Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 29 déc. 2018 15:26

[supprimé]
Modifié en dernier par Po3m le 11 mai 2019 18:58, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 04 mars 2019 15:16

Merenoelle,

Le 22 décembre 2018 je vous ai envoyé un MP, jamais lu.

Je poste donc le message publiquement.

***

J'ai reçu par courrier une nouvelle initiative lancée par le département de ma région. Un site, plateforme à l'emploi destinée aux bénéficiaires du RSA. Alors, je m'y suis inscrit pour voir. Alors c'est orienté pour l'emploi de proximité, aux secteurs très limités (que je voyais il y a 25 ans). J'imagine que c'est amener à s'ouvrir à des domaines plus créatifs et peut être pour les porteurs de projets.

J'ai laissé un commentaire que voici (puisque nous y sommes invités), en doutant fortement de la pertinence d'un tel message. Je ne suis tellement pas sûr de moi que c'est pour ça que je le poste ici. En ce moment, il n'y a pas de regard extérieur fiable sur mes actions, je suis en roue libre totale. Je comprends nécessairement ne pas pouvoir continuer en restant isolé, mais ça me déchire... c'est douloureux... l'impression de revenir à devoir

"Bonjour,

Je touche à plusieurs domaines de compétences. Je ne peux donc entrer "dans une case" (à défaut j'ai choisi "illustrateur graphiste" mais je travaille aussi pour du développement de jeux vidéo... par exemple. Aussi pour de la bande-dessinée).

J'ai une formation surtout autodidacte (en continu), mais très studieux et très travailleur. Je développe "mes univers". J'ai en projet de passer par la création d'un statut (E.I, Portage Salarial) pour promouvoir et vendre mes projets, mais c'est long. Manque d'accompagnement solide. De plus, pas pris au sérieux par l'ensemble du dispositif (ou pas bien compris, mauvaise communication).

Je ne cache pas mes réelles difficultés et idéalement ce qui me ferait du bien serait de me créer des liens (avec des gens créatifs) d'entrer en contact avec un atelier par exemple (de graphistes/illustrateurs/scénaristes)... parce qu'il me manque "un cadre" même si je me l'impose, mais ce n'est pas évident. Malgré internet (et ma maîtrise du réseau), je reste relativement isolé. Développer des activités transversaux demande une certaine énergie que je mets avant tout dans l'apprentissage, la recherche et le développement de certains projets.

Pour vous dire : en ce moment je développe un petit jeu-vidéo (pour tablette et smartphone : Androïd), ce qui me demande beaucoup de travail. Je n'ai pas d'accompagnement structurel pour ça. Ce sont des domaines particuliers et "mal compris" mais pourtant répondant à des secteurs en forte croissance. Je me situe dans des domaines créatifs, d'expressions artistiques en utilisant différents supports dont celui du développement informatique. Ce sont des domaines pointus et exigeants qui demande de posséder un sens à l'initiative, une force de propositions, un bon esprit critique, un grand sens du détail, et la capacité à gérer un projet global (à force d'essais et échecs la 40ène venue ces aptitudes finissent par rentrer...).

Mes moyens (financiers, matériels) néanmoins restent très limités. Mes "conditions de travail" sont difficiles. Je dois par exemple renouveler "une veille tablette graphique" mais lâcher 500€ pour ça demande par exemple de me priver du côté alimentaire (et c'est un cercle vicieux car moins se nourrir = moins d'énergie = passages à vide). Dur dur. Je ne me plains pas mais c'est un ras le bol qui s'exprime dont "vous" n'y êtes pour rien mais par la force des choses, si on me donne "le droit à la parole" comme c'est le cas présentement : ce sont des choses qui sortent. Je sais qu'il existe des situations plus difficiles, des parents isolés, etc... je relativise mais ça n'enlève pas la réalité de mes propres difficultés... et ma conscience de ceux-ci.

Je tenais à résumer (dans les grandes lignes) ma situation. Je vois que ce site "est un pas" en tout cas faisant partie intégrante de ces initiatives à caractère plus vertueux (ça change "des menaces" de suspension/réduction ou suppression de ses droits que l'on doit vivre au quotidien). Dans tous les cas les efforts déployés par le Département de la Marne sont à saluer.

Cordialement, (Po3m)."


Au final je n'ai pas (encore) vraiment utilisé ce service.

Les nouvelles ne sont pas bonnes. Je n'ai pas un environnement très valorisant (sans entrer dans les détails) ça me pèse et je me suis "effondré" globalement depuis cet été mais surtout depuis décembre. Je l'écris ici pour peut être me redonner un coup de fouet. J'ai le sentiment d'être "un éternel jeune premier" ou si vous voulez un éternel débutant, je ne sais pas comment dire... dur dur quand vous étudiez certains domaines depuis plusieurs années.

Et des choses ne vont pas dans ma vie. Si vous saviez "ce que je porte" en moi... et vis à vis d'un certain environnement proche, je garde tout ça. De plus, je passe pour ce que je ne suis pas. J'ai envie d'envoyer balader certaines personnes qui nuisent à mon estime. Mais si j'envoie balader ces personnes, je me retrouverai (du moins dans un premier temps) complètement isolé (de nouveau). Ce qui me fait peur l'air de rien parce que je sais que je peux aller jusqu'au fond du gouffre à nouveau (là, en ce moment, je suis très fragile... de nouveau "au bord"...). Je n'ai pas envie de refaire le circuit santé CMP etc... comprenez-moi, en 2006 j'y étais contraint... ce n'est pas "une bonne expérience" pour moi et ça ne me va pas. Je n'ai pas "besoin d'être soigné", juste recréer du lien propice à la création, autour de domaines et activités qui sont les miennes. Mais j'ai beaucoup de mal d'un point de vue "social" à sociabiliser. Je n'ai pas de "trouble relationnel" je pense que c'est juste un très gros manque de confiance en moi...

Désolé pour l'heure ce ne sont pas de bonnes nouvelles mais je vais me sortir les doigts...

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 19 avr. 2019 00:09

Image

- J'ai connu la discrimination négative. On me disait partout où je me présentais à l'emploi "Monsieur, vous n'avez pas la tête de l'emploi !" je leur ai répondu "Ah bon ? Et la tête du chômage, tu crois que je l'ai ?"... du coup j'ai postulé à Pôle emploi... je peux vous dire que pour y entrer aujourd'hui c'est pas facile, et pourtant ceux qui bossent là bas sont incapables de créer un CV acceptable sur le marché du travail. Je leur ai présenté le mien, ils m'ont dit "on va le refaire en mieux" j'ai dit ok allez-y, puis je suis allé me présenter dans une boite, le type me sort : "c'est dégueulasse ce CV, ni fait ni à faire" je lui ai répondu "C'est Pôle emploi qui me l'a fait" le type me regarde et me sort "C'est pas avec Pôle emploi que vous allez trouver du boulot, ils ne prennent que des chômeurs !" heureusement qu'au chômage on est souvent assis parce que je suis resté sur le cul !

Pis j'ai voulu créer ma boite. Un concept sympa, remotiver les chômeurs pour qu'ils aillent bosser, l'idée du siècle parce qu'il parait que Pôle emploi ne risque pas de fermer boutique, alors je me suis positionné sur le marché ! Comme ça Pôle emploi me file du blé à chaque chômeur envoyé, 1000 € par tête en fonction de la prestation. Ma boite s'appelle "FAKTYS" alors on accueille les chômeurs on les fait jouer aux légos, on empoche le blé, tout le monde est content... On embauche QUE DES CHÔMEURS, de toutes les origines et surtout des femmes. Parce que je suis gentil, je n'embauche que de nombreuses femmes pour faire de la discrimination positive. Ca fait plaisir aux politiques et ça rapporte du blé. Moi je m'en fiche du coup je les embauche au rabais, elles me coûtent pas cher. En plus elles adorent bosser, alors ! Elles en font plus qu'un homme qui n'a rien à prouver.

Moi j'adore le chômage. Non c'est vrai, tant qu'il y a des chômeurs, ma petite entreprise ne connait pas la crise ! Pis faut pas croire, hein ? On les fait jouer aux légos les chômeurs, peut être, mais on étudie très sérieusement leur projet aussi ! A ces chômeurs... et si ces projets ne rentrent pas dans les clous, on les remotive : "Monsieur votre projet ça va pas du tout, oubliez vos rêves monsieur, soyez sérieux, allez faire le ménage... ça va remettre un peu de beurre dans vos épinards"... bon, le type était une femme, elle a mal pris ma remarque et m'a traité de macho ! "Comment ? Moi macho ? Attendez ! Regardez vos coachs, que des femmes !" ce à quoi elle me demande si je les rémunère à l'égal de celui des hommes !!! Do you talking tooo mi ? Non mais l'agression de ma la de !

Une femme, chômeuse de surcroit, qui vient me faire la leçon ? Je lui ai dit "Moi madame j'étais un chômeur... comme vous ! Je n'ai de leçon à recevoir de personne, parce que je suis parti de rien ! Moi je donne du travail aux femmes méritantes, celles qui acceptent d'évoluer ! Celles qui acceptent les coutumes d'un monde civilisé qui pratique l'égalité des sexes libertins ! Moi, madame, ma discrimination est PO SI TI VE ! Et si comme vous dites vous êtes plus qu'une femme c'est à dire un homme comme les autres, permettez moi de vous dire que je n'embauche plus d'hommes ! Donc je vous prie de prendre la porte... Moi mes employés sont féminins et mon client Pôle emploi ! J'embauche au smic et encore il faut le mériter ! Et je débauche pour faute grave parce qu'il ne faut quand même pas abuser ! Moi ici on reste ! Où sinon je licencie !

De toute façon je m'en fiche d'un côté comme de l'autre si tu passes dans la case chômage tu es renvoyé chez FAKTYS : du marchandage en règle sur ta tête vendue pour 1000 € la prestation "revaloriser votre image". C'est bon marché pour Pôle emploi et l'air de rien ça m'enrichit... moi les femmes ici elles m'aiment bien et celle qui me dit vouloir le salaire d'un homme et surtout la reconnaissance ? Je la licencie sur le champ pour faute grave ! Faut pas rigoler avec le règlement... la discrimination, oui, mais positive !

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 20 avr. 2019 19:46

Image

Petit dessin personnel. C'est "gentillet" je l'admets. Ma position sur le sujet est nuancée.

On va dire la chose suivante : Pour de la pierre, l'argent coule à flot les amis et on ne va pas attendre 107 ans ! La reconstruire, ce n'est pas le souci. C'est cet objectif compétitif qui ajoute un certain malaise.

Au fait, ce sujet "activ'créa" ne devrait plus exister. T'en penses quoi, Mèrenoelle ?

Tout simplement parce que la prestation Activ'Crea n'existe plus. Je viens bien sûr de réaliser la prestation "Valoriser son image" de Faktis... heu.. d'Aksis, toujours. Et... comment dirais je... il y a encore beaucoup de choses à dire. Les gens sont dévoués chez Aksis, relativement, bien sûr le côté humain fait que tu peux plus ou moins bien tomber, mais je note la chose suivante :

- Pas de reconnaissance de leurs employés chez Aksis,

- Pôle emploi leur file 1000 € par tête de chômeurs,

J'étais dans un groupe de personnes relativement éloignées, voire très éloignées, du marché.

Et bon sang, mais qu'est ce à voir avec ce que je fais ? Ici c'était juste revaloriser son CV et simuler des entretiens. Ce qui n'est plus du tout adapté à ma situation. Le CV chez moi est contreproductif, dévalorisant, donc inutile. Globalement, la prestation m'a permis malgré tout de voir que je n'ai pas de mal à m'intégrer dans un groupe (mais je m'y ennuyais fortement). Ils nous disaient qu'au bout de deux/trois jours, nous serions hum hum... "fatigués" merci mais vu le rythme de travail que je me suis imposé... pardon mais c'était pour moi juste de l'occupationnel. La personne qui nous coachait par contre est très bien. Ce n'est pas le problème.

BREF !!! Allez allez. Sincèrement je suis gonflé à bloc. Par contre il s'est passé quelques mésaventures, notamment pour ce qui est de cette fameuse séquence de "simulation d'entretien", où ça prête à la polémique, sincèrement.

Mais bon, au bout d'un moment je dois faire gaffe à ce que j'écris ici, ça pourrait se retourner contre moi. Quoi que je reviendrai raconter.

Tu sais quoi ? J'ai même envie d'en faire un BD... tellement c'est "gros", tellement la réalité dépasse "la caricature" que je n'aurai même pas à grossir le trait. Tout y est déjà.

coracorette
Messages : 1
Enregistré le : 07 mai 2019 10:02

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par coracorette » 07 mai 2019 11:03

salut à toi " homme normal" je sors justement d activ créa qui vient de me proposer de me mettre en travailleuse handicapée .... Les psy sont passés de bipo, a borderline pour arriver au zèbre ! Le dernier me convient évidemment mieux mais" travailleur handicapé", a une très mauvaise connotation pour moi! Surtout que j ai plus de capacité que beaucoup de congénères avec malheureusement aussi beaucoup plus de sensibilité ce qui fait que je suis le plus souvent en décalage complet avec mes semblables si je puis dire.mais j ai décidé de prendre cette perspective de nomination"handicapée" comme une aide plus que comme encore un rejet mal'aimant! A la clé 5000€ offert pour monter mon projet! Ça me va finalement ! Évidemment ethniquement parlant pas franchement , mais quand on a 35 ans un gamin, blindé de capacité et peu d avenir, on fait moins la fine bouche, donc j ai envie de te dire de laisser ta fierté de côté sans pour autant te sentir dévalorisé! On l est assez pas la peine d en rajouter et des fois le système a des principes loins de nos convictions qui peuvent servir!

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 09 mai 2019 01:34

Bonjour mais "homme normal", pardon mais je ne sais pas ce que ça signifie au juste. Tu m'excuseras, donc. (La norme n'est juste que le point Lagrange entre les individus qui possèdent tous leur degré "d'anormalités"). Pour le reste, "en société" je ne me promène pas avec un dossier médical (ou un tableau clinique), sous le bras. Je suis très étonné à ta lecture (chaque cas étant différents) :

- "activ créa qui vient de me proposer de me mettre en travailleuse handicapée ...."

Comment ? Qui t'a proposé de te mettre en travailleuse handicapée ? Sa fonction ? Je ne connais pas les détails de ton histoire, mais je ne vois pas en quoi une chose pareille viendrait d'activ' créa qui n'ont absolument pas à connaître ton parcours médical s'il en est. Enfin, à moins que tu en aies parlé (et dans ce cas : de quel droit se permettent ils ? Pour qui se prennent ils alors ???), mais personnellement lorsque j'y suis allé, c'était en tant que porteur de projet (donc attitude uniquement "professionnelle", rien de "personnel" mis en avant).

- "A la clé, 5000€ offert pour monter mon projet !"

En lien avec la reconnaissance du dit "handicap" ? Je ne comprends pas bien. "A la clé" >> une carotte qu'on agite ? Je ne comprends pas bien. En quoi aurait il été différent "sans reconnaissance de handicap" d'obtenir ces 5000€ (j'ignore de quel dispositif / condition il s'agit) ? Il faut m'expliquer... (ces manœuvres structurelles ne fonctionnent pas sur moi).

"mais quand on a 35 ans un gamin, blindé de capacité et peu d avenir, on fait moins la fine bouche"

Là, je ne juge pas. Je ne connais pas ton parcours ni ton ou tes domaines. Mais je n'adhère pas à ce type de phrase toute faite qui sonne comme une croyance auto-suggestive "négative" >> Peu d'avenir ? On fait moins la fine bouche ? Pardon, mais je ne comprends pas. Faire la fine bouche ? Je travaille entre 12 et 15h / jour (parfois plus). Fine bouche ? Vis à vis de qui, de quoi ? Il y a un problème de société qui ne reconnait pas une partie de gens qui développent de la valeur travail, dont je fais partie. Je m'en contrefiche des considérations "condescendantes" des uns et des autres. Si je leur mets entre leurs mains mes outils et que je leur demande de faire ce que je fais... :

1 - si tu veux maîtriser ce que je sais, 10 années de ta vie ne seront pas suffisantes, et dans certains cas tu n'arriveras même jamais à mon niveau : donc bon courage (ce n'est pas de la prétention c'est la réalité évidemment jamais je ne dirais ça dans un cadre pédagogique c'est évident !!! Je suis très encourageant en tant que formateur !!! J'ai déjà animé des ateliers..., la dextérité ne s'acquiert pas de façon égale entre les individus, à temps de formation équivalente, et j'ai une génération d'avance sur "mes donneurs de leçons")...
2 - la discipline demande d'étudier à vie, pas tout le monde n'est fait pour ça... (tout le monde n'en a pas forcément envie),
3 - Un graphiste salarié te coûtera beaucoup plus cher que de passer par "le freelance qui te coûte trop cher" et si tu passes via "le petit étudiant" ou le graphiste "à bas coût" tu te retrouveras avec quelque chose d'inexploitable. Repérer le mauvais client n'est pas difficile... (savoir dire "non" dans ce cas est essentiel).

Enfin je me limite dans l'exemple au graphisme, mais je ne fais pas que ça. Je bascule dans de la création Transmédia... je n'ai pas vraiment de temps à perdre "à faire la fine bouche" ou encore à accepter tout et n'importe quoi, ce serait totalement contre-productif pour moi. Par contre que je fasse un peu plus de rencontres, etc... ça oui.

Je n'ai pas de fierté particulière et crois moi ça fait longtemps que j'ai dépassé le cadre d'une simple "passion", je suis dans la nécessité... de l'accomplissement de mes devoirs (si tu prends par là).

Récemment, une personne (chez Asksis, prestation "Valoriser son image professionnelle") m'a pris de haut en me disant que le développement logiciel (je fais un jeu vidéo) est bac + 2 à bac + 5... mais attends, que croit elle ? Que je ne suis pas au courant ? (Effectivement j'en ai le niveau à travers mon expertise). Elle me dit ça en m'ajoutant "il faut mettre ses rêves de côté...". Une personne qui ne me connait pas, qui du reste ne m'a pas suivi durant cette prestation (elle ne faisait qu'assister à une "simulation d'entretiens"), qui ne connait pas les détails du projet, et ignore en fait que ce n'est pas à l'état d'idée mais que je le développe déjà : en ce moment même ! Donc son discours de pacotille... bien sûr je le lui ai fait ravaler, et vite ! Je suis entré dans une colère (j'étais réellement hors de moi mais tout en me contenant énormément pour ne pas déraper/franchir une ligne rouge), toutes les têtes étaient livides (ils ne l'ont pas vu venir...) mais merde ! Bien sûr que j'ai le niveau ! Que croient ils... ce n'est absolument pas de ça dont les gens comme moi ayons besoin ! Valoriser son image professionnelle ? C'est une blague !!! Mais j'y reviendrai de toute façon (j'ai même ouvert un nouveau sujet pour ça).

Je peux te dire qu'il y a un "avant" et un "après" (la prestation "valoriser son image professionnelle")... en ce moment, je suis en train de tout améliorer pour ne plus reproduire les mêmes erreurs. Je veux arriver en "béton armé" (tout en restant "roseau", ce que je suis face aux tempêtes), que je ne sois plus aussi fragile et attaquable. Donc, je travaille. Je remets aussi mon nez dans mon étude de marché que j'avais laissé un peu de côté (cause de développement je ne peux pas tout faire en même temps). Pas de réel soutien pour l'heure. Je connais mes failles, mes erreurs, mes lacunes aussi, mes défauts. Mais j'en ai maclaque que l'on me tape dedans alors que d'autres sont mieux aidés tout ça parce qu'ils entrent "dans les critères"... qu'ils se les mettent où je pense, leurs critères !!! JE SUIS DANS LA REALITE DE MON SAVOIR-FAIRE ! Je n'ai pas le cursus scolaire ok ! Mais j'ai un cerveau, merde ! Et le mien n'est pas loué... Je ne suis pas un Zombie de cette politique outrancière de la performance (soi-disant) alors que tu vois de ces organisations (Pôle emploi et consorts) : De l'incompétence organisée ! De l'incompétence diplômée ! (Notions sérieuses et très étudiées...).

Je te renvoie sur :

- Les organisations productrices d’incompétence de Yves-Frédéric Livian
- Confessions d'une taupe à Pôle Emploi de Gaël Guiselin

Malgré les quelques années passées je puis t'assurer que c'est foutrement d'actualité !

Sincèrement retire "homme normal" ça me dérange fortement. Je ne te dirais pas "Salut à toi la femme handicapée"... ça n'a pas de sens !

Merci. Je sais que ce n'est pas facile pour une maman. Bon courage à toi.

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 11 mai 2019 13:29

Image

Petite illustration personnelle. Le chêne et le roseau.

Ce n'est pas forcément le plus fort qui survit... par contre, il est essentiel que les deux puissent s'accorder, soient "amis".

Je déplore un système "moqueur" (le chêne). Pourtant, je pense ne pas être un roseau si isolé que ça et on verra... quand ces jeunettes de moins de 30 balais essuieront les tempêtes de la vie comme j'ai pu connaître. Elles verront la vie autrement... en attendant, les leçons, ça sait les donner. Ca sait tenir la posture (ce qui me fait bien sourire). A force de côtoyer le cynisme des autres... on finit par en faire un métier.

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 11 mai 2019 16:12

Image

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 11 mai 2019 20:01

coracorette a écrit :
07 mai 2019 11:03
salut à toi " homme normal"
Ok j'ai compris ton allusion à "mec normal" (dans l'un de mes messages précédents), sincèrement ma période difficile fait que je suis à fleur de peau et je peux réagir vivement mais tout en restant toujours respectueux. J'essaie juste de dire qu'en situation de fragilité, la sensibilité est plus grande parce qu'en situation de survie, tes sens sont en alerte. Donc le cerveau peut "surinterpréter" par moment (en être conscient me permet d'avoir une prise de recul...), mais... ne pas tomber dans le raccourci du handicap. C'est une grande part de situation et de DEconsidération "qui fait que...".

Par exemple, je ne suis pas bête. On me demande mon âge, 42. On me demande si je suis au RSA ? Oui (au terme d'Aksis prestation "valoriser son image") grosse moue de la personne en face (qui veut tout dire). Et alors ? Qu'est ce que j'en ai à battre de cette forme de discrimination ? Ce n'est pas mon problème ! Ce n'est pas mon handicap ! C'est la société qui s'ajoute des handicaps à elle même. La société, c'est toi, c'est moi, c'est tout à chacun qui la constituons. Moi, ce travail là EST FAIT ! Je ne juge pas une personne en fonction de ce qu'elle "représente par une situation donnée" qui n'est pas à confondre avec ce qu'elle est réellement en sa personne !!!

Donc mon esprit, je suis très au clair !
Je n'ai aucun apriori sur les personnes qui sont reconnues comme "travailleuses handicapées" (par exemple), ou reconnues par le "handicap".

Mais si il en est fait une condition "Accepte le handicap sinon pas de reconnaissance" j'estime alors qu'il y a un gros gros gros problème de considération des individus en société. Alors, comme je développe mon esprit critique (autocritique également) et que je ne cherche pas à "avoir raison" (j'espère ne pas en donner l'impression, je fais juste preuve d'analyse ce qui me semble sain et naturel), puis je demander ce que tu en penses ?

Avec le recul, je note une (grave) incohérence dans ton message (contradiction dans ton propos) :

- "A la clé 5000€ offert pour monter mon projet! Ça me va finalement !"

- "blindé de capacité et peu d avenir, on fait moins la fine bouche"

Je réagis une fois de plus à cela. Je le dis à la rigueur pour toi, mais je trouve totalement contradictoire et paradoxal le fait de "monter un projet" (blindé de capacités) tout en étant convaincu par le fait d'avoir peu d'avenir... et le fait de moins faire la fine bouche (acceptation d'un handicap ?) enfin pardon mais je trouve cela incohérent (tu m'excuseras), tout en te souhaitant beaucoup de courage (je ne m'en tiens pas à ces quelques lignes je te rassure, il ne s'agit pas d'un jugement).

- Évidemment ethniquement parlant pas franchement >> J'ai justement une grande éthique personnelle. J'ai même trop de respect pour les autres. Les prochaines fois je serai moins "gentil" (lors de convocations etc...).

Merci encore pour ce retour.
Modifié en dernier par Po3m le 15 mai 2019 23:54, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Po3m
Messages : 113
Enregistré le : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pôle emploi : Activ'Crea = fumisterie ?

Message non lu par Po3m » 11 mai 2019 23:06

Image

Un coucher de soleil, pris aux abords de ma ville (il y a une poignée de jours). La photo est brute, non recadrée, aucune retouche. J'aime jouer avec "ce qui est habituellement évité" comme les lignes hautes tensions (par exemple). J'aime en jouer... esthétiquement.

J'essaie... au bout du compte, en dépit des difficultés, de trouver de la latitude d'esprit. J'en ai besoin... j'aurais besoin qu'un environnement me fasse confiance, mais dans le monde d'aujourd'hui, c'est trop demandé. Disons que la confiance, ça se crée, ça se partage. Je n'ai pas que ça à faire, lutter contre l'ignorance d'autrui, batailler contre les certitudes des autres, et briser ses propres préjugés... en fait, aller gagner le cœur de chacun, convaincre chaque interlocuteur du bien fondé de ton travail, s'il faut en venir là... certes... mais le faire pour soi, avant tout.

Maintenant, j'accorde être spécial, disons que ce n'est pas si facile de se faire apprécier. Le retour que j'ai pu avoir (de la prestation "Valoriser son image professionnelle") c'est qu'il ressort de mon attitude (globale) "un manque d'enthousiasme" et je le suis tellement pourtant, que de prendre ce genre de remarque, je me dis "ok, il y a un truc qui cloche dans mon comportement, dans mon attitude"... peut être ne souris je pas assez, ce genre de chose. Les américains eux t'as carrément l'impression qu'ils marchent sous amphètes tellement ils surjouent... dans notre société à la française, j'ai le sentiment qu'on nous demande de "surjouer" de plus en plus... Non ce genre de remarque, c'est blessant. Je veux bien admettre être particulier, être un peu différent, mais "je suis comme ça", je suis d'apparence calme et posé (tout en sachant prendre la parole en groupe). Peut être suis je encore un peu "en dedans", en tout cas j'en tiens compte, cette impression que je véhicule ce sentiment de "manque d'enthousiasme" (alors que réellement je le suis, je dois donc modifier mon comportement pour transmettre ce sentiment).

Alors que je respire, simplement. Et quand je regarde un coucher de soleil, je suis semblable à tout être humain... je ressens, je vis, je m'enthousiasme d'être (encore) là.

Répondre