Niveaux de qualification dans CC 66

La communauté Chef de service éducatif / CAFERUIS se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur leur engagement dans le travail social, les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
Cactus

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par Cactus » 13 mai 2011 18:33

Encore moi :mdr!:

Je reviens sur 2 points qui ont été soulevés dans le dernier message.

1) Vous évoquiez "les cadres n'ont pas droit à la 8,21%". Qu'est-ce que c'est ? Je n'en ai jamais entendu parler... :za!ar:

2) L'indemnité de sujétion : de quoi s'agit-il ? sur quel base détermine-t-on le nombre de points ?
En ce qui me concerne, la directrice m'avait parlée de 30 points de sujétion.

Par ailleurs, quel est le pourcentage des charges amputées au salaire brut ? Si j'applique une règle de 3, ça correspond environ à 23%. C'est ça ?

Merci à ceux qui prendront le temps de répondre (et surtout @ Donni):)

Bien @ vous,

alias

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par alias » 13 mai 2011 21:51

bonjour,

je me retrouve un petit peu dans toute ces situations... je suis CSE depui bientôt 4 ans avec un master 1 en psycho et un master 2 AGESS, donc titulaire d'un niveau 1. lors de mon embauche j'ai été recruté Classe 2 niveau 3, sans vraiment me poser de question puisque contente de trouver mon 1er emploi et ne connaissant pas la CC66. Aujourd'hui je demande à ma direction un réctificatif en C2 niveau 2 puisque l'annonce (que j'ai retrouvé) stipulait "titulaire du caferuis ou équivalent"...il me semble que de fait je peux demander la reconnaissance du niveau exigé dans l'annonce....mon employeur me le refuse sous pretexte que la structure est petite et qu'un "éduc chef " ferait tout autant l'affaire.....
quels sont les règles en la matière...existe t'il ou non une obligation de reconnaitre le niveau exigée dans une annonce ?

merci pour vos réponse

je me pose également la question des points de sujétions....

julien

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par julien » 14 mai 2011 21:51

Bonjour Donni,
Merci pour la précision de votre réponse.Cela me permets d'être au clair avant de commencer,(il s'agit d'un poste en esat) et surtout de ne pas avoir de mauvaises surprises.
Donni, encore merci pour le temps pris et consacré à me répondre.
Etes-vous directeur d'établissement?
Bien cordialement à vous

donni

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par donni » 16 mai 2011 08:01

Bjr,

Pour cactus :

Les salariés non cadres de la CCNT66 bénéficient d'une indemnité égale à 8,21% du salaire brut, celle-ci pouvant être versée mensuellement, trimestriellement ou annuellement. A l'époque, cela correspondait globalement à la mise en place d'un "13ème mois" (1/12 = 8,33%). Mais le fait que la plupart des employeurs versent cette indemnité mensuellement, en a fait oublier qu'il s'agissait bien d'un 13ème mois.
Pour les cadres en revanche, leur classement se fait en fonction d'un degré de responsabilité (cadre hors classe, classe 1, classe 2 ou classe 3) et de sujétions particulières (nbre de budget à réaliser, internat ou pas, activité de production ou pas, multisites, etc) lesquelles "donnent droit" à une indemnité de sujétion, comprise entre 15 points et 210 points maxi (voire plus pour les cadres hors classes, à savoir les DG).

Quant aux charges salariales, il faut compter en effet 22/23%, même si cela dépend notamment des contrats de prévoyance et complémentaire santé éventuels.

Salutations,

donni

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par donni » 16 mai 2011 08:10

Bjr,

Pour Alias : dans la mesure où l'employeur "exigeait" un diplôme de niveau II, il doit obligatoirement vous reconnaître ce niveau II. Si un "éduc chef" suffisait, il ne fallait pas recruter un chef de service !!! Donc peu importe l'argument, l'employeur est clairement dans son tort.

Salutations,

donni

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par donni » 16 mai 2011 08:12

Bjr,

Pour Julien : oui, je suis directeur d'établissement.

Salutations,

alias

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par alias » 16 mai 2011 21:31

pour donni:

merci de votre réponse, je pense compte tenu du refus de mon directeur ( qui par ailleur tarde à ma répondre par écrit ) écrire au DG afin qu'il se positionne clairement au nom de l'association qui m'emploie...cela m'embête tout de même de passer outre mon directeur malheureusement étant donné qu'il ne soutient pas ma demande voir la refuse je n'ai pas d'autre choix...

donni

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par donni » 17 mai 2011 09:14

Bjr,

Re alias : s'agissant de la conduite à tenir, cela vous appartient désormais car cela dépend du contexte local (politique RH, relations DG - Directeur - Cadres intermédiaires, relations sociales, ... et jeux de pouvoir !).

Toutefois, et si cela n'a pas déjà été fait, je vous conseillerai d'écrire dans un premier temps à votre directeur pour "officialiser" votre demande de reconnaissance de niveau II, en mettant en copie éventuellement le DG, et en spécifiant clairement que vous attendez une réponse.

Mais encore une fois, c'est à vous de déterminer le meilleur moyen d'action pour atteindre votre objectif.

Salutations,

alias

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par alias » 18 mai 2011 22:57

donni,

merci pour vos conseils, j'ai fait dans un permier temps une demande écrite il y a 10 jours, une réponse orale m'a été apporté - un éduc ferait l'affaire; le Master 2 AGESS n'est ni un caferuis , ni un diplôme d'ES (donc ce directeur ne m'aurait pas recruté), la mobilité externe m'est vivement encouragée...malgrès tout mon directeur me demande d'attendre sa réponse écrite....cependant les arguments énoncés oralement peuvent difficilement être écrit.... c'est pour cela je pense que la réponse tarde...

donni

Re: Niveaux de qualification dans CC 66

Message non lu par donni » 19 mai 2011 08:57

Bjr,

Pour Alias :

Je crois que la difficulté de votre situation ne se pose pas en terme d'interprétations du code du travail ou de la convention collective. Il me parait assez évident que vous étiez reconnu professionnellement par votre directeur, il n'aurait pas de problème pour vous reconnaître votre niveau II. Ce serait même une marque de reconnaissance.

Je crois que la vrai question est plutôt : est-ce que votre directeur compte sur vous à l'avenir en tant que proche collaborateur ? La réponse me paraît assez évidente.

Aussi, si vous recherchez uniquement une reconnaissance en espèces sonnantes et trébuchantes, il me semble que vous avez pas mal de billes pour "partir au combat". En revanche, si votre souhait est que demain, vous soyez professionnellement reconnu par votre employeur, il faudra s'y prendre autrement, c'est beaucoup plus long, et sans aucune garantie !

Bon courage en tout cas,

Salutations,

Répondre