Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

Intelligence artificielle : vers une destruction créatrice d’emplois

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
lesocial
Site Admin
Messages : 390
Inscription : 03 déc. 2017 10:44

Intelligence artificielle : vers une destruction créatrice d’emplois

Message non lu par lesocial » 05 juil. 2018 07:50

L’intelligence artificielle est devenue ces dernières années très médiatique. Il est un domaine dans lequel elle suscite de nombreuses espérances : celui de la transformation des entreprises. Le déploiement de l’IA, comme celui d’autres évolutions technologiques avant elle, se traduira probablement, en termes d’emploi, par une destruction créatrice...

Lire l'article complet ...

Po3m
Messages : 190
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

Re: Intelligence artificielle : vers une destruction créatrice d’emplois

Message non lu par Po3m » 06 juil. 2018 13:26

Ce sujet me concerne directement parce que je suis "en plein dedans" !

Les métiers dans la communication graphique sont eux aussi potentiellement en danger.
Une I.A d'ici peu sera capable de concevoir, de créer, voire de maîtriser de bout en bout une chaîne de production graphique complète (fera le travail d'un petit studio actuel). Certes, une économie nouvelle en sera soulevée et pas des moindres, des compétences nouvelles également, de l'humain dont on aura toujours besoin.

Je n'ai malheureusement pas trop le temps présentement de développer. Je le colle comme un "post-it" pour le faire lorsque je serai plus disposé.

En substance : un graphiste sera littéralement "assisté" par son I.A (ou agent, peu importe le terme). Un "assistant artificiel" en somme (il y a des années on parlait de "systèmes experts" mais ce n'est plus vraiment la même chose aujourd'hui, les techniques ont évolué et les systèmes sont de plus en plus "généralistes" tout en conservant la capacité fulgurante de se "spécialiser"). Qui exécutera, qui pourra prendre des décisions, voire qui créera. Pour un graphiste seul, l'avantage c'est qu'il ne travaillera pas forcément moins à échelle humaine : il travaillera toujours autant. Sauf qu'il fera l'équivalent du travail d'un petit studio composé de 5 à 15 personnes (voire davantage, les technologies évoluant de façon exponentielle).

Voilà l'un des réels dangers (mais considérer ceci comme un danger, c'est uniquement analyser le problème du point de vue de notre société actuelle...).

Lorsqu'une personne fera le travail d'une bonne dizaine de personnes bien tassées (je parle uniquement dans les métiers du graphiste même si ça concernera de nombreux secteurs), le problème sera plus que préoccupant. Je connais bien mon secteur et je peux vous dire (sans parler d'I.A) que nous vivons déjà majoritairement dans la précarité (je vais vous coller des chiffres mais encore une fois tout de suite je n'ai pas le temps).

Ce n'est qu'une petite introduction. Je ne diabolise pas l'I.A (c'est la facilité) de plus, je programme à des fins de créer mes propres outils (exemple : un coloriste "virtuel", en bref : une I.A). Ce n'est pas que je ne suis pas coloriste, mais 1 - je dois produire 2 - gain de temps et argent y compris pour un artiste 3 - je n'ai pas les moyens de payer les services d'un coloriste 4 - je n'ai pas trouvé encore de studio collectif ou association de personnes...

Du coup je suis l'exemple du gars qui a pris un certain train en marche : le Deep learning est revenu sur le devant de la scène en 2012 (grâce au jeu de Go), et j'étudie personnellement le sujet depuis 2014. Je ne suis pas le seul "indépendant" qui créé sa propre I.A. Je suis conscient qu'une armée d'ingénieurs y travaillent actuellement mais conscient tout autant d'enjeux énormes que ça comporte. Conscient aussi que des entités économiques à venir vont tout écraser sur leur passage. Les "petits" comme moi, pour résister : DOIVENT être doté d'un assistant personnel. Je ne parle pas de domotique ni d'hello google, vous l'aurez bien compris. Je suis dans les métiers graphiques et numériques, donc concerné directement par le sujet. Tout ce qui touche au numérique est concerné et comme vous le savez pour faire simple le numérique est partout.

Merci de m'avoir lu.
Je reviendrai pour faire d'avantage écho à l'article et développer mes dires avec quelques chiffres à l'appui pour ce qui concerne mon secteur.

Répondre