Page 20 sur 23

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 26 févr. 2022 14:17
par Po3m
Bonjour,

J'ai appris récemment l'existence du CBD, le cannabidiol.
Comme je suis sujet à la dépression mais pas seulement, je peux avoir des crises d'angoisse (de l'angoisse "qui a du sens" je précise, contextuellement justifié et pour moi c'est très important car ça signifie que la porte de sortie existe toujours si je travaille sur ce sens), et si le contexte est trop tendu pouvant aller jusqu'à la crise panique si la pression est telle que je ne peux adapter correctement mon stress. Enfin bref !

J'ai trouvé une substance extraite de plantes de cannabis qui pourrait m'aider. C'est proposé et consommable sous plusieurs formes.

"Est-ce que le CBD est une drogue ?

Quels sont les effets du CBD ? « Le CBD n'est pas une drogue », assure le Pr Amine Benyamina. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a affirmé dans un rapport (2017) que le CBD n'était pas dangereux pour la santé. « Il ne produit pas les effets que l'on observe généralement avec les cannabinoïdes tels que le THC."

Le CBD ne produit aucun effet néfaste sur le cerveau contrairement au THC. Cependant il n'est pas recommandé de le fumer parce que bien sûr, tous les effets néfastes liés à la fumée subsistent toujours. Je n'ai jamais fumé donc ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer, sauf si j'étais atteint d'une grave maladie type cancer où je ne me priverai pas de me soulager de cette façon.

Enfin, j'ai le sentiment de découvrir la possibilité d'avancer de nouveau avec l'aide de cette substance que la recherche et la médecine ne cessent de découvrir et expérimenté aujourd'hui : on ne connait encore pas tout du cannabidiol mais une certitude néanmoins, il n'y a pas d'effet néfaste à doses réduites (comme pour tout c'est une question de dosage).

Est-ce légal ?

"Après plusieurs années de bataille et de flou juridique, c'est officiel. Le Cannabidiol (ou CBD), molécule non psychotrope du chanvre, à laquelle on prête des vertus relaxantes, est autorisé à la vente en France."

Est-ce additif ?

"Le CBD n'a pas d'effet euphorisant ni addictif. Il n'est pas considéré comme une drogue. Sa consommation est autorisée en France sous certaines conditions. Le chanvre industriel utilisé pour le textile ou en cosmétique."

Pourquoi ne faut-il pas le fumer ?

" En effet, avec l'inhalation de fumée, il existe un risque de développer des problèmes respiratoires, notamment si vous mélangez votre fleur de CBD à du tabac."

Qui peut en prendre ?

"En France, à l'heure actuelle, les produits à base de CBD sont tolérés à condition qu'ils ne contiennent pas de THC. Et de nombreux malades souffrant de pathologies chroniques (fibromyalgie, polyarthrite rhumatoïde, maladies neurologiques...) y ont recours pour soulager leurs symptômes."

Attention, il y a des contre-indications avec la prise d'autres médicaments :
https://www.321cbd.com/fr/blog/104-cbd-medicament

Pour le moment, je ne suis pas fixé sur la forme du produit que j'utiliserai, que ce soit sous forme d'huile ou autre.
Bien sûr, le prix risque d'être un peu élevé, mais pour retrouver un mieux-être tant que le prix reste raisonnable je suis prêt à payer.

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 26 mars 2022 23:55
par Po3m
Il serait si simple de dire que la Guerre ne devrait pas exister. Aussi simple que la pensée d'un enfant, si pure, pour ne dire innocente.
De quel côté qu'ils soient, soldats ou civils, agresseurs ou agressés, tout le monde subit. Personne ne choisit.
Tout cela à cause "de quelques-uns", qui par leurs actes issus d'une puissance démesurée, inhumaine, décident du sort de nombreuses vies.

La lecture d'un texte bien connu : http://voca.ro/12sLDTKJsXVF

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 09 avr. 2022 16:31
par Po3m
Peu importe pour qui vous irez voter, malgré le contexte difficile, mais ALLEZ VOTER !

Même si ça vous semble inutile, même si la politique vous dégoûte, même si vous vous sentez délaissés, même si la vie ne vous fait aucun cadeau, ce sont toutes les personnes démunies, précaires, incomprises, déconsidérées, à toutes ces personnes, la politique actuelle, mauvaise et qui s'impose, bénéficie de votre abstention. Si on veut créer un bouclier social qui protège et surtout AIDE, ACCOMPAGNE dignement les plus défavorisés mais aussi la population dans son ensemble, VOTONS !

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 13 avr. 2022 21:02
par Po3m
Rester vivant, c'est ne pas renoncer. Je reviens à la vie, ce n'est certainement pas pour renoncer.

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 15 avr. 2022 13:09
par Po3m
Allez, parce que je suis bon joueur. A propos d'assistanat républicaine, je mets un lien vers l'appel aux dons de Mme Valérie Pécresse "il en va de la survie de la droite républicaine", dit-elle. Voilà ce que j'appelle de l'assistanat à titre personnel :

https://don.valeriepecresse.fr/

Je n'ai pas voté pour elle, bien sûr. Vous comprenez bien que c'est ironique.

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 28 avr. 2022 16:43
par Po3m

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 07 mai 2022 01:49
par Po3m
Bonjour, j'ai connu personnellement Benoit Pérotin de mes 8 à 11 ans, dans les années 80 (de 1984 à 1987 environ) et cette personne était déjà très tordue à l'époque, c'était un pervers narcissique. Il m'a détruit psychologiquement. Il avait une emprise et j'étais sa cible en particulier. Il était dans un rapport de toute puissance vis à vis des enfants. A l'époque il exerçait au Val des Bois à Warmeriville. J'ai, enfant, dénoncé (avec grandes difficultés) ses agissements de maltraitance à mes parents. Ceux ci ont voulu agir mais très compliqué. L'instit était protégé et ma parole d'enfant a été remise en question, je n'étais pas cru pour tout dire et il se défendait très bien. Il ment avec un aplomb inébranlable. C'est lorsqu'il est parti à l'époque faire son service militaire que la classe a craqué face à une maîtresse remplaçante qui trouvait étrange mon mutisme d'alors. La classe s'est mise à raconter alors que j'étais son souffre douleur, même s'il était amené à avoir cette même emprise vis à vis de l'ensemble de la classe. Suite à cela, il est venu passer faire une dernière année au val des bois au retour de son service militaire, il s'est alors montré exemplaire, c'était en 1987, puis est parti et moi j'entrais en 6ème. J'étais alors psychologiquement toujours détruit et le reste de ma scolarité allait être compliqué. C'est bien plus tard que j'ai appris qu'en réalité, il n'avait pas été vraiment sanctionné, en tout cas les maltraitances qu'il exerçait n'était pas reconnues. S'il a été sanctionné, savez vous comment ça s'est traduit ? Il a été... chez les petits ! Les maternelles ! Dans une autre école, sur Reims. Voilà comment on "sanctionne" les profs incompétents et dangereux. Ne vous dites pas que ça a changé car ces évènements sont historiquement récents... il faut que ça se sache ! Il faut dénoncer les sanctions "légères" il faut dénoncer l'omerta, il faut dénoncer les agissements hiérarchiques pour étouffer ce genre d'affaire !! Je témoigne pour dire que cet individu est réellement dangereux. Ce n'est pas un simple pédophile. Il est bien pire encore. Il prend facilement l'ascendance psychologique même sur les adultes. Il est très, très, très dangereux. Je l'ai connu enfant et il m'a détruit.

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 81819.html

https://www.nouvelobs.com/societe/20040 ... hilie.html

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 07 mai 2022 10:15
par Po3m
lundi 28 juin 2004, 7h43

Procès à Reims d'un instituteur accusé d'attouchements sexuels (Reims AFP)

"Benoît Pérotin, 41 ans, est poursuivi pour agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans par personne ayant autorité, des faits pour lesquels 15 familles ont porté plainte, et pour exhibition sexuelle auprès de 11 enfants. Les accusations de viols n'ont pas été retenues.

En tout, 18 familles se sont constituées parties civiles et le procès, qui doit durer deux jours devant le tribunal correctionnel de Reims, se déroulera à huis-clos. "Il y a les dénonciations des enfants et les expertises psychologiques, mais il n'y a pas de constatations physiques", confirme le procureur de la République de Reims, Vincent Lesclous.

Les faits se seraient déroulés de 1994 à 2000 à l'école maternelle privée Saint-Pierre. Une première plainte de parents inquiets du comportement étrange de leur fils, en 2000, aboutit à la suspension de l'instituteur. Depuis, Benoît Pérotin, toujours suspendu, est sous contrôle judiciaire.

D'autres parents, qui ont eux aussi constaté des troubles chez leurs enfants (énurésie, refus d'aller à l'école...), portent également plainte. Tous les enfants ont depuis subi une expertise psychologique et ont été jugés crédibles.

Benoît Pérotin, surnommé "Benoît chocolat" par les enfants, avait déjà été mis en cause en 1987 par des parents d'élève qui avaient des suspicions d'attouchements sexuels, mais un arrangement à l'amiable avait été trouvé."

"L'attitude des représentants de l'Education nationale et du diocèse, dont certains étaient au courant depuis longtemps du passé de l'instituteur, devrait également être évoquée au procès."

Je pose ces messages pour que les choses changent car il est inadmissible de protéger autant les prédateurs.
A ma dernière connaissance cet ancien instit n'est pas radié par l'Education Nationale, mais "suspendu". C'est inacceptable.

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 09 mai 2022 18:22
par NATTIE
Bonjour Po3m,

J’espère que vous allez bien ?

Vos mots me touchent et il est certain que cet abominable personne payera si ce n’est déjà en cours , pour son inhumanité…

J’ai la conviction que pour n’importe quel comportement répréhensible ou ignoble comme celui que vous décrivez subisse un jour ou l’autre des châtiments, des revers existentiels punitifs, c’est peut-être naïf mais je suis dans une croyance que tout se paie un jour, le bien comme le mal que chacun a volontairement semé.

Votre volonté d’être avec votre bonté , vos divers talents artistiques et votre luminosité que l’on perçoit de vous malgré un parcours sinueux nous montre un modèle de résilience qui peut vous paraître à vous pas si flagrant au vu d’une performance quasi aveuglante dans notre société consumériste .

Pourtant vous dégagez beaucoup de chaleur, d’humour surtout dans vos enregistrements vocaux et de l’intelligence.

La solitude abondante a aussi cette particularité pour certain.e.s d’apporter une sensibilité plus exacerbée et une réflexion moins commune, même si en société c’est plus hasardeux de se confronter à l’autre.

En tout cas, on vous sent Entier et Affirmé , Honnête, ce qui ne sont pas de piètres qualités de nos jours !!

Merci à vous pour votre authenticité et pour vos confidences qui finalement interpellent !

Cela rabroue ma Misanthropie :lol:

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 10 mai 2022 21:31
par Po3m
Bonjour Nattie,

Tout d'abord merci pour ce message.
Ce vendredi passé "j'ai vu rouge" suite à un échange sensible qui m'a replongé dans cette période. J'ai ressenti une forme de rage avec la volonté de "placarder" son nom partout et comme je fréquente ce lieu également j'ai laissé déborder ma colère ici.
Une colère en fait de voir une si maigre condamnation (5 ans dont 4 avec sursis) pour des actes avérés (que ce soit par exhibition voire attouchements) sur 21 ans "au bas mot" car en terme d'emprise sur enfants cette "personne" a fait davantage de victimes assurément. A ma connaissance l'Education Nationale ne l'a pas radié mais "suspendu".

Je me rends compte que je risque de traîner ça avec moi longtemps et j'aimerais me confronter à cette période. Je suis décidé à contacter la maman qui est l'instigatrice et a porté toute l'affaire (de 2004 à 2007) je l'ignorais à ce moment et j'étais moi même dans mes propres tourments. Moi même je ne peux dire me souvenir de tout car mon esprit a énormément écrasé ces souvenirs. Je ne me souviens uniquement de "quelques situations" mais il m'est très pénible de me souvenir précisément. Néanmoins, j'aimerais quand même contribuer à reconstituer le puzzle dont je suis l'une des pièces parmi tant d'autres.

Mais vous avez raison sur un point, je m'affirme davantage. Je ne peux pas "effacer" mais remettre les choses à leur juste place un jour j'y arriverai.

Merci à propos de vos mots encore sur ma démarche "artistique", je retravaille à propos. Je n'ai jamais lâché même durant les périodes jusqu'à récemment où le pire me côtoyait, les gestes continuent à sortir de l'esprit.

En vous souhaitant une belle soirée.