le Social
Bienvenue! Veuillez vous identifier ou vous inscrire.
. | MESSENGER | METTRE EN FAVORIS
  Ecrits >> Travaux U.F. >> Educateur de jeunes enfants >> Actions éducatives en direction du jeune enfant : La motricité libre
Ma volonté d'intégrer l'école d'EJE se trouve dans une continuité logique de mon parcours professionnel. J'ai la chance de faire cette formation tout en étant salariée, j'ai cependant 16 semaines de stage à faire en dehors de chez mon employeur. Ce projet éducatif, sur le thème de la motricité libre, concerne donc mon stage externe au sein d'une structure multi-accueil, de mars à juillet 2016. Il est mis en place dans le cadre du DC2, action éducative en direction du jeune enfant.Comment laisser un enfant évoluer à son propre rythme et ainsi favoriser son développement global, tout en individualisant les méthodes au sein du collectif ? Je viendrais par cette question dans un premier temps vous présenter la structure où j'ai effectué mes observations, puis avec des appuis théoriques, démontrer que le "concept" de motricité libre est une approche plus respectueuse des rythmes de développement de l'enfant. S'en suivront mes objectifs et leurs moyens de mise en oeuvre, ayant permis un échange de qualité avec l'équipe concernée. Pour finir, je déroulerais l'action en elle même, en collaboration avec les professionnelles puis l'évaluation de cette même action.

La motricité libre n'est pas qu'une question de motricité.. Tout d'abord, qu'entend t’on par motricité libre ? Cette approche du développement des bébés a été développée par la pédiatre hongroise Emmi Pickler. En 1947, alors qu’elle dirige la pouponnière de Loczy, créée pour les orphelins de guerre à Budapest, elle étudie le déroulement des étapes du développement moteur. De ces observations, elle fait ressortir que « le développement moteur de l’enfant s’acquiert naturellement, et que les différentes positions inhérentes à ce développement apparaissent dans un ordre chronologique précis, lorsqu’on le laisse se mouvoir librement. » PICKLER Emmi. Se mouvoir en liberté dès le premier âge. Presses Universitaires de France, Paris, 1979 Myriam David explique, dans une conférence en 2003, qu' : « Il importe de ne pas le contrarier en faisant intrusion, en exposant par exemple le bébé à des postures qu’il n’a pas encore découvertes et qu’il n’est pas encore prêt à adopter, lui enlevant la joie de découvrir par lui-même et la confiance en ses propres capacités »2…. La motricité libre consiste donc à laisser libre cours à tous les mouvements spontanés de l’enfant sans lui enseigner quelque mouvement que ce soit.

Vous devez être inscrit pour continuer
Continuer

*** Reseau LeSocial.fr ***