une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

La communauté Psychologue se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 25 juil. 2019 22:19

bravo monsieur le psychologue!! quel professionnalisme !! retournez à vos chères études !!

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 27 juil. 2019 23:02

incroyable mais vrai la famille s'oppose à ce qu'elle soit placée sous sauvegarde judiciaire, elle est dans le déni. Il ne faut pas que cela s'ébruite. Il en va de la réputation de la famille. Tout le village serait au courant du jour au lendemain que l''une des instits puis directrice du village, leur mère, souffre de graves troubles psychiatriques depuis toujours et qu'elle a caché son jeu et manipulait plus d'un ou d'une villageoise pour arriver à ses fins. Elle est mythomane, vaniteuse, manipulatrice, bornée, jouant la comédie, incapable de s'occuper de ses enfants ni de ses petits enfants ni de sa maison, une incapable. Il faut vivre avec elle pour découvrir son vrai visage

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 28 juil. 2019 17:32

A propos de sa "baraque", qui aimerait vivre dans une maison dont les papiers peints de plus de 40 ans, sont déchirés, crasseux, démodés, le mobilier bon à mettre à la déchetterie (l'enveloppe du canapé part en lambeaux, les placards et les armoires sont de récup de l'après guerre, abimés, sans ancun style,...), les moquettes des chambres et celle de l'escalier de couleur vert, orange, marron foncé de l'époque de la maison, sont couverts d'auréoles qui datent de 30 ans sont les traces de pipi de chat, la chambre de la maîtresse de maison est un amas de trucs divers, des cageots sous son lit remplis de bouts de bois, de bouts de pain sec, de pub, de bouts de métal, de vêtements sales, de lettres, idem concernant tous les sacs en plastique qui sont dans sa chambre. madame ne veut pas jeter. Elle a la paresse de mettre tous son "bordel" dans sa voiture et de le déposer à la déchetterie qui se trouve à 4 KM de chez elle.
Elle refuse de trier, jeter puis ranger. Elle a pourtant pendant sa scolarité suivi des cours qui s'appelaient "initiation à l'économie domestique, un peu à l'école primaires des filles, un peu plus aux cours complémentaires (ce qui correspond au collège) et encore plus lors de sa formation professionnelle à l'école normale de filles. En tant qu'institutrice elle l'enseignait à sa classe composée exclusivement de filles.elle a suivi des cours sur l'hygiène!! je cite "les soins d'hygiène ont pour objet de maintenir le corps en état de propreté.." Elle ne se lave pas les mains ou les passe rapidement sous de l'eau froide. Les cours de puériculture ne lui ont pas servi (leçon sur l'allaitement artificiel) non plus car son fils aîné a failli mourir d'une gastro (le biberon fut mal lavé) alors qu'il était bébé. Parmi les cours de l'initiation de l'économie domestique, il y a une leçon sur l'entretien des locaux et du mobilier" qu'elle n' jamais intégré c'est normal elle souffre d'incurie et de syllogomanie. . Elle se complet dans sa crasse et n'a acquis aucune notion d'hygiène. Je l'ai vu ramassé un morceau de viande tombé sur le sol de la cuisine crasseux et le mette directement sans sa bouche. Je l'ai vu aussi après avoir lavé son poisson dans l'évier crasseux posé sur le fond du bac l'essuyer ensuite avec du papier hygiénique rose. Elle ramasse les feuilles sur la cour sans mettre de gants, cour ouverte dans laquelle viennent pisser les chiens errants du village. De retour dans la cuisine, si elle se prépare à manger elle ne va pas se laver les mains. Elle lave les sols de sa maison avec de l'eau sale (ne change jamais l'eau qui est très vite sale parce qu'elle rentre dans toutes les pièces de sa maison avec ses chaussures sales, ou ses sabots dont elle se sert pour aller dans le jardin). Elle n'a jamais pendant 40 ans laver ses wc parce qu'elle ne savait pas qu'elle pouvait utiliser un produit spécial pour fosses septiques..Les papiers peints de certaines portes sont déchirés. Le chat qui est mort il y a plus de 20 ans se faisait les griffes sur les portes même sur le mur de la cuisine qui doit resté en l'état . c'est un souvenir du chat m'a t-elle dit!! son jardin était une déchetterie à ciel ouvert.On y trouvait des bouteilles en plastique vides, des couteaux j'en ai trouvé 23, des fourchettes, des bouts de papier, de sacs de plastique, des outils de jardinage rouillé sans manche ou avec un manche usé par les intempéries, des seaux cassés, des dizaines de pots de fleurs certains en partie cassés sur le sol. Quand elle accomplit une "tâche" 5 minutes d'endurance, soudainement elle part et laisse tout dehors définitivement

sa baraque est inconfortable, sale, décoration inexistante et à l'image de sa propriétaire (sale et négligée)) qui ne veut pas débourser un euro pour décorer(elle n'a pas de gout) ou remettre sa maison en état, elle ne veut pas bien qu'elle en ait les moyens. Elle m'a dit qu'elle gagnait 4000 euros de retraite (la sienne plus la moitié de son mari, défunt). Elle est propriétaire de sa maison que son mari a fini de payer depuis longtemps. le brave homme qui buvait tous les jours pour supporte son immature, hystérique, avare, sale, bordélique, menteuse, manipulatrice, tyrannique femme qui pour le remercier et pour prouver son amour pour son mari ne lui fleurit jamais sa tombe bien q'u'elle passe plusieurs fois dans le village où il est enterré. Quand j'y suis passée, j'y ai trouvé une plante desséchée par le soleil. je lui en ai fait la remarque elle m'a dit "je m'en fout"

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 29 juil. 2019 12:11

et vous ne savez pas tout. cette femme issue d'une fratrie de 9 enfants d'un milieu ouvrier est devenue institutrice non pas par vocation ni par amour pour les enfants...mais pour devenir fonctionnaire donc invirable. Il y avait matière à ne pas la recruter. Elle n'a pas éduqué ses enfants ni inculqué à ses élèves pendant toute sa carrière les quelques règles de vie spécifiques au bon fonctionnellement de l'école. Elle est aussi hermétique aux normes sociales : elle s'en fout de l'hygiène, de l'ordre, de suivre ses traitements médicamenteux quotidiens, de clencher et de fermer à clé les portes de sa maison pendant son absence ou la nuit (laissant parfois les clés sur la serrure extérieure de la porte principale de la maison toute la nuit), les portes de sa voiture malgré le vol de son sac à mains à plusieurs reprises laissé en évidence sur le siège avant de son véhicule en pleine journée dans le village pendant qu'elle était partie à la bibliothèque, de tirer la chasse d'eau après son passage aux toilettes, de débarrasser sa table après chaque repas, idem pour les plans de travail et dessus des placards, laissant son dernier chat monter sur la table pour finir son assiette etc..., de ranger et nettoyer tous les éléments constituants la cuisine, la salle de bains, les wc, etc...
Comme elle n' a pas été éduquée et n'a pas appris non plus elle même les bases de l'éducation via l'enseignement reçu à l'école primaire des filles, aux cours complémentaires et à l'Ecole Normale des filles. Elle n'a pas éduqué ses trois enfants incapable de le faire et n'avait aucune envie de le faire (les gosses cela la fait c....).Elle n'a aucun objectif de vie pour ses enfants. Son mari non plus peu enclin à s'occuper de l'éducation de ses enfants, alcoolique, fragile psychologique et manipulé par sa femme a laissé ses enfants grandir sans cadre, lui aussi. Impulsif comme son épouse et comme elle avait recours, à la moindre contrariété, à la violence physique et verbale quand leurs enfants, surtout le petit dernier, un peu rebelle et en recherche de marques d'affection et d'amour de la part de ses parents se rebellait. Cette femme ne sait pas et n'a pas appris comment on éduque les enfants. Dans son foyer à l'époque où il était composé de son mari, de ses trois enfants et d'elle-même régnait l'anarchie totale sans que quiconque ait essayé d'instaurer la moindre règle de vie car immédiatement la mère aurait réagi violemment.
Elle donnait des coups de poing à son jeune fils quand il n'obéissait pas ou demandait à son mari de le frapper à sa place. Elle a un jour en pleine crise d’hystérie jeter une fourchette à la tête de son jeune fils. Son mari excédé contre son cadet l'a blessé volontairement à la jambe avec un couteau de cuisine. Pas question d'aller à l'hôpital des questions embarrassantes de la part des médecins et des aveux du père aurait pu se terminer par un signalement fait de la part de l’hôpital auprès des services sociaux et de la police. Le couple a préféré appeler le médecin du village. Il a recousu la grande plaie à la jambe de l'enfant. Le petit n'a pas eu le courage de dire la vérité au médecin et lui a expliqué qu'il avait glissé et était tombé sur un objet coupant. Le médecin a peut-être su qu'il ne disait pas la vérité et a préféré fermer les yeux que faire un signalement auprès des services concernés.
Cette femme ne sait pas non plus s'occuper ni de son jardin (pas de sarclage, pas d'arrosage) ni les quelques animaux de basse cour achetés par son mari , ni ses animaux de compagnie alors prendre en charge des élèves. vous pouvez imaginer l'ambiance de travail et l'absence de rangement et de propreté dans sa classe. "sa classe devait rester en état de propreté permanent. Elle devait quotidiennement veiller que ses élèves rangent leurs affaires, choses qu'elle ne fait jamais dans sa classe et chez elle. Elle devait les initier à l'hygiène!!
J'ai lu les nombreuse pages du guide du directeur d'école que j'ai emprunté au cddp de ma ville. Que de textes réglementaires qu'elle n'a jamais lu et qu'elle ignore totalement.La sécurité, l’accueil, l'instruction des élèves ne la concerne pas..

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 29 juil. 2019 14:58

l'époux de cette femme a eu plusieurs arrêts cardiaques. Le dernier lui fut fatale. Sa femme témoin de la scène au lieu de contacter le samu comme le lui indique son jeune fils présent à leur domicile, elle compose le numéro de téléphone de son médecin traitant. Elle veut que ce soit le médecin de famille qui se déplace. Il est habitué quand il vient au domicile du couple de voir ce taudis indescriptible. Il aurait du reste contacter les services communaux d'hygiène car il était dangereux pour les enfants de leur imposer de vivre dans de telles conditions de vie insalubres (rappel on passe par le garage pour accéder au premier étage de la maison, garage où s'étaient installés des dizaines de musaraignes qui y avaient fait leur nid et y laissaient leurs excréments dans des vêtements, tissus, cartons, publicités, livres, etc qui remplissaient tout l'espace du garage sans oublier l'état général de la maison où règnent la saleté et le désordre à l'excès) Elle sait qu'elle doit appeler le samu. Incroyable mais vrai au lieu de les appeler, elle commence à ranger sa maison!! Elle qui se fout de tout subitement a honte de son "bordel" et ne veut pas que les pompiers voient "son taudis". Son fils a du insister et trouver les mots pour qu'elle s'exécute. Avec elle ce n'est pas facile car elle a l'habitude de faire ce qu'elle veut et ne fait pas ce que lui impose de faire . C'est vrai qu'elle ne supporte aucune remarque, aucune obligation, aucune contrainte, aucune frustration. Sa réaction est habituelle ; les cris, les pleurs, les insultes, les coups, la fuite..

baleste
Messages : 116
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par baleste » 30 juil. 2019 11:36

Bonjour,

Décidemment cette affaire vous obsède.
Je me demande ce qui vous motive ?
Je rejoins Poem3 : vous guignez sa maison ou ses économies.
Pourquoi vous empêche-t-elle de dormir ainsi ?????

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 30 juil. 2019 13:28

j'apporte un témoignage sur cette femme qui souffre de graves troubles psychiatriques. Vos commentaires sont mal venus et peu pertinents. J

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 30 juil. 2019 13:36

je dors très bien. Merci . Je ne vise ni sa baraque ni son fric, messieurs. Je n'ai pas besoin ni de l'un ni de l'autre !!!

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 31 juil. 2019 12:42

l'année dernière, quand elle décide de changer de voiture, elle passe chez son concessionnaire P..... . Elle veut s'acheter non pas une voiture neuve, c'est trop cher pour elle mais une voiture d'occasion, pas puissante : une petite cylindrée. Le vendeur la rappellera au plus vite. Quelques jours plus tard, il la recontacte pour lui proposer une 208 et de passer au garage en début d'après midi. Dès son arrivée au garage, il lui montre le véhicule. Sans l'essayer et sans poser des questions sur le véhicule, elle décide l'acheter. Quand son fils passe à son domicile pour l'essayer en parcourant les dix kilomètres entre chez elle et la ville la plus proche. Il constate que la 208 peine dans les côtes. Il faut rétrograder en milieu de côte. Les semaines passent sans aucun souci mécanique pourtant la propriétaire ne remarque pas qu'il y a une grosse trace d'huile , sur la cour goudronnée, sous son véhicule garé devant son grand garage. Alors que je suis chez elle, je constate en regardant par la fenêtre de la salle de bains, qui donne sur la cour, cette marque graisseuse, je lui en fais la remarque. Affolée, elle s'empresse de passer chez son concessionnaire. L'un des mécaniciens présent au garage réceptionne la voiture. Après un diagnostic rapide, il ajoute de l'huile dans le moteur et puis basta. Malheureusement, ce diagnostic est erroné. J'en fais la remarque à la propriétaire de la 208 après avoir constaté une nouvelle trace graisseuse sur la cour devant le garage. Elle hurle, pleure, me traite de menteuse, ne veut pas retourner chez le garagiste. Je dois insister pour qu'elle repasse au garage. Le mécanicien s'en tient à son diagnostic… Le fils au courant de cette affaire vole au secours de sa mère et lui suggère de profiter de la prime reprise à la casse pour qu'elle achète une voiture neuve. Elle n'était pas au courant de cette possibilité et au lieu de saisir cette opportunité a mis des semaines à se décider voulant garder sa 208 malgré le problème de fuite au moteur et ne voulait pas débourser un centime d'euro de plus. Elle était persuadée que son fils lui mentait ce qui est faux. Elle est toujours dans l'incertitude quand elle doit prendre une décision ou effectuer un achat, parfois paranoïaque, croyant qu'on la manipule pour l'obliger à agir..

chamce
Messages : 54
Inscription : 03 mai 2018 15:54

Re: une directrice d'école personne antisociale incroyable mais vrai

Message non lu par chamce » 31 juil. 2019 15:32

Cette femme ne devait pas être institutrice car elle n'a pas les compétences professionnelles ni morales. Intellectuellement, elle éprouve de grandes difficultés pour tenir un discours argumenté et parfois ses propos sont incohérents et décousus, tout est confus et mélangé dans sa tête. J'ai remarqué aussi qu'en parlant avec elle, elle ne m'écoute pas , ne répond pas à mes questions et se lance dans un monologue souvent inintéressant et décousu. Elle n'aime pas que je l' interromps quand elle parle et s'énerve très facilement à chaque fois que je demande d'être plus explicite . En effet, il est évident que quand je lui indique que ses propos sont des mensonges ou inintelligibles, elle perd pied. Sa tactique est de s'énerver avec véhémence ou de tourner les talons. Je l'appelle "madame, oui mais" car elle veut systématiquement avoir raison. Elle n'hésite pas une seconde à avoir recours au mensonge pour avoir le dernier mot, croyant que je vais me taire, comme le font ses parents et sa famille et ne pas lui faire des remarques sur le contenu de ses propos Il ne faut surtout pas que je la contrarie au risque de me faire traiter de "connasse, de garce" par cette dernière. Son ex collègue, bénévole comme elle à la bibliothèque du village lui laisse un message, il y a 5 mois sur le répondeur de son fixe pour lui rappeler qu'elle a oublié d'éteindre la lumière de la bibliothéque après avoir fermé la porte à clé du local. Réaction de l'intéressée : elle s'énerve après avoir entendu le message en traitant son ex collègue de garce. Visiblement, elle n'aime pas que l'on fasse de remarques même si elles sont justifiées.
Autre constat, c'est une handicapée de la communication à tel point qu'elle est tétanisée à l'idée de téléphoner à Darty parce que sa cuisinière est en panne. Je dois faire les démarches à sa place. Je suis étonnée de constater que l'ancienne directrice d'école est incapable de passer un coup de fil quand la situation l'impose. comment a t-elle pu exercer son métier de directrice d'école si elle est dans l'incapacité de passer un coup de fil (elle gère l'administration de l'école) parce qu'elle a du mal à tenir un discours limpide et compréhensif. Quand à ses lettres, elles sont aussi caractéristiques de sa personnalité, la priorité est de duper son destinataire et de jouer la victime dans le but cacher la vérité. Par exemple, elle se retrouve du jour au lendemain, après le décès de son mari en tête en tête avec ce fils qu'elle n'a jamais aimé et qui ne devait pas naitre qui vit de nouveau chez elle. IL est en arrêt maladie. Elle l'a traité comme un moins que rien et depuis toujours. Il a été un petit garçon rachitique (constat fait par l'infirmière lors de la visite médicale effectuée en cours préparatoire), mal habillé, maltraité, mal considéré, dévalorisé... IL a porté les vêtements et les chaussures de son frère plus âgé que lui jusqu'à ce qu'il s'émancipe.Il partait le matin le ventre vide, peu enclin à manger du pain sec au petit déjeuner, pour les autres repas peu de variété dans le choix des mets mal cuisinés et gras et en petit quantité. Il a dormi dans une chambre dont le sol était une dalle de ciment, pas de moquette ni de parquet, dans un lit défoncé récupéré auprès d'un oncle qui voulait le mettre à la déchetterie, lit dont l'un des pieds était cassé et avait été remplacé par une pile de livres. Il n'a jamais reçu aucune marque d'affection ni d'amour de sa mère qui le traitait comme si il avait été son domestique. Pas d'empathie pour lui ni pour quiconque. Son égocentrisme l'aveugle. Ses intérêts priment. La paresse prime pour elle et est son principal centre d'intérêt . Pas besoin de ranger, de faire à manger, de faire les lessives… Très vite, le plus jeune de la fratrie a appris à se débrouiller tout seul. Elle va jusqu'à dire qu'il est paresseux ce qui est faux. Elle ne veut pas reconnaitre que c'est elle, la paresseuse. Sa priorité c'est de se promener tout l'après midi, de s'allonger sur son lit pour lire ou faire des mots fléchés toute la matinée sans penser une minute à ranger sa maison ou faire le ménage. Elle déteste sa maison et y passe peu de temps même pendant sa retraite. Déjà enfant, citadine, elle passait beaucoup d'heures à l'extérieur de la maison familiale. De plus, quand elle était enfant, très capricieuse et déjà paresseuse, elle ne rangeait pas ses jouets ni aider sa mère à la maison. Elle m'a dit quand je lui demandais pourquoi elle refusait d'accomplir des tâches ménagères, elle me répondit "je ne suis pas femme de ménage, moi" Comme elle souffre d'un complexe d'infériorité et est jalouse de ceux qui réussit socialement et professionnellement, elle se venge sur son fils et assoie son autorité sur lui en étant castratrice et destructrice. Ce fils qu'elle déteste peu enclin aux études (impossibilité d'étudier dans une ambiance familiale où règnent la violence et les cris. Le couple était en perpétuel conflit à cause de l'épouse, une vraie hystérique) était passionné par la musique aurait voulu avoir un orgue portatif pour sa communion solennelle a eu une guitare. L'avarice de sa mère et la préférence pour ses deux ainés au détriment de son jeune fils s'est traduit par un refus de la part de cette dernière de faire plaisir à son fils et de participer financièrement à son avenir professionnel. L'argent déboursé était exclusivement pour les deux ainés, surtout pour sa fille qui a eu tout ce qu'elle voulait..
A la mort du père, les relations entre la mère et son fils , P..., sans travail et sans argent,.... se dégradent. La cohabitation est très difficile entre eux. Elle refuse de le prendre en charge financièrement. Pas question pour elle de lui acheter à manger, d'accepter qu'il se lave, qu'il lave son linge etc...Ses achats familiaux ont toujours été effectués et les factures ont toujours payées par son mari. Il déboursait et elle, elle économisait l'argent (son argent et l'argent du couple) qu'elle ne comptait pas le dépenser. Elle voulait et était déterminée à ce que son fils quitte son domicile définitivement. Ce n'est pas son problème s'il dort sous les ponts. Le reste de la famille reste insensible au sort de P....Sa belle sœur, l'instit spécialisée, dont l'un des frères est juge lui suggère de faire les démarches pour mettre sous curatelle, l'indésirable... La mère indigne, la mère toxique va dans un premier temps prendre un rendez vous chez son médecin de famille qui accepte de faire un certificat médical. Il y écrit "madame D... B...est en désaccord avec son fils P... B...Elle va ensuite voir le psy de son fils (elle avait fouillé dans les papiers et même ouvert le courrier de son fils ce qui lui a permis de connaitre le nom et l'adresse du psy) et joue aussi la comédie en se faisant passer pour la victime. Elle écrit ensuite au juge des tutelles. Ses lettres ne sont que des mensonges en accablant son fils. Ses deux ainés, complice de leur mère (ils ne voulaient pas que ce soit elle qui soit mis sous curatelle. Quand on occupe des postes importants et qu'on a une mère qui a eu un poste à responsabilité dans le village où elle a exercé son métier et où elle vit encore, il ne faut pas que les villageois soient au courant des problèmes psychiatriques de leur mère!!) participent eux aussi en faisant par écrit de faux témoignages à l'encontre de leur frère. L'épouse du frère ainé est pédopsychiatre a pris la décision de ne rien dire et de laisser la machine judiciaire écraser son beau frère. Les frères et sœurs de l'instit conscients des problèmes psy de leur sœur sont restés dans l'ombre. Tout le monde s'ne fout dans la famille. L'alcoolisme du père et les problèmes de la mère n'existent pas. Ils vivent tous dans le déni... Cette mise sous curatelle a été annulé sept ans plus tard. Le juge des tutelles lors du jugement à la cour d'appel a pris la décision de l'annuler car elle était abusive et illégale. (...) Après sa sortie de curatelle, P... a pu demander à consulter son dossier de mise sous curatelle bien que la juge des tutelles n'était pas décidé de le lui remettre. Il a fallu porter plainte contre elle et faire un signalement auprès du procureur pour qu'elle s'exécute. La copie du dossier est actuellement entre les mains du fils qui a pu découvir le complot familial initié à son encontre

Répondre