le Social
Bienvenue! Veuillez vous identifier ou vous inscrire.
. | MESSENGER | METTRE EN FAVORIS
  Ecrits >> Fiche de lecture >> Educateur spécialisé >> Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale: DEJOURS Christophe.
Description : Dans son ouvrage, Souffrance en France, la banalisation de l’injustice sociale, qu’il écrit en 1998, le thème principal est « les différentes phases de la souffrance au travail et de la banalisation du mal. » Il se pose la question de « comment parvenons-nous à accepter sans protester les contraintes de travail toujours plus dures dont nous savons qu’elles mettent en danger notre intégrité mentale et physique » Il aborde des thèmes comme la peur, la honte, la domination, l’intolérance, la soumission et l’aliénation. Il révèle comment, pour pouvoir endurer la souffrance on se protège par l’intermédiaire de différents processus, stratégies. « A la lumière du concept de distorsion communicationnelle de Jürgen Habermas ou de celui de la banalité du mal de Hannah Arendt, il met au jour le processus qui fonctionne comme un piège. Alors la souffrance devient pensable ».

Extrait : Ce livre, me fait penser à une anecdote de travail. Je travaillais en tant qu’intérimaire dans une grande surface. Travail répétitif, automatique, dans la réserve du magasin. Dans cette réserve il y faisait très chaud, les salariés reprenaient la même tâche qu’ils exécutaient chaque année à la même époque. Les salariés étaient contents d’être aider par des jeunes, mais en même temps avait peur (même si ce n’était pas notre but) qu’on leurs prennent leur place. Un intérimaire, qui était là depuis trois semaines, et qui connaissait les tâches à accomplir a repris un employé dans sa façon de faire, cet employé n’a pas cessé après coup de critiquer ce dernier. Je pense que l’employé en question n’a pas voulu perdre la face devant ses collègues et l’intérimaire aurait dû adoucir ses propos et garder à l’esprit que cette personne devait savoir se qu’elle faisait vu son ancienneté dans la boite. L’employé a fait preuve d’une stratégie de défense celle du « cynisme viril ».

Vous devez être inscrit pour continuer
Continuer

*** Reseau LeSocial.fr ***