le Social
Bienvenue! Veuillez vous identifier ou vous inscrire.
. | MESSENGER | METTRE EN FAVORIS
  Ecrits >> Rapport de stage >> Educateur spécialisé >> Rapport de stage dans un service éducatif en hébergement diversifié
Accompagner quelqu’un, c’est se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C’est être à côté.1 Cependant l’accompagnement éducatif doit prendre en considération de multiples autres éléments à savoir la dimension du travail partenarial et en réseau ainsi que la notion de territoire dans lequel s’inscrit l’action. C’est notamment la visée des politiques sociales mises en place avec la loi du 2 janvier 2002 réformant l’action sociale et médico-sociale. Le travailleur social a l’obligation d’individualiser le projet de l’usager et donc de mobiliser les compétences d’autres professionnels pour tendre à cet objectif. Toutes les situations nécessitent cet aspect multidimensionnel. Par ailleurs il m’a semblé opportun de l’illustrer à travers la situation de Clara, jeune fille de 17 ans, que j’ai l’occasion d’accompagner lors de mon stage de 30 semaines. J’ai effectué celui-ci au sein du SAEHD. 2 Celui-ci est un service éducatif en hébergement diversifié apportant protection, sécurité et accompagnement éducatif global pour des jeunes de 16 à 21 ans. La situation de Clara me permet de me questionner dans quelle mesure doit-on prendre en compte les différents partenaires présents sur le territoire de l’action afin de répondre à la problématique de remobilisation d’un jeune autour d’un projet ? Ainsi je présenterai dans une première partie l’institution, son cadre d’intervention ainsi que la situation de la jeune fille. Dans une seconde partie j’évoquerai les différents acteurs du partenariat, les mécanismes d’actions et les articulations entre chacun. Enfin, dans une troisième partie, je m’attacherai à comprendre les enjeux, atouts et limites qu’imposent ces notions.

Le travail en partenariat est un pilier dans l’accompagnement éducatif au SAEHD. L’objectif pour le service est d’apporter la réponse la plus pertinente possible au projet de Clara. Une bonne connaissance des acteurs est nécessaire pour mettre en place un projet d’action commun, mais celle-ci n’est pas suffisante. Savoir appréhender le territoire sur lequel on évolue est indispensable. Le maillage territoriale détermine les modalités d’action et induit les notions de stratégies et de dynamiques institutionnelles. J’ai adapté mon intervention aux partenaires identifiés tout en sollicitant des dispositifs avec lesquels j’entretenais un lien. Identifiée par tous les professionnels du SAEHD, l’équipe pourra recourir à ces partenaires plus spontanément. L’ANESM25 réitère le besoin de faire de la famille son premier partenaire, c’est pourquoi au cours du projet j’ai veillé à avoir un contact permanent avec le père de Clara. Dans une optique d’information, mais aussi pour l’encourager à soutenir son rôle d’adulte référent et sécurisant. Le projet est celui de l’usager, il en est le cœur et doit en être acteur. Le SAEHD, est un service qui ne peut se substituer au travail fourni par l’ensemble de ces partenaires. Service œuvrant dans la protection de l’enfance en milieu ouvert, le travail de coordination constitue un chaînon fort dans une optique d’autonomisation des jeunes. Avec les collaborateurs récurrents, ce rôle de pivot doit s’apprécier en fonction des capacités du jeune à trouver des ressources. Chacun à sa singularité, malgré tout, je me suis rendu compte qu’il est important d’être présent dès l’arrivée du jeune, pour progressivement, investir le futur adulte, de cette responsabilité. Aussi l’éducateur-spécialisé doit évaluer ses actions : avant, pendant et après tous partenariats afin de réajuster ses actions éducatives et de mieux connaître ses partenaires. L’altérité fait la force du partenariat quand elle est connue et maîtrisée.

Vous devez être inscrit pour continuer
Continuer

*** Reseau LeSocial.fr ***