Recours VAE DEASS

La communauté Assistant de Service Social se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
hervagault laurence

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par hervagault laurence » 24 janv. 2012 18:21

bonsoir à vous tous

la procédure a durée deux ans et je n'ai rien eu de plus, donc juste le DC3.
C'est une vaste fumisterie donT j'ai eu bcp de mal à me remettre.
La VAE n'est pas prête de fonctionner comme elle le devrait, car les jurys ne sont pas d'accord avec cette procédure.
Alors pourquoi avoir mis en place cette possible reconnaissance qui n'aboutit pratiquement jamais.
Une année à bosser sur ce livret, qui bouffe tout ton temps libre et la santé avec (fatigue).
Je suis vraiment amère et je n'engagerai personne à effectuer une VAE dans ces conditions.
Lors du dépôt du recours j'ai apporté des éléments qui prouvaient que la pratique sociale m'était familière (justificatifs écrits de réponse à mes démarches AME, Titre de séjour, APS, CMU etc).
Rien à faire.
Dans mon quotidien cela n'a pas changé grand chose car je travaille avec une équipe qui a tjrs reconnue ma valeur professionnelle, mais je vie ce résultat comme un échec et une injustice.
Voilà ce que j'en pense
Bon courage à vous dans cette grande galère.
Amicalement
laurence hervagault

anissa

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par anissa » 25 janv. 2012 19:51

et bah voilà, j'ai le résultat, je suis pas admise, j'en étais sûre ...En plus, c'est mal fichu par internet, je ne sais même pas si je n'ai pas eu la DC1 ou la DC2, ou les deux (j'ai la 3 et la 4 car j'ai un diplôme jeunesse et sports), car ça n'est pas affiché sur le site. Donc je vais faire un courrier en demandant sur quels critères je n'ai pas été admise, expliquant les disfonctionnements de leurs jurys et procédures, en sachant que ça ne mènera pas bien loin...Il y a un gros problème avec la vae, je partage malheureusement tout ce que j'ai lu sur vos messages...

Florence

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par Florence » 25 janv. 2012 22:50

Bonjour,

Je m'adresse essentiellement à laurence, et à toutes celles qui passent la VAE sans l'obtenir.
Je ne sais pas si vous accepterez le regard d'une ASS de formation, mais j'aimerais vous aider à avancer. (car je vous sens bloquée sur ce que vous vivez comme un échec)

D'abord, en vous rappelant que la VAE d'ASS est récente. Je suis moi-même entrée en formation en 2005, et cette VAE n'était pas encore en place dans mon département. Si cela avait été le cas, je l'aurais sans doute sollicitée ... et je me serais peut-être plantée. Aujourd'hui, je ne regrette pas d'être passée par 3 ans de formation.
Donc, par le fait que c'est récent, les jurys ne "maîtrisent" pas le déroulement de votre oral, ils n'ont pas assez de recul, et comme tout ce qui est "nouveau", vous essauyez les pots cassés.

Mais au-delà de ça, quand vous évoquez un "corporatisme", une défense de la profession, je pense qu'il faut tenir compte de plusieurs choses :
- le métier d'ASS s'acquiert pour un bon tiers au cours des stages de formation, dans différents domaines (polyvalence fortement conseillée pour un des stages) auprès d'une assistante sociale.
--> que penseriez-vous d'une infirmière qui viendrait vous faire votre prise de sang en disant "c'est bon, j'ai 10 ans d'expérience comme secrétaire médicale, j'ai vu pratiquer l'infirmière, je sais mesurer mon diabète (piqûre au doigt) et j'ai appris la technique de prise de sang dans un livret de formation"
Vous la laissez vous faire votre prise de sang ??

- au cours de la formation en "école", nous avons aussi beaucoup de cours théoriques, mais en lien avec la relation d'aide. Vous-mêmes, quelles connaissances avez-vous (même si vous exercez dans un contexte social) de où vient la relation d'aide, de ce qu'elle est et de ce qu'elle n'est pas ? Avez-vous suivi des formations aux techniques d'entretien, à l'écoute active, à la reformulation ?
Dans ce que vous évoquez, Laurence, j'ai l'impression que vous voyez l'assistante sociale comme une "super-administratrice" ou une "super-secrétaire médico-sociale" qui sait bien remplir les dossiers d'AME et de CMU.
Le coeur du métier d'ASS, ce n'est pas ça, c'est la relation d'aide !
Remplir un dossier de demande d'AAH lorsque la personne est d'accord, ce n'est pas très compliqué. Mais ce qui importe, c'est d'accompagner la personne dans l'acceptation de son handicap ...
Je crois comprendre que vous travaillez en hôpital, avez-vous déjà accompagné quelqu'un dans la reconnaissance et l'acceptation de son handicap ?
Avez-vous déjà accompagné une personne âgée, ou sa famille, dans l'acceptation non subie d'une entrée en maison de retraite ?

- Autre point :
J'ai le sentiment (mais je peux me tromper) que vous voyez le métier d'ASS exclusivement par le bout que vous connaissez. Mais en commaissez-vous tous les aspects, au moins dans ses grandes lignes ?
Même si vous pensez maîtriser le métier d'ASS à l'hôpital ... ce n'est pas la totalité du métier !
Que savez-vous, qu'êtes-vous capable de mettre en oeuvre si vous deviez travailler comme ASS en entreprise : en termes de droits à la retraite ? en termes d'accompagnement dans une demande d'invalidité ? en termes de dossier de surendettement ?
Et si vous deviez travailler comme ASS en polyvalence avec la protection de l'enfance, les problématiques logement insalubre, les procédures d'expulsion, l'accompagnement social des bénéficiaires du RSA ...


Je ne veux pas dévaloriser votre expérience, vous avez certainement des compétences dont certaines sont communes avec les ASS. Mais peut-être avez-vous sur-évalué vos capacités, ou sous-évalué ce qui est attendu d'une assistante sociale en général ...
C'est peut-être là le piège de la VAE : certes cela existe, mais il faut vraiment être très près de la réalité professionnelle de l'ASS pour que cette équivalence vous soit accordée.
Or, nul ne peut exercer le métier d'ASS sans en avoir le titre (titre protégé). C'est donc contradictoire, et vous n'y êtes pour rien, de vous laisser penser que vous êtes assez proche du métier pour obtenir la VAE.

Voilà, j'espère ne pas vous avoir froissée. Le but de mon message est juste de vous apporter un éclairage ou un questionnement que vous n'aviez peut-être pas vu ainsi.

Bon courage, et bonne continuation dans votre travail actuel !

hervagault laurence

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par hervagault laurence » 26 janv. 2012 09:49

Bonjour Florence

Je ne suis pas du tout froissée et je te remercie d'avoir pris le temps d'écrire ce long message.

Ce que tu décris des missions de l'AS je connais très bien. Je ne voulais pas écrire ma vie professionnelle sur le mur du forum.
En fait je dirais que je fais fonction d'AS cela te parleras peut être plus.
Je travaille sur un pôle neurosciences avec 4 collégues AS.
Par exemple la collègue de psy était en vacances et c'est moi qui remplaçait. J'ai une reconnaissance sur le terrain c'est déjà ça.
Dommage que j'ai mis mon livret à la poubelle sinon tu aurais pu le lire.
lA RELATION D AIDE j'en fait tous les jours et c'est un peu le reproche du jury justement :
rendre trop autonome et trop d'humanité.
Par ailleurs je suis présidente d'une association dans mon quartier et j'assure une permanence "sociale" et accompagne des habitants dans les démarches (surendettement, impayés des loyers, régularisation de séjour) et j'en passe.
Je crois que je maitrise les valeurs et les missions d'une as, mm en dehors d'un hôpital.
Je pense que tu es une excellente professionnelle (je suis tes interventions sur le forum) et que tu apporteras une aide certaine à tous les candidats.
Merci. Laurence

sijbra

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par sijbra » 29 janv. 2012 13:04

Bonjour Florence,

Votre comparaison est inadaptée : une secrétaire médicale n'exerce pas les mêmes missions qu'une infirmière. Réfléchissez plutôt dans ce sens : une AS fraîchement diplômée occupant son premier poste est t-elle forcément plus compétente qu'une personne exerçant les mêmes missions depuis 5 ans et plus et ayant fait ses preuves ? Qu'en pensez vous ?
Pour ma part, il m'arrive très souvent de conseiller avec plaisir ces jeunes professionnels(le) qui viennent s'enrichir de mon expertise dans mon domaine.
De plus, la formation d'AS ne les rend pas opérationnel sur tous les secteurs que vous citez (AS de secteur, enfance, hôpital, enfance, entreprise, scolaire...) une jeune professionnelle apprend beaucoup "sur le tas" quand elle débute et ne sait pas tout sur tout en sortant de l'école, loin de là ! Suis-je dans l'erreur ?

J'interviens à domicile et en permanence et dans des établissements, je donne des conférences sur tel ou tel thème en lien avec mes missions. Je connais les problématiques du logement, handicap, vulnérabilité, protection judiciaire, démences, isolement et j'en passe...

Heureusement pour moi je ne fais pas que du remplissage de dossier sinon je serai allé voir ailleurs !

Je suis amené à communiquer avec des AS, médecins, hôpitaux, usagers, élus etc par tout moyen mail, tél, écrits professionnels.
Obligé par rapport à des situations parfois complexes. Bien entendu, je n'ai pas obtenu le domaine de compétences "communication dans le travail" et j'ai expliqué tout ça, tout ce que je faisais ! Je pense que j'aurais dû venir avec les dizaines de professionnels et d'élus avec qui je travaille au quotidien qui auraient témoigné en ma faveur auprès du jury, pour prouver que je ne suis pas un menteur !

Les AS diplômé(es)dans leur majorité n'admettent pas que l'on puisse l'obtenir par un autre moyen que l'école d'AS. En effet, elles craignent pour la plupart une dévalorisation de leur diplôme complètement injustifiée. Méfiance, arrogance caractérisent ces jurys le plus souvent. Alors oui ne vous en déplaise : comme de nombreux autres corporatismes en France, celui des AS ne montrent pas l'exemple.

PS : bien sûr il existe des AS qui ne sont pas dans cette logique mais c'est une minorité je pense.

Cordialement.

Je

marie

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par marie » 11 févr. 2012 09:57

Bonjour,
Je témoigne aussi du même traitement que j'ai subi lors de l'oral de la VAE
DEASS le 12 janvier dernier.Concernant la déontologie des AS et la non discrimination qu'elles proclament ...Je me suis sentie bafouée !j'ai lu "bornées et arrogantes"j'ai eu les même mots pour exprimer ce que j'ai constaté.Pourtant je suis sur un poste d'AS depuis 6 ans ,je travaille avec des lois faites pour tous les professionnels du travail social,j'ai une fiche de poste qui est celle d'une AS et depuis 6 ans.J'ai une licence en science sociale.
Sur quoi m'a t on jugé exactement ?et avec qu'elle objectivité ?toujours est il que je n'ai rien validé .
je me suis demandé si je n'allais pas constitué un collectif pour dénoncer ces abus.Parce qu'il est trop facile d'utiliser un pouvoir sans avoir à justifier de certaines compétences professionnelles.La VAE est une démarche trop complexe pour la confier à certaines personnes.
vous pouvez me contacter : m75158@gmail.com

échec

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par échec » 11 févr. 2012 18:32

si cela peut vous consoler quoique j'en doute , sachez que pour les étudiants, passer l'oral du DE n'est pas non plus une partie de plaisir.
Si la plupart des jurys savent être dans l'échange avec les candidats,et remplissent parfaitement leur rôle, un petit nombre n'est pas capable de remplir correctement sa fonction. Malheureusement , il n'y a guère de recours, le candidat perd de toute façon son année.

ASS

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par ASS » 13 févr. 2012 21:21

Bonjour,

Sans vouloir froisser qui que ce soit, je suis assez d'accord avec les propos de Florence.

Les domaines d'interventions des Assistants de service social sont très diversifiés et le fait que vous travaillez dans une structure sur un poste similaire à celui d'une AS depuis plusieurs années ne signifie pas forcément que vous ayez acquis toutes les compétences demandées pour cette profession.

Comme le dit Florence, n'auriez vous pas tendance à sous estimer les capacités demandées pour ce diplome, pour cet emploi ?
Vous rencontrez problablement beaucoup de problématiques différentes sur vos lieux de travail mais avez vous pour autant vu toutes les problématiques sociales ?
L'accès aux soins, les violences conjugales, la protection de l'enfance, l'acceptation du handicap, les politiques d'immigrations, l'accompagnement des personnes agées, la lutte contre l'exclusion, le surendettement, la grande précarité et j'en passe ? Avez vous déjà élaborer ou mis en place une Intervention d'interet collectif ? Elaborer un mémoire faisant état d'une problématique au sein de laquelle vous souhaitez intervenir?

La formation d'assistant de service social est composée d'une année de stage et de deux années de formation théorique qui ne sont pas négligeables. Et je suis tout à fait d'accord sur le fait que les jeunes diplomés ne sont souvent pas opérationnels dès leur début et que leur formation continue en apprenant sur le tas. Mais je pense que ces jeunes diplomés ont pour la plupart conscience de ne pas être au point, de ne pas tout connaître et il est de toute manière impossible de tout connaître, tout évolue si vite.
Et peut être est-ce justement leur force, d'avoir conscience de leurs limites, de savoir se remettre en question.
Car à la lecture des commentaires de ceux dont la VAE a été refusée, jai le sentiment que vous vous présentez comme des professionnels ASS qui sont opérationnels, experimentés, qui dispose de toutes les connaissance et compétences d'une ASS et qui n'obtiennent pas la VAE uniquement car les assistants sociaux diplomés protègent leur diplome.
Mais il me semble que qu'un assistant social doit être capable de prendre du recul, et dans ces post, je n'ai pas lu la moindre personne se remettre en question sur ses capacités, sur ses compétences. Personne ne se demande ce qui, au dela du corporatisme du jury, à pu faire frein à votre VAE.

Si j'étais jury et que je me retrouvais face à une personne ayant 10 ans d'experience dans un service social bien spécifique et qui affirme haut et fort qu'elle dispose de toute les connaissances et capacités, qu'elle est deja Assistante social et qu'il ne lui manque plus que le titre, j'aurai peur que cette personne se repose sur ses lauriers contrairement à un étudiant qui à conscience de devoir s'améliorer par la suite.

Certes la VAE signifie Validation des Acquis de l'Experience, mais ce n'est pas parce que occupez des fonctions de travailleur social dans une certaine structure que votre experience vous à permis de bénéficier de TOUS les acquis nécessaires à ce diplôme.

Vous n'allez surement pas me croire mais je ne suis pas contre l'obtention du diplôme par VAE, au contraire je trouve que cela représente une opportunité interessante pour les personnes ayant changé de voie en cours de route. Cependant je comprend que ce diplôme ne soit pas donné à tout le monde, notamment à des personnes pour qui ce titre est dû ,alors qu'elle ne connaissent qu'un aspect de ce travail.

sijbra

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par sijbra » 13 févr. 2012 21:54

Si cela peut vous consoler quoi que j'en doute, sachez que pour les candidats en VAE ASS, passer l'oral de VAE n'est pas non plus une partie de plaisir. Si un (tout) petit nombre de jurys savent être dans l'échange avec les candidats, et remplissent parfaitement leur rôle, la grande majorité n'est pas capable de remplir correctement sa "fonction". Malheureusement, il n'y a aucun recours, le candidat perd de toute façon son temps.

Furax

Re: Recours VAE DEASS

Message non lu par Furax » 14 févr. 2012 17:24

Mes réflexions s'adressent en priorité à Florence et toutes les ASS FORMEES...Les candidats VAE partageront mon point de vue.

Un dossier appelé livret 1 précède l'exercice scriptural d'un mémoire retraçant une expérience professionnelle : il constitue une demande d'autorisation de recevabilité sous couvert de l'avis motivé par l'employeur. Beaucoup de candidats sont dès lors déjà éliminés.
A l'inverse, ceux qui sont déclarés recevables sont bien reconnus pour les compétences requises !

"Un acquis est une trace laissée par un apprentissage qu'elles qu'en soient les modalités et les lieux d'acquisition" Jacques Aubret.

J'ai l'impression que les diplômées d'école ne voient leur métier qu'exclusivement par le bout qu'elles en connaissent. Pourtant toute compétence est, par nature, transférable.

Comment pouvez-vous ne pas comprendre qu'une expérience professionnelle équivaut, au minimum à un stage de formation ?
Il faudrait déjà pour pouvoir se positionner, s'intéresser aux pratiques des autres travailleurs sociaux.

La démarche VAE et les qualités requises au recrutement d'ASS, font référence à une capacité rédactionnelle irréprochable. Ce qui, à mon sens, implique une maîtrise parfaite de la langue française (orthographe, grammaire, tournure...)Veuillez faire lire vos écrits par des enseignants !

Tout ASS est sensé faire de la veille sociale, à savoir, actualiser ses connaissances.
Je vous suggère de lire un des ouvrages de Philippe Crognier sur la professionnalisation des travailleurs sociaux.

En conséquence, si je saisis la portée de vos témoignages, vous semblez considérer qu'aucun candidat ne peut accéder à ce diplôme par la VAE.

Votre éclairage ne fait que confirmer votre adhésion au corporatisme.

De grâce, Mesdames, ne faites jamais partie d'un jury VAE...

Répondre