Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

Jeune pro en quête de réflexions

La communauté Educateur Spécialisé se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
Sodateru-Tokushu
Messages : 2
Inscription : 20 avr. 2022 00:27

Jeune pro en quête de réflexions

Message non lu par Sodateru-Tokushu » 20 avr. 2022 01:01

Salut les confrères et les consoeurs,

je suis diplômé depuis un peu moins d'un ans, et je travaille actuellement dans la structure dans laquelle j'ai fait mon stage long. C'est une asso habilitée à intervenir dans le champ de la protection de l'enfance. Dans le service, nous accompagnons des jeunes de 16 à 21, à partir d'appartements mis à disposition par l'association. On travaille la fin de prise en charge ASE. Ceux qui font la demande peuvent bénéficier d'un CJM.

Je voudrais savoir si parmi la communauté de ce forum, il y aurait des participants pour m'aider à réfléchir à certaines situations pour lesquelles j'ai du mal à agir. C'est ma première expérience professionnelle après la formation. Mon collègue actuel est mon ancien tuteur de stage. Ce n'est pas un problème en soi, mais comme je manque encore parfois d'assurance professionnelle, j'ai tendance à me reposer sur sa façon de faire. Bref un éclairage extérieur sur ma pratique, sur certaines situaitons pourraient probablement m'aider à y voir plus clair, à réajuster ma pratique et proposer des actions cohérentes. A noter que nous sommes une petite équipe qui communique quand même assez bien. Nous avons à coeur de proposer un accompagnement au plus près les jeunes qui nous sont confiés, à mettre du sens à la moindre de nos actions, de nos paroles. Nous avons APP chaque mois, donc en terme de cohésion d'équipe, on est pas mal du tout. Ce n'est pas un défaut de qualité de communication qui m'amène ici, mais bien un besoin plus personnel d'étayage et d'éclairage.

L'intérêt d'ouvrir un sujet sur ce forum, c'est bien d'avoir un regard extérieur, d'autres professionnels, pour sortir un peu la tête du guidon et prendre un de recul et de hauteur. J'en ai besoin pour une situation bien particulière, mais avant de me lancer dans le récit, je voudrais déjà soumettre l'idée, voir si ça branche quelques uns d'entre vous de réfléchir ensemble à propos de situation que vous aurez sûrement plus ou moins rencontré. ;)

Bien à vous en attendant vos réactions !

Sasso16
Messages : 1
Inscription : 18 avr. 2022 03:26

Re: Jeune pro en quête de réflexions

Message non lu par Sasso16 » 25 avr. 2022 08:34

Bonjour, je suis ME depuis 7 ans, je travail actuellement pour une asso dans laquelle je suis intervenante en visite médiatisée. J’ai travaillé en foyer d’accueil d’urgence, en foyer pour le PJJ enfin j’ai eu beaucoup de poste different. Je suis dispo pour éventuellement échanger avec toi sur la situation que tu souhaite évoquer et t’apporter peut être comment moi je me serais positionnée ou autre... bien cordialement

Sodateru-Tokushu
Messages : 2
Inscription : 20 avr. 2022 00:27

Re: Jeune pro en quête de réflexions

Message non lu par Sodateru-Tokushu » 08 mai 2022 15:15

Bonjour Sasso16, je te remercie. J'espère respecter le principe de confidentialité, même si je donne des détails pour que les lecteurs comprennent la situation, je n'indique ni le département, ni la strucutre, ni les noms des protagonistes. Le prénom que j'utilise est falcifié.

La situation a bien évolué. Il s'agit d'un jeune qui a fait la demande pour venir dans notre service en janvier 2022. Le service fonctionne sur le principe de l'engagement, et même si les jeunes sont mineurs et en placement judiciaire, le processus d'admission inclu une période qui laisse aux jeunes le temps de réfléchir si le service peut leur convenir ou non.
Ainsi, pour ce jeune que j'appelerais Laurent, ça a été le cas. Il était en internat et à l'approche de ses 17 ans, il voulait sortir de cet envirionnement pour essayer celui que l'on propose. Les premiers mois se déroulent plutôt bien, Laurent parle peu, mais il est en lien, il fait même un peu d'humour, d'auto-dérision. Mais au fil des semaines, son atittude change, il se ferme de plus en plus, devient de moins en moins agréable, jusqu'au point où les interactions avec lui se limitent à "je m'en f..., vous servez à rien, ça fait 10 ans que je suis placé, jamais rien n'a changé, vous dites/faites que de la m..," etc. Il menaçait de quitter le service, de partir, alors qu'il "bénéficie" d'une mesure de placement judiciaire.
Il avait certainement des attentes en venant chez nous, mais même à ce niveau, il est très difficile d'avoir une discussion avec Laurent. Il avait quelques demandes qui ont été différé, sans qu'elles ne soient négatives, et qui tournaient toutes autour de la connexion et d'un nouveau PC. Dans son apprentissage il était très bon, même s'il n'y portait plus d'intérêt. Il y allait les mains dans les poches, mais avait tout de même de bons résultats, et au delà de son détachement, les professeurs n'avaient rien à lui reprocher. Mais le changement de rythme, d'éducateurs, de reprères, et l'approche des examens, de la fin des cours se sont certainement accumulés pour donner une situation assez anxiogène pour Laurent, sans qu'il ne parvienne clairement à l'identifier et encore mois à l'exprimer. "Je m'en fiche, c'est comme ça, c'est la vie" avait-il pour seule réponse.
A l'heure actuelle, il est déclaré en fugue. Il est retourné chez sa mère, avec qui il avait coupé les ponts depuis lplus de deux ans. Sa mère a des problématiques de dépression, de dépendance, et n'est pas en mesure d'accueillir son fils. Au domicile de cette dame, il y a le frère de Laurent qui est sorti de prison il y a quelques mois.
Jusqu'à maintenant, Laurent gardait ses distances vis-à-vis de cet envrionnement, et s'était engagé dans un parcours d'apprentissage. Il a tout lâché pour retourner chez sa mère, passer ses journées à jouer aux jeux-vidéos et dormir.

Il refuse tout lien avec le service. Aucune communication n'est possible directement avec lui. Comme il est en fugue, les gendarmes sont dans la boucle, mais leurs interventions ne feraient qu'envinemer la situation. Et même s'ils ramenaient le jeune chez nous, il repartirait aussitôt. La situation en est à ce point. Je pense qu'en tant qu'éducateur, à ma place, il n'y a pas grand chose que je puisse faire. Les enjeux sont d'ordre institutionnels et la question de la prise en charge, de la responsabilité et de la mesure de placement est dans les mains des chefs de service de mon service, du département et du juge pour enfant.
Néanmoins, je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a une proposition à faire. Une visite à domicile est difficielement envisageable, les messages et appels téléphoniques ne donnent rien. Attendre m'est difficile, mais peut-être est-ce la seule chose à faire pour le moment ? Qu'en penses-tu (qu'en pensent les potentiels lecteurs) ?

Je te remercie. En écrivant, je me rends compte que j'aimerais parler encore d'autres situations, mais je vais y aller par étape. :)

M.Este
Messages : 12
Inscription : 07 sept. 2018 14:04

Re: Jeune pro en quête de réflexions

Message non lu par M.Este » 08 mai 2022 20:55

Bonjour Sodateru-tokushu, je trouve ton témoignage tellement vrai, humain et pour ma part ça montre à quel point tu es investi et tu as à cœur de bien faire ton travail.
Comme tu l’as dis en tant que jeune diplômé, il y a la peur de se mettre en avant, j’estime que c’est la période d’observation et d’écoute.

Juste à ce que j’ai lu et pense avoir compris il est préférable de patienter et attendre, faire savoir à Laurent que vous (l’équipe et le structure) êtes là pour lui, que vous aller continuer à l’accompagner. Pour le moment il ne semble pas prêt et peut-être aussi la pression de toutes les épreuves qu’il est entrain de vivre + sa vie familiale compliqué. Le tout lui fait peur, et il n’a pas d’autres moyens pour lui d’exprimer ses angoisses qu’en vous repoussant.

Je trouve ce genre d’écrits tellement intéressant, quand je étais en formation on appelait ça des observations cliniques. Alors c’est avec plaisir que je participe à ce brainstorming.

Bonne soirée en espérant que mes mots vont un petit peu d’aider.

Luc M
Messages : 6
Inscription : 01 sept. 2021 11:41

Re: Jeune pro en quête de réflexions

Message non lu par Luc M » 11 mai 2022 15:46

Il y a des moments dans ces métiers ou la situation nous échappe car malgré notre investissement et notre envie d'aider ces jeunes, rien ne peut se faire sans qu'ils s'emparent eux même de ce que nous pouvons leur proposer. Vous accompagnez ce jeune dans un moment de sa vie ou il semble en saturation de tous ces travailleurs sociaux et de tout ce qu'on peut lui dire.
Parfois, ils ont besoin d'aller se confronter à la réalité et cela ne peut pas être avec nous travailleurs sociaux. Le fait de retourner chez lui fait certainement partie d'un processus ou il va aller se confronter à sa réalité et en tirer de lui même des conclusions.
Effectivement, se tenir prêt et disponible pour l'aider et lui dire est un bon message selon moi.
Mais s'il ne veut plus passer par les z'educs, il va s'agir de lâcher prise car vous ne pourrez malheureusement pas l'aider, triste à dire j'en conviens.

Répondre