Dans quelles conditions donnez-vous le meilleur de vous-même au travail ?

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
lesocial
Site Admin
Messages : 214
Enregistré le : 03 déc. 2017 10:44

Dans quelles conditions donnez-vous le meilleur de vous-même au travail ?

Message non lu par lesocial » 15 juil. 2019 19:09

Dans son film « Les temps modernes » sorti en 1936, Charlie Chaplin dénonce les excès du capitalisme dans le monde de l’entreprise qui se caractérise alors par l’essor du taylorisme, l’organisation scientifique du travail. Sorti après la grande crise de 1929, cette œuvre s’inscrit dans un mouvement plus large de défiance du capitalisme qui verra par exemple en France l’arrivée au pouvoir du Front populaire de Léon Blum.



Lire l'article complet ...

Avatar du membre
Po3m
Messages : 125
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Dans quelles conditions donnez-vous le meilleur de vous-même au travail ?

Message non lu par Po3m » 16 juil. 2019 11:25

Dans les conditions d'un Atelier collectif pour émulation créative me conviendrait parfaitement. Une ambiance type amicale mais aussi de respect et de défis, ainsi que de partager son esprit critique. Ce au sein de projets collectifs mais aussi individuels. Il est important même de garder un regard sur soi, de jeter un regard sur les autres, de rester humble dans son travail, de prendre de sérieuses références, de contribuer à faire s'élever son prochain beaucoup plus difficile que de rabaisser les autres.

L'ambiance familiale mais disciplinée.
Et sinon personnellement je travaille mieux en condition de "stress" mais de bon stress (pas celui généré dans un environnement anxiogène).

Moi par exemple, il me serait difficile de travail "en supermarché" ou ce genre de chose parce que j'ai vu et entendu comment les employés sont (mal) traités et de mon point de vue ce n'est juste pas possible. Un "chef" me parlerait mal (j'ai quand même 43 ans hein...) le gars se retrouve avec une tête au carré et je quitte les lieux sur le champ. Je ne peux plus bosser dans ces conditions donc je me donne les moyens pour bosser autrement (être mon propre chef), ce qui ne m'empêche pas d'être hyper exigeant envers moi même et je me suis assez torturé comme ça.

En bref, je ne vole pas mon RSA.

Répondre