Réorientation

La communauté Sage-femme se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
Liozon

Réorientation

Message non lu par Liozon » 01 avr. 2012 18:43

Bonjours, voila je suis en terminal Bac pro commerce. Je suis allée dans cette filière car sortant du collège je n'avais pas les capacités d'allée en général. Seulement voila je n'aime pas du tout ces études et encore moin les métiers que la filière offre. Depuis toujours je suis passionnée par le monde médical et paramédical. En vue de mon niveau je ne me vois pas allée à la fac de médecine l'année prochaine ! Donc je me suis fait un projet je ne sais pas si il est réalisable. Voila je souhaite me lancé dans les études infirmière et une fois le diplôme obtenue me lancé dans les études de sage femmes. Je pense qu'avec des études d’infirmière je serais plus apte pour les études SF. Un peux perdu vraiment je ne sais pas si c'est possible, j'entend plein de chose j'aimerai avoir les infos nécessaire et savoir si je suis avantagée d'avoir fais les études infirmière ou pas. J'ai entendu dire que je pouvais me présenter aux concours de la première année de médecine sans faire l'année ... bref rien n'est clair merci d'apporter quelques infos !

Husserl

Re: Réorientation

Message non lu par Husserl » 27 août 2012 18:40

Bonjour (je suis étudiante sage femme et je vais pouvoir t'aider)tu as 2 possibilités pour faire sage femme:
- soit tu fais les études en FRANCE pour cela tu es OBLIGEE de passer par la paces
- soit tu fais infimière et après tu fais un an pour devenir sage femme en BELGIQUE.
Il me semble que les SF de Belgiques sont autorisées à faire moins d'actes que les SF diplomées de France donc renseigne toi bien!
Donc si tu ne te vois pas aller à la fac de médecine l'année prochaine je te conseille la 2e option. Tu peux me poser d'autres questions si tu veux (mais je ne connais pas du tout le cursus en Belgique).
Bon courage !

Répondre