le Social
Bienvenue! Veuillez vous identifier ou vous inscrire.
. | MESSENGER | METTRE EN FAVORIS
  Ecrits >> Rapport de stage >> Educateur spécialisé >> DTPR au sein d'un Groupe d'entraide mutuelle
Dans le cadre de ma formation d’éducatrice spécialisée, effectuée en voie directe, j’ai été amenée à réaliser des stages dans les différents champs de l’éducation spécialisée. Au cours de ma seconde année, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un stage au sein d’un Groupe d’Entraide Mutuelle, œuvrant dans le champ du handicap et de l’insertion. Ce dossier, s’inscrit dans le domaine de compétence 4 « implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles », module 2 du référentiel du Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé, qui concerne le travail en « partenariat et en réseau ». A travers cet écrit, je souhaite mettre en lumière ma posture et mon positionnement professionnel ; je vais tenter de vous amener vers la mise en place de mon action partenariale, en commençant par la présentation de mon lieu de stage, en décrivant la dynamique en matière de travail en partenariat et en réseau au sein du GEM, ce qui me permettra de distinguer ses deux notions « partenariats » et « réseaux ». Par la suite, j’établirai l’identification d’un besoin constaté au sein du GEM, et les raisons qui m’ont amenée à réaliser un partenariat en vue de satisfaire les adhérents du GEM. Pour conclure, j’évaluerai l’action partenariale mise en place et j’évoquerai l’importance du travail en partenariat et réseau pour l’éducateur spécialisé.

La pratique du travail en partenariat implique de travailler avec une institution extérieure à la nôtre. Le travail en partenariat intervient au moment où l’éducateur ne peut répondre seul à un besoin. Au sein du GEM, l’importance de travailler en réseaux et en partenariats est essentielle au bon fonctionnement de l’association. L’éducateur au sein du GEM travaille seul, il est donc important de pouvoir disposer d’un certain nombre de ressources pour accompagner au mieux les adhérents, et ainsi innover différentes actions. Partons de la loi 2002-2, celle-ci place l’usager au centre du dispositif et implique une diversification des modes d’accompagnements. Afin de répondre au bien-être et aux besoins des personnes accompagnées, les professionnels se doivent de travailler ensemble. Avant de mettre en place mon action partenariale, je me suis saisi d’un temps d’observation afin de repérer les besoins des adhérents. C’est par le biais d’un séjour en Bretagne, et d’une activité nommée « discussion autour d’un thème » que mon projet a émergé. Après en avoir discuté avec mon référent de stage, il m’a donné son aval pour la réalisation de ce projet. La mise en place du partenariat s’est bien déroulée et l’importance d’avoir un réseau a pu montrer ses preuves. Effectivement, le service handicap de la mairie des Mureaux fait partie de notre réseau et nous apportes un soutien financier mais aussi matériel. Après les avoir contactés et exprimés mon projet, la responsable m’a mise en relation avec l’intervenante. Les premiers échanges se sont fait par mail, puis nous avions convenus de trois dates par téléphone. Les interventions se sont déroulées dans la bienveillance et dans l’écoute. Nous avons pu bénéficier d’une grande salle de réunion qui a permis à un grand nombre d’adhérents de pouvoir bénéficier de ces interventions.

Vous devez être inscrit pour continuer
Continuer

*** Reseau LeSocial.fr ***