le Social
INFO
SUIVEZ LE SOCIAL

FORUMS
Salut tout le monde! Je suis à la recherche d'informations complémentaires pour une formation ES, car en ayant fouiner un peu partout sur le net,je ne compren ...
Bonjour, J'aurais voulu savoir si à l'irts de Talence en formation ES il fallait chercher ses stages de soi même ou si l'irts en proposait ?
Bonjour, J'ai une amie qui a sa petite fille placée dans une famille d'accueil par l'Aide Sociale à l'Enfance. Elle a obtenu des droits de visite et d'hébergem ...
Bonjour, J'entre en 1ere année deduc spe et je suis a la recherche d'un stage au sein de la protection de l'enfance en île-de-France si vous avez des adresses o ...
Bonjour à tous Je voudrais savoir si il y a des personnes qui rentrent en formation d'assistant du service social à l'imf de Marseille. Si oui serait sympa ...

Stratégies nationales de prévention de la violence chez les jeunes. Une étude comparative internationale

cipcDe nos jours, prévenir la criminalité et la violence devient de plus en plus complexe d’une part, à cause de l’évolution de la criminalité, mais aussi de la multiplication des acteurs impliqués et mis en relation à différentes échelles et dans différents contextes. Cette complexité est observée dans plusieurs domaines tant au sein de la politique publique que dans les relations que divers acteurs établissent avec elle.

En premier lieu, la sécurité n’est plus une responsabilité exclusive de la police ou du gouvernement, mais un phénomène construit entre de nombreux acteurs : la police et le gouvernement bien évidemment, mais aussi la société civile, les communautés, le secteur privé, etc. Des notions comme la co-construction de la sécurité et la participation ou bien de la sécurité et de la gouvernance nodale commencent à être développées afin de modéliser et de comprendre les relations complexes entre ces différents acteurs (Shearing, 2005).

En deuxième lieu, tous ces acteurs sont mis en relation à plusieurs échelles de gouvernance (locale, régionale, nationale, internationale), ayant elles-mêmes besoin d’une articulation efficace. Comment par exemple articuler les besoins locaux d’une ville et la stratégie nationale du pays ? Quel rôle doit jouer chaque échelle de gouvernance dans la prévention de la criminalité, dans les cas des pays fédéraux comme le Canada où il existe trois niveaux de gouvernance (local, provincial et national) et même plus, si l’on considère les territoires ?

En troisième lieu, la prévention de la criminalité et de la violence n’est pas non plus du ressort exclusif d’une seule stratégie nationale ou d’un seul ministère, mais l’action de plusieurs instances gouvernementales. Des ministères de la justice, de l’intérieur, du développement, de l’éducation, de la santé, etc. prennent en charge une partie de la stratégie ou, dans plusieurs cas, entament des actions de prévention de façon autonome ou concertée. L’intégration et la cohérence de ces différentes mesures au cours des années deviennent ainsi fondamentales pour la réussite des stratégies de prévention.

Finalement, un élément fort négligé au sein des politiques publiques de prévention de la criminalité et de la violence est la relation et la coordination entre les stratégies de prévention et les systèmes de justice pénale. Ces deux systèmes sont souvent vus comme opposés et se basant sur des logiques inverses. Cependant, une stratégie nationale compréhensive doit forcément passer par une intégration cohérente entre la prévention des actes criminels, leur punition et la protection des victimes. Ce qui est rarement le cas.

Vues ensemble, ces quatre dimensions de la complexité de la mise en place des stratégies de prévention ressemblent à un réseau multidimensionnel difficilement abordable. Les notions de coordination, de collaboration et d’intégration sont ainsi souvent recommandées par les spécialistes, en devenant l’un des principaux défis au niveau mondial en matière de sécurité. Le principe de base est qu’une meilleure interconnectivité entre les parties prenantes, un meilleur partage des connaissances ainsi qu’une meilleure coordination et intégration des actions auront un impact positif sur la lutte contre la criminalité et la prévention de la violence. En revanche, le manque de coordination est souvent cité comme étant l’un des facteurs qui expliquent l’échec des programmes et des stratégies. Dans une étude comparative récente du CIPC sur huit pays d’Amérique latine, nous avons souligné comment le manque de coordination territoriale entre la stratégie nationale et le niveau local est devenu un obstacle pour l’amélioration des programmes de prévention de la criminalité (Hernandez, 2015).

Lire le rapport sur crime-prevention

 

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire

0
EMPLOI
Rejoignez les 30 000 collaborateurs de l'Appel Médical et bénéficiez de nombreuses missions et emplois les plus adaptés à vos envies et compétences tout en profitant des nombreux services et avantage...
Apprentis d?Auteuil éduque et forme aujourd?hui en France près de 23 000 jeunes en difficulté scolaire et sociale, répartis au sein de 200 établissements. Sa filiale Auteuil Formation Continue (200 s...
Créée en 1962 par Stéphane Hessel, Coallia est un acteur national qui agit pour l'autonomie des publics fragilisés à travers ses 3 pôles d'activité : habitat social adapté, hébergement social et acc...
Rejoignez les 30 000 collaborateurs de l'Appel Médical et bénéficiez de nombreuses missions et emplois les plus adaptés à vos envies et compétences tout en profitant des nombreux services et avantage...
Rejoignez les 30 000 collaborateurs de l'Appel Médical et bénéficiez de nombreuses missions et emplois les plus adaptés à vos envies et compétences tout en profitant des nombreux services et avantage...
ECRITS
Cet extrait traite de Marx traite de la division du travail au sein des manufactures mais également au sein de la société elle-même. Marx nous montre la réelle utilité de la division du travail, qui n...
Durkheim dans ce texte nous expose deux sortes de solidarité positive, l'une qui dérive des similitudes, l'autre de la division du travail. Il distingue par la suite deux types de solidarité sociale. ...
Dans son 21ème Rapport sur l’état du mal-logement en France paru en janvier 2016, la Fondation Abbé-Pierre faisait état de 3,8 millions de personnes mal logées auxquelles il faut ajouter 12,1 millions...
En tant qu’être humain tout d’abord mais aussi en tant qu’éducateur spécialisé, je pense que la communication est essentielle à toute relation, il faut donc savoir comment la mettre en œuvre correctem...
L'accompagnement auprès de M. et Mme. B. m'a permis de mettre en pratique la méthodologie de l'ISAP, mais a également contribué à ma formation professionnelle et m'a amené à réfléchir sur mon position...