Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

« Revenge porn », comptes « fisha » : les ados face aux nouvelles cyberviolences

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
lesocial
Site Admin
Messages : 556
Inscription : 03 déc. 2017 10:44

« Revenge porn », comptes « fisha » : les ados face aux nouvelles cyberviolences

Message non lu par lesocial » 15 déc. 2021 09:54

En mars 2020 est née l’association Stop Fisha, afin de venir en aide aux victimes de pornodivulgation. Une pratique qui consiste à « divulguer, afin de nuire à un tiers et sans son consentement, un enregistrement ou tout autre document à caractère sexuel le concernant, que celui-ci ait été ou non réalisé avec son accord ».


Lire l'article complet ...

Po3m
Messages : 338
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

Re: « Revenge porn », comptes « fisha » : les ados face aux nouvelles cyberviolences

Message non lu par Po3m » 15 déc. 2021 10:09

Effectivement, à ce titre que l'on soit "jeune" ou déjà bien adulte, ce n'est pas anodin. Adulte, on connait les conséquences mais le risque est de tomber sur des escrocs de type "brouteurs" sur le web, si l'on diffuse des photos et/ou vidéos en croyant le faire pour une personne qui en réalité n'est pas celle que l'on croit. Il ne faut pas se dire être intouchable, ça peut arriver à tout le monde !

Le porno revenge, lui, c'est surtout le risque "après rupture" que la personne, blessée dans sa fierté, utilise du contenu (photos, vidéos) intime pour le balancer en ligne sur certains sites spécialisés, par "vengeance". Les adultes ne sont malheureusement pas exemptés d'un tel comportement. Adulte, on assume, on va porter plainte ! Mais chez un(e) jeune, c'est le suicide le risque le plus important !

En effet, il faut être responsable mais dans tous les cas, la personne qui se trouve victime de ce type d'agissement n'est en aucun cas fautive ! Même si elle s'est laissée filmée ou photographiée ou envoyer ce type de contenu !! C'est un sujet délicat parce que ça touche à l'intime, au privé. Par exemple, j'estime que les parents n'ont pas "à se mêler" directement de la sexualité de leurs enfants, pour autant il peut y avoir du dialogue et quelque part de la prévention en terme de pratique à risque ! Mais on le sait : poser des interdits est inutile surtout si ça concerne la sexualité !! (Des interdits en la matière incitent toujours à la transgression)... c'est plutôt le sens de la prise de conscience et de la responsabilisation. Et en cas de faute commise : ne pas diaboliser, stigmatiser ! Surtout pas ! Soi-même, nous ne sommes pas parfaits et jeunes : avec les technologies actuelles, quelles "bêtises" aurions pu nous-mêmes commettre ? Nous ne pouvons que l'ignorer (enfin, me concernant j'en aurais commis sûrement quelques unes !!)... donc vis à vis des jeunes, savoir aussi "accueillir" les fautes et rester dans le dialogue... Le risque de toute façon c'est le silence absolu du jeune par honte et le risque du suicide, bien réel...

Pas simple car le réflexe social est d'aller vers un étouffement de ce type d'affaire plutôt que d'aller vers le dépôt de plainte... la "honte" du jeune pouvant faire une "honte" familiale au demeurant... et se retourner contre la jeune victime si jamais les adultes n'ont pas conscience de la gravité des faits et du fait que la victime n'est en rien coupable de ce qui lui est arrivé ! Enfin je dirais qu'heureusement la plupart des adultes ou parents, je crois, réagissent bien s'ils l'apprennent, mais le plus difficile est d'arriver à le savoir car un jeune en mal être restera la plupart du temps dans le silence...

Répondre