monitrice de plusieurs ateliers

La communauté Moniteur d'atelier se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
sabrina

monitrice de plusieurs ateliers

Message non lu par sabrina » 07 janv. 2016 13:23

bonjour,
je suis actuellement monitrice d'atelier d'une blanchisserie. on me demande de m'occuper de deux ateliers supplémentaires. (ménage et cuisine). il est vrai que ces deux ateliers ne comprennent que deux, voir trois usagers chacun mais je souhaiterai savoir si tout cela est bien légal ?
merci d'avance pour votre/vos réponses.

tintinmilou

Re: monitrice de plusieurs ateliers

Message non lu par tintinmilou » 08 janv. 2016 09:19

Pourquoi ne serait-ce pas légal ?

Les ESAT reçoivent des ouvriers de plus en plus autonomes, le travail des moniteurs s'en trouve donc allégé. Non ?
Ceci étant, une question : les ateliers ménage et cuisine sont-ils externes ou en régie ? Dans le cas de travaux externalisés, comment ces ouvriers se rendent-ils sur place ?

donni

Re: monitrice de plusieurs ateliers

Message non lu par donni » 11 janv. 2016 08:27

Bjr,

En effet, rien d'illégal puisqu'aucun texte (et heureusement !) ne précise le taux d'encadrement dans les établissements pour adultes.

Et pour réagir sur la réponse de tintin milou, je ne dirai pas des usagers d'un ESAT :
- ni qu'ils sont "ouvriers" (on le lit partout mais c'est très regrettable pour la simple et bonne raison qu'ils ne sont pas ouvriers ... mais qu'à force de les considérer comme tel, ils vont finir par le devenir, et les ESAT des entreprises par la même occasion) ;
- ni qu'ils sont de moins en moins "autonomes" au regard de la question posée. Nous accueillons en effet de plus en plus de profils type "psychose infantile", "Troubles du comportement", "Autisme / TED" qui nécessitent au contraire un cadre d'accompagnement beaucoup plus contenant et proximal (comparativement au public traditionnel des ESAT, à savoir les PH en situation de handicap mental).

Salutations,

tintinmilou

Re: monitrice de plusieurs ateliers

Message non lu par tintinmilou » 17 janv. 2016 17:55

Et pan ! sur le bec, comme dirait le Canard.

Comme souvent Donni arrive pour remettre les choses en perspective de sa propre science.

Personne ne possède la vérité, surtout dans le domaine controversé des ESAT. Depuis la fameuse circulaire AS de 1975, les ESAT sont dans un flou total et absolu qui permet à chacun de trouver sa propre vérité.
Il y a ceux qui ne veulent pas voir « d’ouvriers » mais des usagers. Ceux-là, ont –à mon humble point de vue- tout à fait raison. Mais... Le mot « ouvrier » est un terme générique que chacun peut comprendre.
J’ai sous les yeux, un bulletin de salaire d’un ESAT et je lis à la ligne « emploi »:
« Ouvrier en Etablissement et Service d’aide par le travail ».

Vous me direz : « il faut bien mettre quelque chose »...

A mon point de vue, la supercherie n’est pas seulement là. Continuons la lecture : Salaire 80,17 euros. Aide au poste 728 euros !!!!
Connaissez-vous beaucoup d’entreprises qui bénéficient d’aide au poste de 728 euros par employé ???
Ce ne sont pas les seules aides. Les établissements perçoivent une Dotation Globale de financement (DGF). Actuellement plus de 20 000 euros par poste ! Là encore, si vous connaissez une entreprise touchant de telles aides de l’Etat, faites le savoir...
En ce qui concerne les travailleurs d’Esat, avec le RSA actif, les aides diverses et leurs salaires, ils finissent par ramener chez eux bien plus que leurs moniteurs. J’ai calculé qu’un couple en Esat ramène 4500 euros nets par mois si on compte les allocs logements et frais de transport !!!

Est-ce que tout cela à un sens, sinon de celui de fournir des casquettes de chefs d’entreprise à des gens qui n’ont aucune notion du handicap ?
J’ai vu des ingénieurs de grandes écoles prendre des directions d’Esat et ne plus penser qu’à une chose : « faire du chiffre » !!! Ramener des dizaines de milliers d’euros à une association dont le président et le trésorier ne savent quoi faire de constructif et les jouent à la ... Bourse !!! Est-ce bien raisonnable ??? (D’autant qu’à la Bourse, celui auquel je pense perds régulièrement de l’argent par des placements hasardeux)...


Donni, je n’ai jamais dit que les ouvriers de ESAT étaient de MOINS EN MOINS autonomes, mais au contraire de PLUS EN PLUS autonomes ! Les Esat ont vécu ces dernières années l’arrivée d’une population « psy » mais c’est bien finit. C’est vrai que les problèmes d’encadrement étaient différents qu’avec des trisomie 21. La pression des assos d’autistes –qui a fait oublier les petits trisomiques et autres handicapés mentaux- ne fait plus le poids devant la réalité économique et les ESAT se remplissent de « laissés-pour-compte » autrement dire de « cas sociaux ».

Pour preuve dans les ESAt que je continue de voir, il n’ya plus de chauffeurs. Ce sont maintenant les Travailleurs qui conduisent les véhicules de livraisons et qui assurent le transport de leurs équipes !!! C’était impensable il y a dix ans. Et ce n’est qu’un exemple. (oui, un exemple, j’ai vu récemment une secrétaire handicapée, elle n’était pas sur un poste médico-social mais émargeait chez les travailleurs handicapés, ie avec un net à payer de 400 euros environ)....

Tout ça nous ramène à la question de Sabrina. Vos ateliers cuisine et ménage sont-ils pourvus de personnels autonomes ??? Ils ne nécessitent pas de présence continuelle d’un moniteur ?

A quoi se réduit votre intervention ? A un contrôle de la présence ? A un contrôle de l’application des règles d’hygiène ?
Il est certain que vous n’avez pas beaucoup de temps pour faire de la formation. Je vais être carrément fielleux mais je pense que la réinsertion de personnes handicapées est le dernier souci de votre direction. C’était pourtant l’objet numéro UN des anciens CAT (Buts bien galvaudés, je vous l’accorde).

Il est vraisemblable que votre direction et votre association se fichent comme de l’an quarante des qualifications du personne et font des économies à toutes forces pour avoir des résultats financiers qui les comblent.

Vous vous occupez du linge et de la blanchisserie... Du ménage aussi... Tout cela semble fait en régie puisque vous nous dites qu’il n’y a que deux ou trois personnes par ateliers. Vous avez donc une dizaine de personnes en tout ? Trouvez-vous que c’est trop lourd ? quelle est l’attention portée à ces tâches ?
Exemple : quelle est l’attention portée aux repas ? Par exemple avez-vous une diététicienne ? pense-t-on à l’équilibre des repas ? Il y a là (pour Donni : il s’agit encore –et seulement- d’un exemple) un souci majeur : les personnes handicapées n’ont reçu aucun formation pour la cuisine quotidienne et, lorsqu’ils sortent des établissements (oui, je sais, c’est rare) ils ne savent pas tenir leur intérieur ne faire leur repas puisqu’on ne leur a jamais appris. D’où des problèmes d’équilibre, d’obésité, bref, de santé. Et l’on est tout surpris de les retrouver un jour en HP....


Quelle est votre qualification ?


Si vous n’avez aucune participation particulière, votre direction a encore bien joué : un emploi sans qualification pour trois postes qui, chacun, mériteraient une qualification si le nombre d’ouvriers ( !) était conséquent.


J’en reste là parce que, même en prenant son temps comme ce soir, un message posté ainsi est trop lapidaire pour être complet et bien net.

Mais je voulais juste dire ceci :

"Sabrina, votre question porte une contestation et vous prenez une voie qui sera douloureuse, si vous discutez tout sans prendre la peine de réfléchir. Par-dessus le marché votre direction me semble dans la déraison, comme beaucoup de directions de ESAT aujourd’hui."

C’est pour cela que les ESAT, n’apportant plus rien de solide aux personnes handicapées, devenant des lieux de contestation, avec des directions déraisonnables et des actions insensées finiront par s’auto-détruire.

tintinmilou

Re: monitrice de plusieurs ateliers

Message non lu par tintinmilou » 12 févr. 2016 19:13

C'était trop long peut-être ?

Répondre