Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

Pourquoi il faut éduquer les jeunes face au marketing du tabac

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
lesocial
Site Admin
Messages : 358
Inscription : 03 déc. 2017 10:44

Pourquoi il faut éduquer les jeunes face au marketing du tabac

Message non lu par lesocial » 03 juil. 2020 10:47

33 % des jeunes de 15 ans ont déjà fumé des cigarettes. Si les niveaux de consommation des adolescents français sont en baisse ces dernières années, ils restent au-dessus de la moyenne des autres pays européens. Cette tendance s’inscrit dans un contexte marqué par une forte consommation…

Lire l'article complet ...

Po3m
Messages : 125
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

Re: Pourquoi il faut éduquer les jeunes face au marketing du tabac

Message non lu par Po3m » 07 juil. 2020 18:20

C'est simple, pour dissuader de fumer, je copie-colle ma propre réponse faite pour ce sujet, "Dis-moi comment tu vapotes, je te dirai ce que tu risques ?"


La CIGARETTE (normale) c'est 73000 décès rien qu'en France sur une année.

Il est certain que les "quelques décès" produits par des produits "non conformes" à l'usage de la cigarette électronique est un fait récupéré politiquement et que les les lobbies du tabac (pour la cigarette classique) mettent de gros moyens pour tirer à boulets rouges parce que tout l'enjeu consiste à faire interdire la cigarette électronique pour vendre les cigarette "normale" à la populace.

En revanche, l'étude et la prévention sont une bonne chose.

Mais une réponse radicale : je ne comprendrai pas.
Comment comprendre que l'on puisse laisser la population avec un produit dangereux sur le marché (la cigarette) ?

1 mort toutes les 6 secondes dans le monde du à la cigarette.
Plus de 6 millions de morts par an dans le monde, dus à la cigarette.
1 fumeur sur 2 (!!!) va mourir directement à cause de la cigarette.

Alors, messieurs et mesdames les jurés, ma question est simple.

Pourquoi ?
Si l'on interdit l'usage de la cigarette électronique, pourquoi laisse-t-on l'industrie du tabac commettre autant de victimes en toute impunité ?
Pourquoi laisse-t on un produit si dangereux pour la population sur le marché ?

Parce que cela représente pour l'Etat (français) via les taxes environ 15 millions d'€ par an.
Les taxes représentent plus de 80% du prix initial de la cigarette.

Ce n'est pas un amalgame. C'est ce qui s'appelle regarder la réalité en face !

La cigarette électronique utilise des produits dont il faut veiller à leur bonne conformité : AFNOR certification, c'est son rôle.

La cigarette électronique dans certains cas (et avec certains produits précis) est déjà utilisée "comme un médicament", est prescrite.
Elle aide au sevrage de la cigarette.

Entre autres, puisqu'une partie des vapoteurs n'a jamais fumé.

***

PS : Je n'ai jamais fumé, je n'ai jamais vapoté.
En tant que "non fumeur", néanmoins, c'est à dire en tant que "fumeur passif" (un non-fumeur typiquement, ça n'existe pas), je suis "habitué" à la fumée du tabac et c'est l'élément le plus toxique et le plus dangereux. Je fus exposé à cette fumée toute mon enfance, adolescence, jusqu'à l'âge adulte, depuis ma naissance. Et il m'arrive d'être encore assez régulièrement exposé à cette fumée. Je suis tolérant, mais c'est désagréable. L'atmosphère en milieu fermé peut vite devenir irrespirable.

Il m'est arrivé d'être exposé à la cigarette électronique, je n'ai jamais été incommodé. La vapeur peut présenter une odeur, c'est sans commune mesure. Ce qui ne démontre pas la non-toxicité des produits, je parle uniquement de ce que l'on ressent en tant que non-fumeur et non-vapoteur.

***

Il y a quelques années, dans le cours de mes recherches sur internet, je suis tombé sur un document.
C'était un programme qui avait pour objectif d'interdire TOTALEMENT la vente et la consommation du tabac et de la cigarette pour 2050.
Tout le programme était détaillé, c'était un pdf et je n'ai jamais pu retrouver ce document. Peut être traîne t il dans l'un de mes anciens disques durs.
Même si cela parait historiquement très proche, c'est évidemment "loin" à l'échelle d'une vie. (A prendre avec des pincettes).

Au 20ème siècle, le tabac a fait 100 millions de morts.
Au 21ème siècle, le tabac tuera 1 milliard d'êtres humains.


Cette hécatombe n'est elle pas à elle seule suffisamment dissuasive ?

Un plan pour supprimer toute l'industrie du tabac d'ici 2050 existe, mais ce "plan" a disparu de tous les écrans radars.
Toujours est il, ce n'est pas le tabac lui même qu'il faut interdire, mais toutes les saloperies associées qui rendent la fumée toxique et nocive, sans quoi la cigarette pourrait elle aussi être "verte", c'est à dire propre ! Ne souriez pas, mes propos sont très sérieux. Ce n'est pas la cigarette en soi qui est nocive, c'est ce que toute l'industrie véreuse du tabac en a fait ! Je ne dis pas qu'il serait bon de fumer une cigarette au tabac naturel, mais qu'une consommation modérée d'une cigarette alors plus naturelle aux substances non addictifs pourraient être somme toute non mortelle mais probablement beaucoup moins chère, moins rentable, certainement moins vendue aussi.

Les marchés s'attaquent autant aux Etats qu'aux plus bas instincts des populations.

Alors avec mon copier-coller je fais dans le presque hors-sujet puisqu'ici il s'agit de marketing et les techniques ont évolué pour bien épouser la psychologie du jeune, j'allais dire du jeune moderne, certes. Mais le jeune moderne d'aujourd'hui est le vieux ringard de demain, probablement pressé jusqu'à la dernière goutte consumériste, engloutis par "les nombrils de géants", ces monstres amoraux qui dévorent les âmes pour distraire la chair et rendre un esprit corvéable à merci. On te donne à croire que fumer rend libre et que c'est cool d'être anticonformiste, que de demander du feu dans la rue, c'est politiquement incorrect, parce que le jeune aime montrer son majeur au monde des adultes trop adultes qu'il envoie bouler à loisir et que tirer sur la tige, c'est être un adulte plus éclairé parce que ça te donne l'impression de pouvoir contrôler ta propre dépendance, genre "Je fume, je suis responsable"... non, tu n'es responsable de rien dans ce cas de figure. Tu fumes parce que tu es un produit. En ce sens, tu es une victime. En fait, moi je ne te dis pas "Arrête". Je te dis, tu es cuit. C'est trop tard, tu es foutu. Continue. Vas-y, fous tes proches en l'air.

Les autres, ne commencez pas.
Etre anticonformiste, ce n'est pas ça. Etre politiquement incorrect, ce n'est pas ça.
Etre libre, ce n'est pas ça.

Mais voilà...

Le jeune, ce n'est pas un adulte par définition. On ne peut pas moraliser, pas comme un père moralisateur. Le jeune face aux paroles d'un vieux con, c'est justement ce qu'il fuit, c'est justement ça qu'il évite parce qu'il se cherche, parce que le propre de sa condition de jeune, c'est d'aller tester ses limites, c'est d'aller côtoyer certains dangers dans des domaines aussi divers et variés, que parfois même totalement imprévisibles. Le jeune ado, jeune adulte en devenir, n'écoute pas, n'écoute plus parce que son devoir d'être ce futur adulte en passe par devoir tuer l'autorité, en particulier celle du père, très symboliquement, pour pouvoir par la suite "incarner sa propre autorité", c'est la définition même de l'autonomie : agir selon ses propres lois, donc être adulte. Et même de ça, il n'en a rien à fiche, au fond. Il se cherche à travers la reconnaissance, celle de l'autre. Pas la reconnaissance de papa/maman, hein. C'est qu'un jour l'oiseau va bien finir par sauter du nid...

C'est pourquoi je considère ce jeune comme non-responsable directement de ses choix et de ses actes même si je prône la responsabilisation individuelle et on pourrait croire à me lire le contraire, mais aucunement ! Cependant, ce n'est pas suffisant. Cela n'évitera jamais le fond de problème. Pourquoi ? Parce que les vrais responsables, ce sont d'une part les Etats, d'autre part les industries. Mais plus encore, les vrais responsables, c'est nous. Nous autres adultes et citoyens qui devons avoir comme devoir d'aller au bout et de faire interdire purement et simplement la consommation de produits nocifs pour la santé. La santé publique est une question fondamentale et d'Etats, en face de quoi les jeunes ne sont ni plus ni moins que des victimes. Victimes de leur propre condition d'être adulte en devenir, ce qu'ils ne sont pas.

Mais toi qui es tenté. Aimerais-tu être une victime de plus ? Tu peux être beaucoup plus fort que le système... ce pouvoir, le pouvoir du choix, celui de dire "Non" est entre tes mains. C'est une façon de t'affirmer devant ceux qui t'imaginent faible parce que tu refuses de céder à un vice. Crois-moi, tu as toute la vie devant toi pour connaître d'autres vices. Les uns bien plus agréables que d'autres. Tu peux être respecté parce que tu n'entres pas dans le moule. Tu vas me dire que la clope, c'est ça ne pas faire partie du lot. C'est faux. La clope est plus qu'un produit marketing, elle est pensée par un système, pour un système. Si tu entres dans ce qui est pensé pour te conditionner, tu fais partie du lot. Les autres, ceux qui en réchappent "par choix", eux sont libres. Réellement.

Répondre