le Social
INFO
SUIVEZ LE SOCIAL

FORUMS
Bonjour, Êtes-vous passé par des cours particuliers pour l'aide à la préparation au concours DEASS ? J'envisage de le faire et aimerait connaitre vos avis. ...
Bonjour à toutes et à tous, Je recherche le livre de Joanne Lemieux "la normalité adoptive: les clefs pour accompagner l'enfant adopté" pour un envoi postal à ...
Bonjour a tous. Je suis en charge de la constitution d'un dossier MDPH d'une jeune adolescente en MECS. L'orientation choisie est un IMPRO. Dans l'urgence, je d ...
Bonjour, Je n'arrive pas à connaître le nombre de désistements ES pour OLlioules. Qui a des infos? Merci Je suis 10eme
Bonjour à tous, Je viens vers vous car je n'ai pas validé le DC2 de mon DEES. J'ai bien validé le mémoire mais je n'ai pas pu valider le DC entier car j'ai eu ...

Malgré la progression de l’emploi qualifié, un quart des personnes se sentent socialement déclassées par rapport à leur père

insee.frSur une génération, la structure sociale s’est modifiée vers le haut, avec notamment une progression de la proportion de cadres. Ainsi, en 2014-2015, près de quatre personnes de 30 à 59 ans sur dix considèrent que le niveau ou le statut de leur profession est plus élevé ou bien plus élevé que celui de leur père. À l’inverse, un quart des personnes expriment un sentiment de déclassement.

La profession, le milieu d’origine et la trajectoire sociale expliquent avant tout ce ressenti.

Ainsi, 36 % des ouvriers et employés non qualifiés et 53 % des personnes occupant une moins bonne position sociale que leur père se sentent déclassés. Le sentiment de déclassement, tout comme celui d’ascension sociale, concerne tous les milieux sociaux : environ un cadre sur cinq estime que sa position sociale est moins élevée que celle de son père ; environ un employé ou ouvrier non qualifié sur cinq considère occuper une meilleure position sociale que son père.

Parmi les employés et les ouvriers, le sentiment de déclassement varie très fortement, de 16 % à 45 %, pouvant refléter des différences de conditions d’emploi, de rémunérations ou encore de prestige des professions.

Par rapport à leur père, les femmes se sentent plus souvent déclassées que les hommes (27 % contre 23 %), en lien avec des situations plus défavorables sur le marché du travail.

Mais par rapport à leur mère, seules 11 % se sentent socialement déclassées, reflet de la profonde transformation de la place des femmes sur le marché du travail sur une génération.

Sur une génération, la structure sociale s’est modifiée vers le haut : en 2014-2015, 41 % des personnes de France métropolitaine âgées de 30 à 59 ans sont ou étaient cadres ou professions intermédiaires alors que ce n’était le cas que pour 29 %de leurs pères (figure 1 ; sources). Ainsi, 27% des personnes estiment que le niveau ou le statut de leur profession est plus élevé que celui atteint par leur père lorsqu’elles terminaient leurs études et 9 % qu’il est bien plus élevé (figure 2). Au total, près de quatre personnes sur dix expriment un sentiment d’ascension sociale par rapport à leur père.

Malgré cette progression globale de l’emploi vers des métiers plus qualifiés, un quart des personnes se considèrent déclassées socialement par rapport à leur père : 19 % jugent que le niveau ou le statut de leur profession est plus bas et 6 % qu’il est bien plus bas. Le sentiment de déclassement est donc minoritaire au sein de la population et moins fréquent que celui d’ascension sociale.

Enfin, 22 % des personnes pensent que leur profession est à peu près équivalente à celle de leur père et 9 % que leur profession n’est pas comparable.

Lire le rapport sur Insee.fr

 

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire

0
EMPLOI
Rattaché(e) au Responsable du Pôle Résidences Jeunes Actifs, vous travaillez en binôme avec les responsables de résidence du secteur pour assurer la continuité de service Vos principales missions s...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED d'Aulnay-sousBois 1 EDUCATEUR SPECIALISE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 4 mois Vos missions : • Accompagnement social e...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED d'Aulnay-sous-Bois 1 CHEF DE SERVICE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 5 mois Vos missions : • Participation à l’élaborati...
La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis recrute pour son service AEMO-AED de Gagny : 1 EDUCATEUR SPECIALISE (H/F) de suite en CDD à temps plein de 7 mois Vos missions : • Accompagnement social et éducat...
Apprentis d?Auteuil recherche des professionnels souhaitant donner du sens à leur carrière, prêts à s?engager auprès des jeunes et des familles, désireux de s?impliquer dans son projet.Missions : Au ...
ECRITS
Cet extrait traite de Marx traite de la division du travail au sein des manufactures mais également au sein de la société elle-même. Marx nous montre la réelle utilité de la division du travail, qui n...
Durkheim dans ce texte nous expose deux sortes de solidarité positive, l'une qui dérive des similitudes, l'autre de la division du travail. Il distingue par la suite deux types de solidarité sociale. ...
Dans son 21ème Rapport sur l’état du mal-logement en France paru en janvier 2016, la Fondation Abbé-Pierre faisait état de 3,8 millions de personnes mal logées auxquelles il faut ajouter 12,1 millions...
En tant qu’être humain tout d’abord mais aussi en tant qu’éducateur spécialisé, je pense que la communication est essentielle à toute relation, il faut donc savoir comment la mettre en œuvre correctem...
L'accompagnement auprès de M. et Mme. B. m'a permis de mettre en pratique la méthodologie de l'ISAP, mais a également contribué à ma formation professionnelle et m'a amené à réfléchir sur mon position...