Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

Une IA remplacera-t-elle bientôt votre psychiatre ?

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
lesocial
Site Admin
Messages : 642
Inscription : 03 déc. 2017 10:44

Une IA remplacera-t-elle bientôt votre psychiatre ?

Message non lu par lesocial » 10 août 2022 09:13

« Bonjour Monsieur. Je vous en prie, installez-vous. Alors… comment allez-vous depuis la dernière fois ? »

Et si, dans quelques années, cette phrase anodine n’était plus prononcée par un psychiatre en chair et en os mais par une IA, une Intelligence artificielle ? Avec la résurgence récente de la psychiatrie dans le débat...

Lire l'article complet ...

Avatar de l’utilisateur
Po3m
Messages : 394
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

Re: Une IA remplacera-t-elle bientôt votre psychiatre ?

Message non lu par Po3m » 10 août 2022 18:56

Bonjour,

Clairement les systèmes IA sont des outils, ni plus ni moins, qui peuvent être utilisés dans le milieu médical.
C'est juste que ces systèmes ne sont pas conscients (pour le moment). A ce titre, cette histoire de "conscience" (qui concernera l'intelligence forte en matière d'IA) posera sans mauvais jeu de mot un cas de conscience : qu'est ce que la conscience ? Sachant que déjà il est extrêmement compliqué d'indiquer la conscience d'un individu. Ce que je veux dire, c'est que s'il est possible de créer une expérience pour démontrer qu'un individu est conscient, on arrivera à le démontrer mais toujours selon des critères donnés. Il est également possible de démontrer l'impossibilité à établir formellement qu'une personne est proprement consciente. Ce qui démontre la complexité de la question vis à vis de systèmes informatiques car le jour où viendra la volonté d'une structure humaine à présenter leur création d'IA comme étant "quelque chose de conscient", et bien formellement, il sera extrêmement compliqué, pour ne dire impossible, de l'affirmer. Car proprement pour ce qui concerne un être humain, ça reste une question trop complexe. En matière de psychiatrie on élude d'ailleurs cette problématique : on parle d'autonomie, de libre arbitre, d'indépendance, à la rigueur d'esprit critique, mais on évitera soigneusement d'employer le terme de conscience, y compris à propos de l'être humain. En bref, l'IA doit être considérée comme des "super calculettes" mais rien de plus. Il n'y a actuellement pas de moyens suffisamment robuste pour un système informatique d'appréhender le réel ni même la possibilité pour ces systèmes de se situer dans l'univers, pas de façon consciente justement. "Remplacer" non. C'est juste un outil. Le risque c'est de prendre comme vérité établie les conclusions de ces outils et que les médecins quelque part en dépendent trop, perdant une certaine autonomie décisionnelle. Disons, c'est comme partout ailleurs, il y aura des médecins qui utiliseront correctement ces outils et garderons une haute expertise, puis vous en aurez d'autres qui s'appuieront trop dessus et dormirons sur leurs lauriers. Mais ceci dit, aujourd'hui, il existe déjà des médecins-psychiatres qui s'appuient sur des acquis, une carrière, un certain pouvoir qu'ils détiennent par ce qu'ils représentent (s'il tiennent une place importante dans le secteur et s'accrochent à leur réputation), j'ai eu affaire à ce type de médecin-psychiatre, et de vous à moi j'aurais peut être aimé avoir affaire à une IA qui paradoxalement aurait peut être mieux considérée ma part d'humanité, là où ce médecin pourtant bien humain ne m'a traité que comme un simple cailloux.

https://voca.ro/1eNXFu1bZsa0

Répondre