le Social
Bienvenue! Veuillez vous identifier ou vous inscrire.
. | MESSENGER | METTRE EN FAVORIS
  Ecrits >> Rapport de stage >> Educateur spécialisé >> JEC dans une équipe de prévention spécialisée
Je suis en formation d’éducateur spécialisé en troisième année, j’ai intégré une équipe de prévention spécialisée en Ile de France. Auparavant, j’ai effectué un stage de première année en Maison d’Enfance à Caractère social (MECS) où j’ai intégré une équipe composée d’éducateur spécialisé, de moniteur éducateur, d’un chef de service, d’un psychologue. Lors de mon second stage au sein d’Institut Médico-éducatif (IME), j’ai observé le fonctionnement d’une équipe pluridisciplinaire composé de médecin, d’infirmière, d’ergothérapeute, d’éducateur spécialisé, de psychologue. J’ai remarqué que le fonctionnement de ces différentes équipes communiquait essentiellement grâce aux réunions d’équipes, aux temps d’échange informel et au groupe d’analyse des pratiques professionnelles. Actuellement, j’ai intégré une équipe composée de trois individus qui a un fonctionnement différent de mes précédentes expériences. Aujourd’hui, le travail en équipe est un enjeu fondamental du travail social. A priori, l’équipe correspond à un groupement d’individus qui travaille ensemble. Cependant, une équipe est plus que cela. Elle correspond à des valeurs communes partagées par les membres qui travaillent ensemble pour un but commun. La différence avec mes expériences précédentes tient à l’originalité du service de prévention spécialisée qui fonctionne sur un cadre qui lui est propre au regard du domaine du social. L’absence de cadre apparent, la diversité des missions en prévention, la présence sociale sur un territoire d'intervention. Le fonctionnement reposant sur une petite équipe constituée d'éducateur spécialisé. Auparavant, j’avais été intégré une équipe qui fonctionnait dans un cadre précis. La présence au quotidien d’un établissement, de l’équipe, du chef de service, du directeur. L’équipe que j’ai intégrée fonctionne de manière autonome. Les éducateurs et le chef sont souvent en déplacement.

Dans l’organisation générale de l’équipe, l’équipe n’arrive pas à communiquer même lorsqu’il y a un changement de co-équipier. Le nouvel éducateur arrivé au mois de septembre 2016 s’est assez vite intégré au fonctionnement de l’équipe. Il ne communiquait pas sur les jeunes suivis. Tout le monde ne partage pas l’information en même temps, ce qui peut avoir des conséquences tant au niveau de l’équipe qu’au niveau du public et des partenaires. Le manque de communication a eu pour conséquence d’une nouvelle prise en charge sans prendre en compte le travail déjà effectué. Lors d’une réunion d’équipe, j’ai évoqué les conséquences d’un manquement dans la transmission d’information. Le chef de service s’est saisi de mon questionnement. L’équipe a également pris en conscience de la nécessité que chaque membre de l’équipe puisse s’ouvrir. Il s’agit de former une équipe tournée vers la tâche mais également vers les membres de l’équipe. Depuis cette mise en point, la communication entre les membres est plus pertinente. Les temps informels sont plus nombreux et plus constructifs. Depuis, les co-équipiers ont la volonté de transmettre les informations. Les temps d’échanges informel sont plus constructifs. J’avais besoin du regard de l’équipe éducative sur ma relation avec le jeune suivi. Par ces échanges informels, je bénéficie de l’expérience, des connaissances et des conseils de me collègues. Ainsi, j’ai pu repenser mon axe de travail. J’ai proposé un accompagnement plus adapté à Olivier en tenant des informations recueillies auprès de l’équipe. J’ai proposé au jeune d’effectuer des chantiers éducatifs que je superviserai afin de travailler avec lui la question de son insertion professionnelle.

Vous devez être inscrit pour continuer
Continuer

*** Reseau LeSocial.fr ***