre posture professionnelle. Pendant presque un an, j’ai pu appréhender le travail dans une équipe pluridiscipl...
J’ai réalisé mon stage au sein de l’épicerie sociale de la Croix Rouge de D. La Croix Rouge Française (CRF) est une association de loi 1901. Acteur de référence dans le ...
Selon le référentiel professionnel, l’éducateur spécialisé aide au développement de la personnalité, à l’épanouissement de la personne et à la mise en œuvre de pratiques d’action collective en di...