EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

La communauté Educateur de Jeunes Enfants se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
socialine

EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par socialine » 27 juin 2012 22:08

Bonjour,

EJE depuis 3 ans j'ai pendant plus de 2 ans travailler dans la protection de l'enfance. J'étais la seule éduc et ai pu vraiment développer les notions de coordination d'équipe, de travail en partenariat, d'accompagnement individuel et spécifique de chacun des enfants...
Depuis 6 mois, je travaille en multi-accueil. J'ai souhaité effectuer ce changement de structure afin de pouvoir mieux conjuguer vie familiale et professionnelle. A ce niveau là, je suis tout à fait satisfaite de retrouver un rythme de travail régulier, te d'avoir cessé de travailler le W.end.
Mais par contre, depuis que je suis en multi-accueil, je ne cesse de me questionner sur l'adéquation entre ma formation d'EJE que j'ai trouvé passionnante, mon experience dans le spécialisé que j'ai trouvé extrement stimulante, et les besoins réels des enfants dans une structure dite classique.
J'ai l'impression de basculer dans un autre métier.
Il m'arrive de monter des ateliers, par exemple, pates molles, et de me dire: celui-ci la manipule ainsi, celui là comme ça, ils n'en sont pas au même stade...enfin bref, d'observer et d'en faire des analyses, comme je fesais auparavant, puis je me dis:" et alors quoi?"," il est ou le probleme", qulle est la plus value pour les enfants de m'avoir moi autour d'eux, qui certes peut mieux saisir ce qu'ils font au regard de mes connaissances en psycho, que mes collegue auxi ou CAP qui ont une attitude juste, un vocabulaire adapté, et qui mettent les bons mots sur ce que font les enfants?
Avant, j'utilisais le support pate molle pour, par exemple, aider les enfants à mieux cerner leur enveloppe corporelle, ou à bénéficier de ressentis particuliers afin de les aider à mieux développer leur panel émotionnel alors même que celui-ci n'avait jamais été considéré... Mais là? En creche? Faut il vraiment avoir accumulé tant de connaissances pour accueillir les enfants les plus classiques possibles?
J'ai l'impression d'avoir été leurré sur les missions de l'EJE, car, même s'il est vrai qu'il m'arrive bien souvent d'amener l'équipe, à faire un pas de côté dans la réflexion, et à penser les situations d'une autre manière, 95%de mon temps est consacré à l'animation du quotidien, à l'animation de groupe, à l'animation d'activité, comme une animatrice bien formé saurait le faire, et son travail et le mien auraient, c'est certain, autant de valeur en matière éducative. je crois en effet en l'éducation populaire, et ne prends personne de haut en disant cela, mais moi, je suis EJE: j'ai recu un certain type de savoirs, une certaine manière de penser mon travail, et j'ai vraiment le sentiment que cela n'a rien à voir avec le rôle que nous avons à jouer en creche.
Monter des projets en multi-accueil? Oui, aller à la médiathéque, ou au musée. c'est vrai, c'est nécessaire, mais bon... Ca n a tt de même rien de transcendant, il faut le reconnaitre
Soutien à la parentalité en multi-accueil lambda? J'aimerai bien savoir comment? en quoi, des parents qui ont amené leur enfant en creche en est il lui aussi sorti grandi?
Je sais que mes questionnement vont préter à polémique, et j'emploie volontairement un ton un peu acide car à en croire certains, le travail en creche est passionnant, mais le débat est ouvert.
Au plaisir de vs lire.

ahah

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par ahah » 28 juin 2012 09:19

Bonjour,
et pourquoi selon toi le travail en crèche est passionnant pour certains ? Je pense que c'est la façon que nous avons de voir notre travail et nos missions qui font que le travail est passionnant ou pas.

Des enfants "tout ce qu'il y a de plus classique", je ne connais pas. Tu sembles limiter l'intérêt du métier d'EJE aux aspects "curatifs" que tu as pu connaitre à l'ASE. Deux observations: qui te dis que certains enfants de ton multi-accueil n'ont pas ou n'auront pas besoin de mieux "cerner leur enveloppe corporelle" ? Aucun retard de développement, aucun souci ne peut toucher les enfants qui ne sont pas suivis par les services de l' ASE ?

Et les enfants accueillis par l'ASE, ils ne sont jamais allé en crèches ? La prévention, ça existe aussi (surtout) en multi-accueil "lambda".

En fait la façon de se positionner est très importante, dans un cas (foyer) tu arrives à dire pourquoi tu fais telle activité. Dans l'autre, tu dis "et alors". Alors pourquoi celui-ci et celui-là n'en sont pas au même stade ? Est-ce un souci pour l'un des deux ? Que mettre en place pour accompagner celui-là dans des apprentissages qui semblent moins "faciles" pour lui ?

Tu parles en,suite de soutien à la parentalité, c'est un passage de ton message que j'ai du mal à suivre. Je ne vois pas pourquoi il faudrait que son enfant soit placé pour être soutenu. D'autant que pour moi, on fait trop souvent du soutien pour le soutien vers les parents dans la protection de l'enfance qui comme son nom l'indique sert à protéger l'enfant, pas à construire un parent là ou il n'y en a pas, mais bon, c'est un autre débat et ton message ne laiss pas penser que c'est ce qui se faisait dans ton institution, c'est juste mes vieux hors sujets favoris qui ressortent... Pour en revenir au soutien à la parentalité, les gens "classiques", ayant une vie "lambda" sont angoissés quand leur bébé ne mange pas, embêtés quand leur enfant n'est pas propre, dépassés quand les jumeaux naissent, déprimés quand le couple se sépare (je pourrait en trouver des tonnes) et parfois, oui, ils ont besoin d'être soutenus dans leur fonction de parents dans ces moments là malgré le fait qu'ils restent des parents "suffisament bons".

socialine

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par socialine » 28 juin 2012 14:06

merci pour ta réponse, m^me si tu ne m apportes en rélité pas plus d'éléments que ce que j avais déja, et qui me font en arriver au constat que je pos

socialine

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par socialine » 28 juin 2012 14:25

merci pour ta réponse, même si en réalité cela ne m apprend rien de plus sur les missions d une EJE en creche. Je crois, au contraire en l aspect préventif, mais suis par contre certaine que ce n est pas de la prévention que ns effectuons en multi-acc. ce serait plutôt, comme le disait Jean Epstein, de la prévenance: nous apportons des bases de stimulation, d'éveil, de prise en considération, de connaissance de soi, de socialisation à Tous les enfants. La prévention sous-entend qu'il y aurait un problème, mais si tel était le cas, je suis pas sûre que depuis une structure multi-accueil ns puissions faire gd chose..Cette notion de prévenance est pour moi trés trés importante, mais encore une fois, je dis que de bonnes animatrices, encadrées par une direction d'EJE pourraient tt à fait répondre à ses besoins.
En ce qui concerne les familles, et cette idée de soutien à la parentalité, là encore, je dis: c'est du bluff.Soutenir sous-entend à nveau que les familles st dans le besoin. Si pour certaine c'est indéniable, et là encore depuis notre place en creche (telle qu'elles fonctionnent ttes actuellement, c'est pour ca que je parle de multi-acc lambda. Désolée pour les structures qui ont peut être inventées d autres manières de rééllement Soutenir...), on ne peut pas faire gd chose.
Pour ttes les autres, celles qui, comme ttes les personnes qui ont des enfants se posent des questions, il ne s agit pas de soutien, elles n ont tt de même pas de béquille, mais de les accompagner tt le long d un passage parfois complexe pour elles, le plus svt tt à fait classique ds le parcours d évolution d un enfant. Oui, c'est vrai, elles peuvent trouver en crevhe une oreille attentive pour les écouter. c'edst bien, et nécessaire. Et encore une fois, je ne pense pas qu 'être eje cela soit cela...l'ass mat de ma fille a par exemple des attitudes et réponses trés sensées, lesquelles, sorties de l'affectivité que ns essentons en tant que parent, m'amenent d un coup a voir les choses sous un autre angle.
Ma question sur ses parents est: comment le fait de cotoyer une structure petite enfance les amenent eux aussi à grandir dans leur rôle de parent? Quel est l apport pour eux, en tant qu adulte et parent?
Je reste un peu désillusionnée, désolée...

aurelia

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par aurelia » 28 juin 2012 15:19

socialine,

pourquoi avoir voulu aller en structure multiaccueil (tu explique le fait que c'est du a des raison de retrouver une vie perso et prof) ? qu'est ce que tu veux transmettre ; apporter dans ce lieu ?

je pense que ton expérience en dans la protection de l'enfance t'a bcp apporté.


peut-être que ce multi accueil n'est ps une structure qui te corresponde avec tes idées, tes valeurs.

peut-être changé d'institution pour voir d'autres structure d'accueil de la petite enfance, afin de trouver ta place.

Nina

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par Nina » 28 juin 2012 16:54

Bonjour, ne crois-tu pas que la métier d'éduc spé te serait plus approprié? Car à te lire, on dirait que tu trouves que les structures classiques n'apportent rien aux enfants

ahah

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par ahah » 28 juin 2012 17:54

Bonjour,
je pense au contraire que ton expérience dans la protection de l'enfance a beaucoup déformé ta perception des réalités et du métier, il ne faut pas confondre accompagner et guérir, tu pensait sincèrement pouvoir faire plus pour des enfants maltraités dans des familles dysfonctionnantes qu'avec des enfants et des familles qui viennent d'eux mêmes te voir ? J'ai passé 5 ans dans la protection de l'enfance et n'ai jamais eu cette impression. Si pour toi on ne peut accompagner que les gens en difficulté, alors oui, les EJE en structures ne servent à rien. Pas plus que les auxilliaires, les CAP petites enfance. Du coup, tout va bien pour ces enfants et ces familles, pourquoi ne pas les laisser avec des stagiaires de seconde et un pompier dehors ou cas où ?

Pour la prévention, tu penses ne rien pouvoir faire. La encore tu te trompes. Prévenir (un autre service, les parents), c'est déjà énorme. Adapter l'accueil, les activités proposés. A cet âge là les enfants et parents n'ont pas croisé tant de "partenaires sociaux que ça et si le multi-accueil ne peut rien faire (le lieu rempli de différents professionels ou l'enfant passe 10 heures par jour), je ne vois pas qui va bien pouvoir repérer à sa place... je reviens à ton exemple d'activité pour "mieux cerner son enveloppe corporelle", je repose ma question: en multi-accueil, tu n'as que des enfants qui sont hyper à l'aise avec leur corps, ses limites et sa représentation ? Alors tu en as de la chance. Sinon, ces enfants ne méritent pas que tu envisages une activité de la même manière que quand tu étais à l'ASE ? Parcequ'ils sont moins malheureux ? Je persiste, ton souci, c'est un souci de positionnement. Et puis finalement, tu faisais quoi de plus que de la pâte molle avec ces enfants ? Si on va dans ton sens, ya pas besoin de se demander pourquoi on le fait, une stagiaire un peu dégourdie aurait pu "copier" ton activité avec les enfants, ça sert à quoi un éduc à l'ASE ?

Un autre point, soutenir la parentalité, ça ne veut pas dire que les parents "sont dans le besoin" sinon, ce ne serait pas au centre du diplôme d'EJE, mais de celui d'éduc spé. Là encore, tu confond accompagner et soigner. Et si, le personel de la crèche peut faire autre chose que prêter l'oreille.

Après, si ton propos est de dire que les personnes passé un certain nombre d'années d'études devraient travailler dans un champ "spécialisé", je ne vois pas trop comment tu peut l'argumenter. On pourrait éssayer remarque d'enlever tous les pros un peu formés d'ou ils sont et on reviendrait au lieux d'accueils comme ils ont existés en France (hygiénisme, hospitalisme...) et là ce serait bon du coup, les éducs pourraient retourner y travailler...C'est dingue, personne n'y a pensé avant tiens que 3 ans c'était trop d'études pour travailler avec des enfants dans des lieux d'accueils publics. A moins que cela ait été pensé et fait pour des raisons précises basées sur des observations et des besoins réels ?

Alors oui, si tous les autres travailleurs de la petite enfance que tu rencontre sont aussi fantastiques que ça, les éducs ne servent à rien, mais là pour le coup c'est super angélique comme vision des choses. Oui, un avocat avec de super connaissances en medecine et du matériel de pointe peut me soigner aussi bien, mais si ça ne te fais rien, je vais continuer avec les medecins tant que je ne suis pas sûr que tous les avocats ont les compétences requises...

Tu as du entendre (voir même combattre) la phrase "petits enfants, petits problèmes", tu ne davais pas avoir trop de mal à convaincre un collègue du groupe des ados que les soucis vécus par les plus petits ne sont pas moins graves. Tu fais exactement le même raisonnement en postulant:
1) que tous les enfants qui ne sont pas placé n'ont pas de problèmes dignes d'être abordés par des éducs.
2) que tous les enfants qui n'ont pas des problèmes dramatiques cognitifs, psychologiques, moteurs ou sociaux n'ont pas besoin de l'accompagnement de professionels formés 3 ans.

Ne le prends pas mal mais ça fait un peu "avant j'avais un travail important, maintenant je fais un truc inintérressant pour vivre", un peu présomptueux pour tout dire. Je reviens encore la dessus mais le positionnement, c'est crucial il me semble et je pense ne pas trop me tromper en disant que ton positionnement d'éduc en multi-accueil, il était là avant que tu y sois en multi-accueil... C'est dommage parceque ton expérience peut justement être une réelle richesse pour aborder la réflexion et la pratique différement en multi-accueil, là, cela semble être un frein.

Helene

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par Helene » 03 juil. 2012 00:11

Bonjour,
Je suis très étonnée de ce que je lis, mais sans jugement. En fait ce que tu écris me pose question.

Je ne compare en aucun cas l'ase et les multi accueil.

Mais il est très difficile pour certains parents de laisser leur enfant a d'autres. Pour certain c'est une obligation qu'il souhaiteraient éviter si financièrement ils le pouvaient.
Toutes ces angoisses, peurs peuvent se transmettre a l'enfant.
Aussi le rôle d'une EJE en multi accueil n'est il pas parfois de cerner ces troubles que les adultes n'expriment pas toujours, (honte, culpabilité) pour justement mieux permettre aux enfants de s'adapter correctement a la vie en collectivité sans le repère parental ?

D'autre part penses tu alors qu'un multi accueil pourrait être géré uniquement par des assistantes maternelles qui n'ont pas cette formation d'analyse ?

D'un autre coté, je pense qu'heureusement le rôle de l'eje n'est pas que curatif, cela voudrait dire que des enfants sont en souffrance et cela est insupportable, non ?

Cathy V.

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par Cathy V. » 06 juil. 2012 11:20

Bon il y a certaines choses que tu dis Socialine qui me choquent beaucoup et d'autres que je comprends..

En fait moi aussi depuis l'obtention de mon diplôme j'ai beaucoup travaillé auprès de familles en difficultés en CHRS (centre d'hébergement)ou d'enfants placés en MECS (Maison d'enfants à caractère social)...certains diront que c'est le milieu plus spécialisé....

Moi je dis dis que l'EJE peut intervenir dans tous les domaines de la famille et de l'enfance..

En fait, C'est vrai que j'ai beaucoup apprécié de travailler avec des équipes pluridisciplinaires et surtout la réflexion qu'on pouvait avoir en partant de nos observations communes et des problématiques autour de l'enfant et de sa famille, c'est passionnant. + le travail avec les partenaires etc

Seulement, justement cette expérience m'a beaucoup appris sur tout le travail de prévention qu'on pouvait mener avec TOUS les enfants et forcément en lien avec leurs parents: quelques exemples,

Développer l'estime de soi, la confiance en ses capacités chez l'enfant, n'est-ce pas essentiel pour un futur jeune, un futur adulte?
Pouvoir intéragir avec les autres sans violence et savoir trouver sa place?
Appendre à parler, à s'exprimer, apprendre le respect...
Avoir un lieu où s'exprimer, de bien mais aussi des choses plus difficiles..
Avoir le plaisir de découvrir, d'apprendre, mémoriser, se concentrer, réussir, échouer...ne vois-tu pas un lien avec les futurs apprentissages??
l'attitude face aux difficultés...à la réalité....
Avoir le droit de ne rien faire, de rêver, d'imaginer, de rire, de jouer, de faire ses choix et que l'autre les entende et les respecte...Est-ce donné à tous les enfants tu crois? >Ce sont des valeurs importantes n'est-ce pas pour une personne...un enfant, un adulte..
Accepter les limites, la frustration, les règles....Etre à l'écoute des autres, de ce qu'ils ressentent et en tenir compte...

Ne vois-tu pas des liens avec des situations de certains enfants que tu as connues à l'ASE? Justement, des carences éducatives , des intolérances à la frustration, des défauts d'estime de soi, des insensibilités à ce que ressentent les autres, de la violence,des enfants qui avaient du mal â être eux mêmes, à trouver leur place...
Je caricature bien sûr...ce ne sont pas forcément des traits de caractère qui existent chez tous ces enfants et il ne faut surtout pas les réduire à ça...!!!!

Moi je suis retournée ensuite en crèche et mes expériences m'ont apprises justement qu'il y a pleins de choses à apporter aux enfants (en plus de ce que leur apporte leurs parents à la maison!!) pour les aider à se connaître, à s'exprimer, à trouver leur place , à être avec les autres en confiance et avec respect...A devenir des êtres libres avec leur propre esprit critique, leur libre arbitre...
Leur faire ressentir qu'ils ont pleins de capacités à explorer et aussi des faiblesses qu'ils peuvent travailler...Que chacun est unique et important.

Chaque enfant mérite qu'on le regarde avant tout comme un enfant, que sa famille ait des difficultés ou non...
Chaque parent a besoin d'être accompagné et soutenu qu'il en exprime le besoin ou non.

Par contre, le point surlequel je te rejoins....c'est qu'il y a pleins de compétences que nous avons acquises qui ne sont parfois plus mises à profit (écriture de rapport, synthèse, médiation parent-enfant,actions collectives etc) alors moi j'ai trouvé ce qu'il me convient en tant qu'EJE , c'est de travailler soit en Centre maternel ou dans une crèche rattachée à un centre d'hébergement, comme cela tu allies beaucoup des extraordinaires facettes du métier de l'EJE: auprès de l'enfant et que l'enfant, autour du lien mère-enfant, père-enfant, fratrie... et, avec l'équipe pluridisciplinaire autour de la situation globale de la famille...

C'est extrêmement enrichissant pour moi parce qu'avec mon parcours, disons qu'au bout d'un moment je peux aussi m'ennuyer en crèche traditionnelle..même si les jeunes enfants où qu'ils soient, ont un regard sur le monde et sur la vie extraordinaire et que je ne regrette jamais d'avoir choisi ce métier!!!

Quoi qu'il en soit, je suis d'accord sur le fait que tu dois revoir ton positionnement..Les enfants qui vont bien valent le coup qu'on les aide à avoir un juste regard sur le monde , et je peux te l'assurer , ils ne vont pas tous bien...et je ne connais aucune famille où tout est rose.

Il y a de la prévention de la maltraitance et du soutien à la parentalité à faire partout...

Coquette
Messages : 19
Enregistré le : 01 févr. 2019 15:12

Re: EJE: ans de formation riche et intense pour finir en creche?

Message non lu par Coquette » 02 févr. 2019 01:14

Bonjour,
Je me retrouve bien dans ce que vous dites Socialine, c'est également ce que je ressens.
Et je ne suis qu'en 1ere année EJE mais mon stage en crèche aboutit aux mêmes ressentis que vous.
Ou en êtes vous depuis le poste de votre message ? Etes vous retournée dans la protection de l'enfance ?

Répondre