VAE des travailleurs en ESAT-EA

La communauté Moniteur d'atelier se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
Sonia

VAE des travailleurs en ESAT-EA

Message non lu par Sonia » 17 mai 2015 00:25

Bonjour à tous,

Je souhaite m'informer sur le sujet de Validation Des Acquis de l'Expérience (VAE) des travailleurs en ESAT EA et sur la possibilité de mobilité en interne ou externe après une valorisation des compétences via une VAE.
Si votre ESAT à proposer une VAE pour des travailleurs handicapées, et que ces derniers ont évolué (ou pas) vers le milieu ordinaire.
Une autre question: est ce qu'il y a plusieurs poste selon la compétence de la personne: une cartographie des métiers des travailleurs handicapés dans un secteur d'activité exemple en jardinage les différents métiers ou niveau de qualification.

J'attend vos commentaires.
Merci d'avance

N.B: je suis en formation dans le domaine du handicap, je travaille sur le sujet de la valorisation des compétences des travailleurs handicapés par la VAE.

Baleste

Re: VAE des travailleurs en ESAT-EA

Message non lu par Baleste » 05 juin 2015 16:19

Pourquoi les personnes handicapées (parfois lourdement) ne seraient pas capables d’acquérir une expérience ?
Plus de trente ans en poste de direction de CAT puis ESAT, j’ai utilisé les deux types de reconnaissance. Avec, au début, des formations directes réservées à quelques « psys » ayant été scolarisés : résultats deux CAP de cuisinier et deux CAP d’horticulture (option aménagement d’espaces verts).
Un boulot énorme, heureusement soutenu par la volonté collective d’y parvenir : déplacements dans les centres de formation, travail et révision théorique (cours et leçons), stage, suivi des stages...
Nous avons ensuite opté pour une « VAE » mais en ciblant un résultat modeste. Pas question, bien sûr, d’attaquer une VAE d’ingénieur électronicien pour un ouvrier d’ESAT en Espaces verts.
Renseignez vous auprès du CIBC de votre région.
C’est ainsi que, pour les cuisiniers, nous avons optés pour VAE de « COMMIS DE CUISINE » ... Pas question d’attaquer en visant le sommet : « cuisinier »
Résultat : dix personnes présentées et neuf reçues (et encore, la dixième n’avait qu’une forte volonté de nuire en participant pas.) Pas de diplôme mais un TITRE PROFESSIONNEL de COMMIS... Un CAP est un diplôme de l’éducation nationale et comprend, pour être complet, un large volet théorique auquel nombre de personne handicapées mentales n’ont pas accès.
Le titre professionnel est un titre du ministère du travail. Nuance.
Le montage des dossiers, la nécessité de faire des stages pratiques coûtent cher !!! L’investissement humain est grand (CIBC ? Inspecteurs du Travail, Etablissement qui ont accepté nos stagiaires, moniteurs d’ateliers etc...) Mais, au final, une véritable aventure. Un enthousiasme qui a éclairé le départ en retraite d’un de nos directeurs.

N’hésitez pas à vous lancer dans une VAE collective, par équipe de travail (restauration, manutention, laverie, espaces verts). J’y vois plusieurs bénéfices :
Les moniteurs sont heureux d’être reconnus à travers le savoir faire des TH. De « leurs » TH...
C’est très valorisants pour des personnes (j’avais de trisomiques dans la cuisine.. Si ! si !) pour des personnes qui n’ont jamais rien foutu d’autre qu’enfiler des perles en IMP...
Enfin, les ESAT risquent ainsi de retrouver et de défendre, autrement qu’en raisonnements suspects, leur vocation médico-sociale.

PS : Google puis CAT de la CLARE et vous verrez une VAE, enfin, un petit bout...
Bonne soirée à tous.

Sonia

Re: VAE des travailleurs en ESAT-EA

Message non lu par Sonia » 07 juin 2015 00:38

Bonjour,

Oui j'en doute pas de efficacité de la VAE ou toute démarche de reconnaissance ou de formation. surtout oui le travail énorme pour rendre accessible "concret-Abstrait-transfert".
Je me permets de faire suite à mon sujet de recherche en vous posant quelques questions, excusez moi si y en a plusieurs.

Questions:

>> les personnes ayant eu de certificat ou diplôme via(VAE) ont:
- plus d'expérience (stage dans d'autres ESAT, MO )
- Un handicap (typologie du handicap)
- La durée de présence en ESAT
- Nombre de sorties définitives en Milieu ordinaire

>>Pour les personnes ayant passées la VAE ou RAE qu'est ce que cela à changer aux niveaux:
- Performance (plus de productivité)
- Autonomie (confiance en soi, pas besoin de moniteurs...)
- Responsabilité
- Désir d'évolution (de sortie vers le milieu ordinaire)
- demandeurs d'ordre/clients (promotion = plus de demande)
- Le chiffre d'affaire de l'ESAT a t'il augmenté après VAE

>> Après évaluation des TH (tenant compte du handicap) sont elles capables de franchir le cap de l'ESAT pour le MO?
- y a t'il de proposition de sortie vers le MO?
- si oui, quelles sont les entreprises accueillantes (sont elles des clients ou autres entreprises non connues de l'ESAT)

Merci d'avance

Baleste

Re: VAE des travailleurs en ESAT-EA

Message non lu par Baleste » 07 juin 2015 22:21

Re-bonjour jeune fille,

Re-bonjour car je crois que nous nous sommes deja parle sur un autre post...

Je vais essayer de continuer ce dialogue bien que je ne puis utiliser qu'un clavier qwertyuiop... Pardon, donc, pour les fautes de frappe...


>> les personnes ayant eu de certificat ou diplôme via(VAE) ont:
- plus d'expérience (stage dans d'autres ESAT, MO )
- Un handicap (typologie du handicap)
- La durée de présence en ESAT
- Nombre de sorties définitives en Milieu ordinaire========

Les stages inter-ESAT etaient, chez nous, une pratique courante pour briser le risque de chronicisation. [briser les habitudes ou, plus simplement : "changer les idees a des gens ayant 25 ans de foyer-cat" PIRE QU,UN MONASTERE} Mais on ne peut pas dire que l'on ai trouve quelques benefices de "rentabilite".

Pour le desir d'evolution vers le MO il ne faut pas prendre les travailleurs handicapes pour des imbeciles. Ils savent ce qu'ils ont dans un ESAT tranquille ou le directeur invite ses moniteurs a ne pas faire suer le burnous. Ils connaissent mieux que moi la situation de l'emploi en France, alors ils ne bougent pas. Et j'aimerais bien connaitre un ESAT ou il y a de la demande pour le milieu ordinaire...

J'explique le directeur qui "invite a ne pas faire suer le burnous" Je pense etre le seul dirlo de CT a avoir dit a son equipe de moniteurs "Attention, Attention : le chiffre d'affaire augmente """

Quant au chiffre d'affaire de l'ESAT, vous comprenez que la question m'a plie de rire.... La VAE n'a pas transforme les Handicapes en petites fees de la production. Elle a juste fait le bilan de leurs connaissances techniques... Le rendement n'y a rien gagne.... A plus forte raison le chiffre d'affaire....



typologie du handicap : en majorite Oligophrenie IE handicap mental profond dont on ne connait pas toujours le vrai nom. Macropcephalie, microcephalie, epilepsie associee a d'autres troubles et... un certain nombre de trisomiques. Tres peu savent lire, aucun ne sait ecrire....


La durée de présence en ESAT ..... Pour certains depuis toujours d'ou ma remarque sur la chronicisation

- Nombre de sorties définitives en Milieu ordinaire .... : environ trois tous les deux ans mais beaucoup de delegations en entreprise..... {on ne se la pete pas}


Bon, c'est assez penible de discuter sur un post comme celui-ci car la brievete est assassine pour les idees...
En plus qwertyuiop .,mais j'ai l'impression que la VAE comme, en son temps la demarche qualite n'est pas tout a fait comprise... Il n'y a aucune recette miracle, c'est ce que je me dis qujourd'hui comme, aussi, chaque fois que je vois un candidat educateur demander la liste des livres ou il va tout comprendre...

Et l'initiative, bordel ???? Qu'en faites-vous ??????

Une autre fois, si vous le permettez, nous parlerons de ces directeurs qui ont tue l'education specialise en n'embauchant plus de diplomes

Et de ces assos qui poussent au rendement pour se constituer des tresors de guerre>>>>>>

sonia

Re: VAE des travailleurs en ESAT-EA

Message non lu par sonia » 09 juin 2015 15:46

Re bonjour,
( En effet, on s'est échanger la discussion sur le théme "vers la fin des ESAT", qui se croise avec mon sujet).

Donc, je revient au sujet. Pour les travailleurs handicapés, c'est par le fait qu'ils sont longtemps restés en ESAT qu'il n'y a pas d'évolution (insertion vers le milieu ordinaire). et celà à mon avis est dû parfois à leur motivation de rester en ESAT de peur de ce qui est étrange d'eux (changement d'habitudes, assurance,...), et pas sur le motif qu'il ne sont pas apte dans le milieu ordinaire, car si les employeurs adaptent le travail aux capacités même minim des personnes peuvent y travailler en MO. Un moyen pour l'ESAT de justifier leur incapacité et autonomie à aller vers MO (décision MDPH).
Historiquement les ESAT ont été crée pour répondre au besoin de chômage des personnes handicapées de tout type du handicap, même ceux qui peuvent travailler en MO. difficultés dès le départ à lier sa mission médico sociale et économique.
Ce que je ne comprend pas, pourquoi si depuis plusieurs années avec un accompagnement médico social en ESAT, une personne ne peux pas acquérir une autonomie et possibilité d'aller en MO, comme dans certains pays européen comme le royaume Uni, Autriche qui ne s'investissent plus dans le travail protégé, mais bien un modèle existant qui est le l'emploi assisté " un travail en milieu ordinaire adapté par l'employeur, il comprend aussi des activités de soutiens"

Ce dont je suis certaine, il doit avoir des pratiques contraire à l'éthique. que la mission de l'ESAT se confond entre mission médico social et économique (historiquement parlant). s'ajoute les ESAT qui se trouvent dans les villes dynamiques où les entreprises assujetties en croissance recoure au secteur protégé, et dont la concurrence entre ESAT sur les marché de sous traitance est croissante, on voit le développement de plateforme proposant des appel d'offre et des mise en relation avec les entreprises (en quelque sorte un nouveau commerce)

Je ne comprend sur quel fondement vous accusez les associations? pourquoi cet acharnement? Avez vous quitté l'ESAT suite à un conflit d’intérêt ou à des pratiques contraires à vos idées, éthique?

J'essaye d'analyser un peu les idées, pour voir comment développer l'insertion en MO. je regrette qu'il n'y a pas beaucoup de contributeurs à cet échange.

Bien Cordialement

sonia

Re: VAE des travailleurs en ESAT-EA

Message non lu par sonia » 09 juin 2015 16:06

Désolée pour les nombreuses fautes.

Répondre