le véritable rôle du moniteur d'atelier

La communauté Moniteur d'atelier se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
bobby

le véritable rôle du moniteur d'atelier

Message non lu par bobby » 27 mai 2014 21:21

Bonjour à tous,

il semble que le rôle "générique" du moniteur d'atelier soit mal défini et à discuter avec certains moniteurs d'ateliers d'autres établissements ils ressort que certains font des choses que d'autres ne font pas
ex : certains participent à la production, d'autre prétendent que ce n'est pas le role du moniteur, certains font eux-même les devis, d'autre prétendent que ce n'est pas leur rôle...

quelqu'un ici serait-il en mesure de préciser la fonction du moniteur d'atelier avec documents/liens/textes de lois à l'appui parceque des fois on se demande si le travail de moniteur d'atelier c'est à la fois TOUT et RIEN....



merci d'avance .

donni

Re: le véritable rôle du moniteur d'atelier

Message non lu par donni » 28 mai 2014 08:41

Bjr,


Il n'y a pas de textes réglementaires fixant le rôle du Moniteur d'Atelier, et c'est heureux ainsi ! Il appartient (encore!) à l'employeur de définir les missions inhérentes à un poste de travail, au regard de la taille de l'établissement (comme dans toutes entreprises, plus l'ESAT est "petit", plus cela nécessite de la polyvalence pour chaque poste de travail et cela ne concerne pas uniquement les moniteurs d'ateliers !), du projet d'établissement (référence au moniteur "modèle" qui en participant à la production montre les gestes et postures professionnelles à adopter) et des choix d'organisation relevant du pouvoir de direction pour assurer la bonne marche de l'établissement.

Les seules références éventuelles à ma connaissance sont la convention collective qui précise brièvement le rôle des moniteurs ou encore le référentiel de formation qui explicite les grands domaines de compétences / missions des moniteurs.

Ainsi, il n'y a rien d'anormal, et encore moins choquant, que certains moniteurs soient chargés des devis (mais ce peut être également le rôle du directeur, du chef d'atelier, d'une secrétaire de direction ou commerciale etc), qu'ils participent à la production (70% des personnes accueillies en ESAT étant déficients intellectuels, l'apprentissage passe davantage par la mise en pratique et la reproduction de gestes que par des formations traditionnelles ...), que certains soient référents éducatifs (en charge de l'élaboration des projets personnalisés) et d'autres non (c'est un service ad'hoc qui s'en charge composé souvent d'ES / ETS, ...), etc etc.

Qu'il serait triste et particulièrement inadapté que tous les postes de moniteurs d'ateliers soient strictement identiques !

Salutations,

bobby

Re: le véritable rôle du moniteur d'atelier

Message non lu par bobby » 28 mai 2014 20:03

Donni, merci de votre réponse;

si je comprends bien ce que vous écrivez, le rôle du moniteur d'atelier est modulable à partir du moment où il reste dans la ligne de sa définition inscrite dans la CC66 ?! (en gros le contexte définit la fonction et module les missions du moniteur temps que cela reste un travail de moniteur...)

vous avez raison, quelle tristesse ce serait que les postes de moniteurs d'ateliers soient strictement identiques; mais certains "anciens" n'acceptent pas de faire plus que ce qu'ILS ne veulent pas faire de plus et ce comportement, parfois, aporte une confusion sur le rôle "générique" du moniteur d'atelier.

à titre personnel, je n'envisage même pas de former ou travailler avec un usager sans toucher un seul outil (je suis en espaces-verts), ne serait-ce que pour me rappeler les difficultés/temps/contraintes de travail qu'ils peuvent subir. et ma grande "fierté" c'est de voir "mon" équipe évoluer à un point où je n'ai plus qu'à prendre ma débroussailleuse et aller faire mon coin et quand je reviens au camion, de constater que les "gars" ont géré le chantier sans leur avoir donné une seule consigne ... (même si je les observe toujours du coin de l'oeil :-D ) .

merci pour votre réponse.

cordialement.

babe

Re: le véritable rôle du moniteur d'atelier

Message non lu par babe » 08 juil. 2015 19:10

bonjour,
je suis monitrice d'atelier depuis 7 ans et je travaille auprès de mon équipe tous les jours, et c'est bien ça qui est riche dans ce métier ( les jours se suivent mais ne se ressemblent pas!!).
aujourd'hui, néanmoins, mes collègues et moi même sommes confrontés à un problème : l'accompagnement et le soin des personnes lourdement handicapés moteur aux toilettes!
par l'absence de personnel soignant, ( infirmière juste le temps du midi) et vu que le rôle du moniteur n'est pas clairement écrit, les responsables estiment que cette tache incombe au moniteur d'atelier.
nous persistons que cet acte de soin requière plus de l'infirmière ou d'une aide soignante.
avez vous aussi été confronté à ce problème? merci pour votre réponse.
cordialement.

donni

Re: le véritable rôle du moniteur d'atelier

Message non lu par donni » 09 juil. 2015 08:56

Bjr,

Accompagner un usager aux toilettes ne relèvent pas d'un acte de soins mais d'un accompagnement aux gestes de la vie quotidienne, tâche qui peut incomber à un ES, un ME, un AMP ou ... un moniteur d'atelier !

C'est donc plus une question d'organisation et de taux d'encadrement que de "fonction" de mon point de vue : le besoin justifie-t-il de recruter un AMP par exemple uniquement pour accompagner les usagers aux toilettes ? S'il y a en permanence un usager à accompagner, la question peut légitimement se poser, car un moniteur sera plus utile / efficace à encadrer la production que de faire cet accompagnement. S'il n'y a que quelques usagers à accompagner "de temps en temps", il devient compliqué / inefficace de recruter un personnel dédié ...

Salutations,

babe

Re: le véritable rôle du moniteur d'atelier

Message non lu par babe » 09 juil. 2015 20:38

merci pour ces éclaircissements.
encore une fois, le problème ce n'est pas juste l'accompagnement! mais réellement ce qui suit ( traitement lourd = diarrhée etc..)
pour un moniteur Homme, accompagner une salariée femme aux toilettes et inversement nous semble inconvenant et source de gènes ( des 2 côtés d'ailleurs).
En sachant, qu'en règle général, on est devenu moniteur par le biais de notre formation technique(En ce qui me concerne, électromécanique de formation) je pense être plus à l'aise avec une clef de 13!
Est-ce que l'employeur peut sanctionner tous les moniteurs s'ils refusent de réaliser cet acte qui devient de plus en plus pesant ( plusieurs fois par jour)?
merci pour votre réponse.

donni

Re: le véritable rôle du moniteur d'atelier

Message non lu par donni » 10 juil. 2015 10:03

Bjr,

Qu'un homme accompagne une femme pour ce type d'accompagnement (ou vice et versa) me paraît parfaitement inadapté et inacceptable.

L'employeur peut toujours "sanctionner", mais il me semble qu'il y a d'autres moyens pour régler la question et trouver des solutions adaptées, tant du point de vue des usagers (respect de leurs besoins et de leur dignité, des moniteurs (respect de leur fonction essentiellement orientée vers l'encadrement d'un atelier de production) que de l'employeur (moyens humains / organisation en lien avec un cadre budgétaire contraint) : réunion d'équipe / régulation, IRP, .... actions collectives des moniteurs auprès de la direction (l'union fait la force : j'imagine mal une direction sanctionner tous les MA ...).

En revanche, si un usager est particulièrement indisposé (diarrhée ...), que fait-il à l'ESAT ? Pourquoi n'a t-il pas d'arrêt de travail ?

Enfin, j'ajoute que si votre ESAT accompagne essentiellement des personnes lourdement handicapées sur le plan moteur, il doit normalement disposer de moyens budgétaires en conséquences (tarif plafond supérieur) : il appartient donc à votre direction d'agir auprès des financeurs afin d'obtenir les moyens nécessaires à cet accompagnement.

Bref, c'est un "rapport de force" entre les moniteurs et leur direction, puis entre la direction et les financeurs ...

Salutations,

Répondre