Page 21 sur 22

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 10 mai 2022 23:08
par Po3m
Sans transition et pour apporter un brin de légèreté à propos d'humour je partage un petit sketch personnel, sujet : "La 6ème république"... ce fut enregistré courant décembre 2021.

https://voca.ro/19u8jT8p9xZV

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 17 mai 2022 17:29
par Po3m
Bonjour,

Pour contribuer à tuer le débat de l'absurde à propos du Burkini "à la piscine" qui fait polémique, voici ma réponse personnelle :

Ceci est une combinaison de nageur autorisée à la piscine :

Image

Ceci est un burkini autorisé ici ou interdit là par arrêté municipal à la piscine :

Image

Je laisse à tout à chacun de se faire sa propre conclusion. Mieux vaut une belle image qu'un long discours.

(Non, je ne suis PAS islamo-gauchiste).

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 20 mai 2022 23:50
par Po3m
Bonjour, Sans transition à propos des gens disons complexés, du regard des autres, etc...
Les personnes qu'on appelle communément "les moches".

https://www.youtube.com/watch?v=u6FV3tsPlvs

Je tiens à ajouter que j'ai déjà entendu dire "ceux qui répondent aux critères de beauté ont plus de chances de réussir dans la vie" ce quoi je ne suis pas d'accord. Ils ont plus de chances de "représenter" en réalité ceux qui sont "dans la réussite" sur le plan économique. Je veux dire que les gens qui tirent les rênes du pouvoir, y compris ceux qu'on appelle communément "les riches", ne sont pas spécialement "beaux", ont le physique qu'ils ont tout simplement, disons "commun". Alors oui, ils peuvent avoir une prestance, du charisme, ce que vous voulez, mais ils ne répondent pas aux critères "de beauté" imposés par les canons, absolument pas. Les "canons" sont toujours pris pour "représenter" quelqu'un ou quelque chose... et travaillent pour des gens "qui ne sont pas spécialement beaux", mais qui détiennent du pouvoir ont la puissance "de faire travailler les beaux". Mettre des gens beaux en avant, ça attire, ça vend. Mais non, il ne faut pas du tout répondre à ce genre de canon pour mettre en oeuvre et réussir ses projets ET HEUREUSEMENT ! (Puis ceux qui vous font croire le contraire, passez outre ! Défoncez leurs préjugés !)...

Il ne faut pas écouter les rabaissants, ceux qui dévalorisent, qui enfoncent les autres, qui humilient. Ceux là sont jaloux qui ne s'autorisent rien pour eux mêmes. Tout ça n'a pas la moindre importance. Ce sont juste des casseurs, des briseurs de bonnes volontés. Ce qui compte c'est que l'on fait (ou non) et c'est ce qui reste, c'est ce qui compte, ce qui est fait. Il n'y a pas besoin de se plier à une image, pas besoin même de te mettre un bâton dans le fion pour te tenir droit sur une chaise (ah le fameux "savoir être") non, le savoir-faire, uniquement le savoir-faire et l'accomplissement de Soi.

Et oui, Gainsbourg le disait, contrairement à la beauté, la laideur, elle, dure...
Et puis il y a toujours la possibilité de s'arranger passées les années. Chez moi, être quadra ça a un peu arrangé son homme...
Alors... de quoi se plaint-on ! Me voilà Beau comme un sous propre (et ceux qui me voient autrement c'est leur problème) !

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 26 mai 2022 15:26
par pedro
bonjour

Une musulmane qui souhaite porter un burkini dans une piscine publique refuserait de porter une combinaison de nageur si on le lui proposait. Elle sait qu' elle doit cacher ou dissimuler ses formes et seul le burkini le lui permet

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 27 mai 2022 13:12
par Marie22
Pour information, Aheda Zanetti, australienne, originaire du Liban, de confession musulmane, créatrice du burkini (maillot de bain islamique) avant de le proposer à la vente, a demandé au mufti (il interprète la loi musulmane) d'Australie de vérifier que le burkini (contraction des mots burqa et et bukini) soit "approuvé par l'islam".

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 29 mai 2022 16:40
par Po3m
Bonjour,

Tout d'abord merci pour ces interventions, à savoir que personnellement je ne suis pas dans la démarche d'imposer mes idées, je ne fais que partager ce qui, ici, vous en conviendrez reste un sujet complexe mais pour ma part, j'emprunte un regard dit "naïf" assumé, je n'y vois là que du tissu et... c'est tout. Sans entrer dans les détails de religion ou idéologiques. On pourrait se dire que cette façon de considérer les choses est une porte ouverte à, dit-on, l'islamisation de la France. Je ne suis pas vraiment d'accord et j'aimerais exposer déjà cet argument :

J'aimerais dire pourquoi il est une erreur d'interdire le burkini dans les piscines municipales. Cette posture est une façon de mettre la tête dans le sable d'une part et d'autre part, ça ne respecte pas la loi 1901 à propos de la laïcité. Enfin, cela renforce le repli communautariste dans notre pays car ça signifie : "Celles qui n'acceptent pas de mettre autre chose que le burkini pour la piscine n'ont qu'à rester chez elles". Ce n'est, à mon sens, pas digne d'une république, même si la démocratie actuelle va en ce sens c'est à dire que la majorité pense ainsi, il s'agit là d'une position somme toute puérile à mes yeux. Je trouve que c'est là un manque d'intelligence dans le sens où c'est une façon d'imposer une certaine idée et vision de la France qui ne correspond pas/plus à notre époque et au monde devenu. C'est simplement une façon de ne pas considérer les Français dans leur ENSEMBLE ! Je pense aussi que l'on peut dissocier les pratiques religieuses en soi - qui se font soit dans les lieux de culte ou bien dans sa sphère privée - des vêtements que la personne souhaite porter, fut-ce t-ils issus de sa religion, il s'agit là d'un choix personnel et non d'une obligation religieuse. Ce que je veux dire par là, c'est qu'en France, vous n'avez pas "un musulman" unique. Chaque personne musulmane pratique à sa façon sa religion, l'adapte à ses propres choix. Il y a bien sûr des idéaux religieux mais pas toujours totalement compatibles avec la société dans laquelle on vit. Vous trouvez également des femmes françaises et musulmanes qui ne portent pas le voile.

J'aimerais dire les choses autrement à propos du burkini et du choix de montrer les formes de son corps en public ou la volonté de cacher ces formes :

Prenons les naturistes, même si nous sommes d'accord, ce n'est pas le même sujet. Je n'y vois pas d'agression à demander à une personne pratiquant le naturisme de porter une tenue réglementaire pour la piscine municipale. De façon générale, ce n'est pas agressif de demander à quelqu'un de bien vouloir s'habiller, y compris si celle-ci aimerait idéalement ne rien porter. Il n'y a pas d'outrage à porter quelque chose. L'outrage passe par le fait d'imposer sa nudité.

Hors, ici, nous traitons le problème du burkini comme une forme d'outrage. Hors, il n'est pas agressif de ne pas se montrer dévêtu de façon générale. En revanche, il est agressif de demander à quelqu'un de bien vouloir ne porter que ce qui le contraindrait à devoir montrer les parties de son corps ou bien avoir à dévoiler les formes de son corps qu'il ne voudrait pas dévoiler pour les raisons qui lui appartiennent, fut-ce t elles issues de ses convictions religieuses.

Que voulez vous ? Des piscines publiques d'un côté et musulmanes de l'autre ?
Ou bien les uns ont le droit de s'amuser et les autres de rester chez eux ?
N'est ce pas là une façon de nier la réalité de l'ensemble de la population française ?
N'est ce pas là une posture autoritariste qui retire aux femmes, à l'ensemble de la population française féminine, le fait qu'elles disposent de leur libre arbitre et d'un esprit critique suffisant pour avoir à en penser ce qu'elles veulent ? Pour autant, ça ne signifie pas que l'on va voir une France s'islamiser et se radicaliser ?

Parce que demain, des femmes viendraient en burkini, cela donnerait envie de se convertir ? Ou bien cela engendrerait du mépris et de la haine ? Car je crois qu'en réalité il s'agit là de cette crainte, celle de voir demain des gens mécontents et qui risqueraient d'être pour certains dangereux à l'encontre des musulmans. On pourrait même se dire que le fait de maintenir cette interdiction ou plutôt "non autorisation" de porter le burkini à la piscine serait une façon de "protéger" les femmes musulmanes et les musulmans dans leur ensemble. Il est là une forme de sacrifice, celle de la liberté de ces femmes et par conséquent se voient contraintes de ne pouvoir disposer de tous leurs droits et surtout celui d'avoir le choix.

Ceci est ma façon de voir les choses et je conçois qu'il est possible de ne pas être d'accord. Même si j'ai une opinion sur ce sujet, je suis ouvert aux idées différentes et SURTOUT, je me permets de préciser que je ne parle là sûrement pas à la place des personnes concernées. Je ne prétends pas parler à la place ni des musulmans ni des femmes qui voudraient porter le burkini selon leur choix personnel. Je parle là juste comme citoyen français d'une question qui est un problème républicain et donc, nous concerne tous. Je ne vois pas de "musulmans" tout comme je ne vois pas de "chrétiens" ou encore "juifs", je vois des Français et des citoyens.

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 29 mai 2022 20:02
par Marie22
Au début du XX ième siècle 4000- 5000 nord-africains étaient recensés en France dont 2000 vivaient à Marseille. En 1905, les seuls musulmans présents en métropole étaient des ouvriers soit célibataires, ou mariés qui avaient laissé leur femme et leur-s enfant-s dans leur pays d'origine . On comptait aussi parmi cette population, des forçats. La France possédait un grand empire colonial dont faisait partie le Maghreb. ...L'assemblée nationale qui avait voté la loi 1905 ne pouvait pas s'imaginer qu'un jour l'empire colonial allait s'effondrer et qu' à partir de 1959, des maghrébins, massivement, viendraient s'installer en France pour y travailler (une main d'œuvre bon marché), rejoints pour certains par leur épouse à partir 1976
En 2019 sur les quatre générations d’Arabo-maghrébins installés en France, on avait recensé 5 à 6 millions hormis ceux et celles qui vivent sans papier sur le territoire français qui n'ont pas pu être recensés. 30 % des musulmanes portent aujourd'hui le voile. Certaines d'entre elles qui ne veulent pas aller nager dans les piscines municipales préfèrent louer une heure ou deux à des particuliers leur piscine privée.

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 25 juin 2022 15:43
par Po3m
Bon et bien comme vous le savez, le Conseil d'Etat interdit le port du burkini à la piscine.
Est ce là un combat essentiel, je dirais qu'il y a des sujets plus préoccupants, mais sur cette question j'ai le sentiment que notre république se fourvoie, je pense aussi que c'est la crainte de voir naître trop de mouvements de protestations et qu'il est considéré que ça mettrait directement en danger les musulmans de notre pays. Et que cette interdiction est en réalité une volonté d'éviter les échauffourées et autres actes dramatiques.

Pour répondre à Marie22 (avec un peu de retard) il ne faut pas omettre aussi notre évolution démographique, puis une société ça bouge, ça évolue.
Nous accueillons aussi par nécessité, par exemple l'effondrement du secteur médical, la pénurie du personnel soignant à cause du démantèlement/restructuration des services publics.

Pour revenir à la question des piscines municipales, l'argument de dire que les femmes portant le burkini peuvent louer 1h ou 2 à des particuliers = mettre la tête dans le sable = option de facilité. Ca n'arrangera pas les problèmes de fond et surtout c'est omettre que ces personnes sont aussi des consommateurs / usagers / citoyens français et qu'en leur fermant la porte c'est d'autant plus pour le secteur public/les collectivités une perte économique non négligeable...

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 03 juil. 2022 06:13
par Po3m

Re: Du confinement à la carotte...

Publié : 07 août 2022 06:26
par Po3m
Bonjour,

Mentir pour s'en sortir ?
Ce message de base durait plus de 2h, mais je partage la dernière partie.
Ca a commencé par l'expression d'un certain malaise, d'une déprime. Au final, je ne trouve pas d'utilité à partager.
Je préfère faire part d'une astuce pour ceux qui sont au RSA depuis un certain temps et dont leur ancienneté (au RSA) leur porte préjudice (ce qui est une aberration sociale).

https://voca.ro/15veFdKr1zpn