Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

La communauté Educateur Spécialisé se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
chamce
Messages : 268
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par chamce » 17 juil. 2020 23:32

bonsoir que comptez vous faire à la fin de votre arrêt de maladie? demander un autre arrêt maladie ? envisagez-vous prendre un rendez-vous auprès de la médecine du travail ? désirez-vous démissionner ou changer de structure ?

Sonia77
Messages : 10
Inscription : 14 juil. 2020 13:44

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par Sonia77 » 18 juil. 2020 10:41

Bonjour
J ai rdv avec la médecine du travail le 3.
J aurai aimé continuer à travailler dans ce lieu de vie car je suis attachee aux enfants.
Cependant si mes deux responsables ne veulent pas de moi ça risque d être impossible.
J aimerais faire une formation dans une école à la rentrée. Le métier de tisf m intéresse beaucoup.
Sinon je n ai pas d autre piste.
Cependant démissionner et perdre mon boulot et mes droits me plaît pas du tout.
J ai des charges et crédits je ne souhaite pas me precariser.

NATTIE
Messages : 116
Inscription : 11 déc. 2017 07:41

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par NATTIE » 18 juil. 2020 11:01

Bonjour
Personne ne souhaite, je pense se précariser et pour ma part, j’aurais aussi espéré que les choses se passent différemment mais face à la haine , la calomnie, le harcèlement, l’Intolérance et des méthodes pour saper ton travail, il y a des répercussions morales et /ou physiques qui ne permettent plus un minimum de sérénité pour effectuer les tâches requises et des accompagnements respectueux, un mal-être au travail surgit et un engrenage se dessine !!
De plus, Démissionner c’est un peu leur donner Raison et la rupture conventionnelle à l’Amiable peut-être une sortie plus ou moins correcte sauf que à l’Amiable est de Trop !!!😊
Je te souhaite de trouver une solution harmonieuse à tout ça !

chamce
Messages : 268
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par chamce » 18 juil. 2020 15:30

bonjour, vous pouvez contacter le syndicat CFE-CGC SANTE-SOCIAL suivant par téléphone et par email ("nous contacter", en bas de la page)
voici son lien

Qui sommes-nous ? - CFE-CGC SANTE-SOCIAL
cfecgc-santesocial.fr › sntp-le-syndicat › sntp-qui-som...
Le SNTP est le Syndicat National des Techniciens des Professionnels de la Santé ... techniciens de laboratoire, éducateurs spécialisés, secrétaires médicales, ...

leurs valeurs (...)
promouvoir la défense des droits et intérêts des salariés,
promouvoir et défendre l'action collective pour le bien de tous (...)

bon courage.

Sonia77
Messages : 10
Inscription : 14 juil. 2020 13:44

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par Sonia77 » 18 juil. 2020 20:07

Merci pour votre soutien

chamce
Messages : 268
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par chamce » 19 juil. 2020 15:55

"l’article L 1152-1 du CODE DU TRAVAIL énonce

"qu’aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits du salarié et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale, ou de compromettre son avenir professionnel.“

On note immédiatement la volonté claire du législateur de sanctionner l’ensemble des agissements de harcèlement moral pouvant peser sur la santé du salarié, sans se limiter à ceux des autres membres de l’entreprise est clairement exprimée par cet article"

chamce
Messages : 268
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par chamce » 19 juil. 2020 16:10

A propos du Mobbing ( harcèlement psychologique, au travail)

"il constitue une manière non éthique et destructrice de réagir face à une situation ou à l’égard d’une personne."

Par exemple, cf article sur internet "Le Mobbing, pilier de la lutte contre les risques psychosociaux en droit allemand..."

NATTIE
Messages : 116
Inscription : 11 déc. 2017 07:41

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par NATTIE » 19 juil. 2020 21:54

Bonsoir,
Très intéressant l’Article sur le Mobbing , toutefois nous apercevons toutes les complexités pour démontrer l’authenticité et la véracité d’un harcèlement moral qui est très pernicieux, qui s’immisce dans le système sans que les bourreaux eux-mêmes se rendent toujours compte d’un basculement odieux et répétitif envers un salarié car celui-ci peut être frontal , verbal et d’autres fois s’effectue à travers de petites actions mises bout à bout....
La législation travaille sur les risques psychosociaux car ils coûtent chers à l’état, à l’entreprise mais sanctionne rarement les cadres abusifs et ses faibles acolytes et pour monter déjà des dossiers prud’hommes plutôt simples c’est la croix et la bannière aujourd’hui alors j’imagine même pas celui pour caractériser , sanctionner un harcèlement psychologique !!
En tout cas, Merci pour cette leçon de droit du travail qui m’a été très instructive et dans laquelle j’ai visualisé des mécanismes !
Merci encore

baleste
Messages : 216
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par baleste » 19 juil. 2020 22:34

Bonsoir,
Ma réponse va te paraître un peu longuette mais ta situation justifie qu’on s’y arrête quelques minutes.
Il est bien connu que les structures alternatives comme celle où tu travaillais sont des refuges de rêveurs ou de grands dadais. Je serais curieux de connaître les qualifications des deux personnes que tu considères comme des « responsables ». Ont-ils un diplôme d’éducateur ? Ont-ils un diplôme de quoi que ce soit d’ailleurs (comptabilité, gestion, animation, etc…) ? Très souvent ces personnes n’ont absolument aucune compétence, ils sont incapables de construire – par exemple – un simple emploi du temps… montrant, par cela, qu’ils ne connaissent aucune des lois du travail. En te lisant, j’ai eu l’impression que tu étais taillable et corvéable à merci…
Je ne sais pas comment te le dire mais il te faudra être très déterminée, au moins une fois ! En effet, pour avoir vu ce genre de situation plusieurs fois, je pense qu’après t’avoir mis plus bas que terre et défoncé le moral, ils vont te présenter une lettre de démission que tu n’auras plus qu’à accepter et signer. Tu es tellement épuisée que tu risques de faire ce geste. En aucun cas tu ne signes quoi que ce soit ! ! !
Il est probable qu’ils vont essayer de te prendre par surprise : par exemple après cette réunion de régulation promise dans 10 jours, ils te feront passer dans leur bureau. Ils vont te présenter un courrier dans lequel tu donnes ta démission. Ils t’auront tellement épuisée que tu auras la tentation d’accepter leur offre.
C’est une ruse classique. TU NE SIGNES RIEN !!!!!
N’oublie pas qu’ils ne connaissent aucune loi du travail ! (En tout cas, c’est ce que je présume sinon ils ne se comporteraient pas ainsi.)

Ou bien encore, tu risques d’être convoquée tout simplement pour t’entendre dire que tu es virée. Je me répète : quelle que soit la convocation et son motif tu ne signes rien ! !

Si d’aventure, ils veulent te virer (ce qui est évident bien sûr) ils peuvent aller jusqu’à te coincer dans leur bureau. Il faut alors que tu te sauves ! Tu les laisses carrément en plan car il y a une procédure pour licenciement. Cette procédure impose :
Premièrement : une lettre recommandée donnant le motif de la convocation (licenciement envisagé).
Deuxièmement : l’obligation pour cela de te laisser venir avec quelqu’un de ton choix. Un collègue en qui tu as confiance par exemple, ou encore mieux un délégué syndical.
S’il ne respecte pas ces deux possibilités, ils sont coincés ! ! ! Je t’expliquerai plus tard pourquoi.

Donc tu comprends : d’abord tu ne signes rien sur leur ordre ou leur proposition. Et si l’entretien devient officiellement un entretien pour licenciement tu te fais assister. Pour cela, comme les intervenants précédents, je te conseille fortement d’aller voir un syndicat. Personnellement, je te conseille la CFDT, ils ont des personnes bien formées pour cela.
Les enjeux sont très lourds. D’abord tu n’auras pas droit au chômage immédiatement si tu démissionnes. Ensuite, s’ils veulent tant te faire partir ils ont le devoir de te fixer une indemnité de licenciement (appliquez-vous une convention collective ? Si oui laquelle ? C’est le moment de la lire).

Mais, bon, nous n’en sommes pas là. Peut-être que nous aurons l’occasion d’en parler de nouveau. En effet, en cas de départ « forcé » il y a un moyen bien simple de prendre de tels imposteurs au piège. Nous en reparlerons si tu veux d’ici là. Pour l’instant, bon courage. Repose-toi bien et, si tu as des heures de sortie, fais un peu de marche ou de footing : tu verras, ça lave le cerveau.

De quelle région es-tu ? (La question est accessoire … )

Sonia77
Messages : 10
Inscription : 14 juil. 2020 13:44

Re: Poussée vers la sortie ? Lieu de vie.

Message non lu par Sonia77 » 20 juil. 2020 21:43

Merci pour ce long message ☺️👍
En effet je pense que leurs objectif est de me voir partir.
Ils ont attendu un énième problème avec les enfants.. Ce qui est fréquent pour ce public..
Et ils m ont coincée comme tu dis une énième fois.
Je revenais à peine d une semaine de camping avec les enfants. Un peu ko aussi.. Bref voilà.
Il me semble que lorsqu on rencontre des difficultés on en parle dans la bienveillance. Mais bizarrement à chaque fois je me suis mise à pleurer. Malgré mon temperement de feu j ai pas su retenir mes larmes. Ça a dû me toucher quelques part.
Bref je suis bien perdue j adorais mon travail et les enfants.
Je prends bien note de tes conseils concernant les signatures de documents et la question de la démission.
Pour le moment rien ne va bouger car le président de l association est en vacances rien ne bougera.
Cependant j ai quelques part peur d y retourner et de les revoir et aucune envie de les revoir...

Répondre