le Social
Bienvenue! Veuillez vous identifier ou vous inscrire.
. | MESSENGER | METTRE EN FAVORIS
  Ecrits >> Travaux U.F. >> Educateur de jeunes enfants >> DC2 : Actions éducatives en direction du jeune enfant : Peinture aux doigts
L'enfant, par le biais de ses différents sens, même avant de savoir se déplacer, découvre le monde qui l'entoure. Le toucher, entre autres, est, pour lui, essentiel. Combien de fois, les enfants peuvent entendre : « ne touche pas à ça », « ne joue pas avec la nourriture, ce n'est pas propre », « laisses cela par terre, c'est sale », et j'en passe. « Il expérimente, recherche, explore et découvre. Il imagine, il transforme, il érige, il crée. Grâce à la matière qu'il peut malaxer, pétrir, patouiller. »1 Mais en quoi ces découvertes sensorielles sont elles importantes et non négligeables pour l'enfant ? Je viendrais par cette question, dans un premier temps, vous présenter la structure où j'ai effectué mes observations, puis avec des appuis théoriques, démontrer en quoi ces expériences tactiles sont nécessaires dans le développement psychique de l'enfant. S'en suivront mes objectifs et leurs moyens de mise en œuvres. Pour finir, je déroulerais l'action en elle même puis l'évaluation de celle ci.

Par contre, j'aurais du prévoir un peu plus de temps car j'ai dû arrêter l'activité pour le repas. Concernant celui-ci, pour cette fois, hasard ou pas, elle n'a pas ressenti le besoin de jouer avec sa nourriture. Le plus difficile pour moi dans cette activité a été de faire prendre conscience à l'équipe de l'importance pour Diana de pouvoir manipuler différentes matières. J'ai tenté de leur expliquer l'enjeu de ce « jeu » pour les enfants, notamment autour de 18 mois, en observant leur réaction. Après un moment de réflexion, elles ont formulé le fait, peut être, de proposer des jeux de transvasement et de manipulation un peu plus souvent pour voir si cela change quelque chose au moment du repas. Je pensais qu'elles avaient été peu réceptives jusqu'à ce que je vois, au retour d'un regroupement, des photos de tous les enfants et d'elles même à l'extérieur faisant de la peinture... avec les pieds !! J'en conclue, que pour une équipe, la mise en place de nouvelles activités suite à des observations d'enfants, peut être perturbante. Celle ci a besoin d'observer, d'écouter, d'intégrer, de comprendre les enjeux, et d'en voir les bienfaits concrètement, même si cela n'est pas toujours palpable. Le rôle de l’éducatrice de jeunes enfants est d'être autant bienveillante avec les enfants, la famille mais également l'équipe. Je trouve certes important d'apporter des remises en question, d'encourager les professionnelles à observer, à bouger leur quotidien, mais il faut le faire doucement, avec tact, ensemble, en les écoutant et en acceptant en retour d'avoir des réticences, des craintes mais aussi de la compréhension, des échanges riches. Et garder à l'esprit que l'enfant et sa famille sont au cœur de toutes nos préoccupations. D'ailleurs la création de Diana m'a permise d'échanger avec sa maman, qui était dans un premier temps enchantée que sa fille ait fait de la peinture, et intéressée, curieuse par cette notion de différentes phases par lesquelles passe et passera sa fille. Ce fut un échange agréable, et la maman fut ravie de partir avec les photos de Diana toute colorée.

Vous devez être inscrit pour continuer
Continuer

*** Reseau LeSocial.fr ***