consultant pour qui? sur quoi? comment?

La communauté Formateur dans le secteur social se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
MarieMOI
Messages : 2
Inscription : 15 févr. 2018 14:41

consultant pour qui? sur quoi? comment?

Message non lu par MarieMOI » 20 févr. 2018 14:38

Bonjour à tous et toutes,
En parcourant les divers forums, je constate que de plus en plus d’entre nous visent ou accèdent à des postes de « consultants »… mais consultants en quoi ? Est-ce là une façon de rompre avec une carrière de travailleur social ou cadre de l’action sociale ? Ou est-ce plutôt une façon de poursuivre différemment la mission de service aux usagers ? Comment se passe du coup l’entrée en relation avec les directeurs demandant l’intervention des consultants ?
Merci pour vos partages d’expérience et avis contributifs à cette réflexion.

baleste
Messages : 125
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: consultant pour qui? sur quoi? comment?

Message non lu par baleste » 19 mars 2018 21:39

Il ne faut pas se tromper d’orientation. Les « consultants » sont plus cons que sultans, j’en parle par expérience.
Dans ma longue vie d’éducateur, j’en ai vu des consultants. Et le résultat ? Mettre la pagaille dans des établissements qui marchaient bien.

Tu veux un exemple ou deux ? Un consultant du SNAPEI, aujourd’hui FEGAPEI est venu passer deux jours pour nous expliquer comment faire des économies. Alors que notre direction mettait en place, sur le conseil de ce type, toute une procédure de regroupements, de licenciements etc… Nous avons appris -par la presse nationale- que le type en question goutait aux joies de la Santé (la prison, je précise) pour d’importants détournements de fonds.

Alors, évidemment, les gens visés par les licenciements qu’il préconisait ont eut beau jeu de se marrer.

Des histoires de ce genre, j’en ai beaucoup d’autres. En particulier ce directeur général d’association un lâche faut-il le préciser, qui faisait venir des intervenants pour leur faire porter les décisions un peu difficiles. Et, bien, nous avons fini par apprendre qu’il faisait partie d’un groupe qui était référencé sur la liste des sectes établie par le Sénat. Voilà, nous avions une secte dans notre asso ! Rien que ça ! Note, nous aurions pu nous en apercevoir parce que ces crétins d’intervenants faisaient référence à … Saint Augustin !!!! Que venait faire Saint augustin dans le travail social d’aujourd’hui ?

Tu as compris mon point de vue, je pense : un directeur digne de ce nom, même s’il est coincé entre les exigences budgétaires et les besoins des salariés peut ET DOIT prendre ses décisions tout seul !

Les con-sultans dans le médico-social (comme ailleurs) peuvent aller se faire vois. D’ailleurs leur réussite n’est pas vraiment sûre : ils tirent tous le diable par la queue !!!!

baleste
Messages : 125
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: consultant pour qui? sur quoi? comment?

Message non lu par baleste » 22 mars 2018 12:50

Il ne faut pas se tromper d’orientation. Les « con-sultants » ne sont pas forcément sultans, j’en parle par expérience.
Dans ma longue vie d’éducateur, j’en ai vu des consultants. Et le résultat ? Mettre la pagaille dans des établissements qui marchaient bien.
Tu veux un exemple ou deux ? Un consultant du SNAPEI, aujourd’hui FEGAPEI est venu passer deux jours pour nous expliquer comment faire des économies. Alors que notre direction mettait en place, sur le conseil de ce type, toute une procédure de regroupements, de licenciements etc… Nous avons appris -par la presse nationale- que le type en question goutait aux joies de la Santé (la prison, je précise) pour d’importants détournements de fonds.
(nb pour le censeur : les faits ont été largement décrits dans la presse, il n’y a donc aucune raison de me censurer, comme hier)
Alors, évidemment, les gens visés par les licenciements qu’il préconisait ont eu beau jeu de se marrer.
Des histoires de ce genre, j’en ai beaucoup d’autres. En particulier ce directeur général d’association, (pas très courageux, faut-il le préciser ?) qui faisait venir des intervenants pour leur faire porter les décisions un peu difficiles. Et, bien, nous avons fini par apprendre qu’il faisait partie d’un groupe qui était référencé sur la liste des sectes établie par le Sénat. Voilà, nous avions une secte dans notre asso ! Rien que ça ! Note, nous aurions pu nous en apercevoir parce que ces crétins d’intervenants faisaient référence à … Saint Augustin !!!! Que venait faire Saint augustin dans le travail social d’aujourd’hui ?
Tu as compris mon point de vue, je pense : un directeur digne de ce nom, même s’il est coincé entre les exigences budgétaires et les besoins des salariés peut ET DOIT prendre ses décisions tout seul !
Les con-sultans dans le médico-social (comme ailleurs) peuvent aller se faire voir. D’ailleurs leur réussite n’est pas vraiment sûre : ils tirent tous le diable par la queue !!!!

Répondre