Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

Veille sociale et juridique recherche benevoles

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur leur engagement dans le travail social, les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
VeilleSociale
Messages : 1
Inscription : 28 oct. 2020 15:21

Veille sociale et juridique recherche benevoles

Message non lu par VeilleSociale » 28 oct. 2020 15:44

Bonjour,
Je recherche des personnes qui seraient disposées et disponibles pour tenir une veille sociale et juridique.

La rapidité des réformes du gouvernement actuel dans sa volonté de faire voter très rapidement des textes de Loi, en utilisant :
1. la procédure accélérée systématiquement supprimant la deuxième lecture à l'assemblée nationale et au Sénat,

2. le recours à l'article de la Constitution numéro 49 alinéa 3 qui permet de passer outre les votes des députés, sénateurs et sénatrices pour imposer une nouvelle loi
Le recours à cet article 49.3 pour des réformes dont on peut remettre en cause la nécessité vitale et globale, hors sphère économique, donc à l'échelle du pays dans son ensemble : par exemple pour Loi travail sous le précédent gouvernement du président Hollande, la réforme des retraites actuellement )
Pour en savoir plus au sujet du 49.3 vous pouvez consulter : https://www.vie-publique.fr/fiches/1949 ... nstitution)


Par ailleurs, les réformes engagées n'améliorent pas et surtout mettent en danger les acquis sociaux ou droits des personnes pauvres, des personnes handicapées, des chômeurs.es, des femmes, des personnes exilées, des personnes vulnérables et des personnes âgées retraitées ... ainsi que le droit de l'environnement, ainsi que le droit et le devoir de service public : suppression de personnel, de lit d'hospitalisation voire de service entier pour l'hôpital, refus d'héberger ou/et de loger l'ensemble des sans abris, des femmes victimes de violences conjugales, fermeture de poste, de centre d'impôt, de caisse d'allocation familiale

Alors que le partage et la justice fiscale voudrait que les plus riches payent plus d'impôt afin de financer la solidarité, la lutte contre les exclusions, ... le président Macron a souhaité la suppression de l'impôt sur la fortune qui a été remplacé par un impôt ne prenant plus en considération le patrimoine monétaire/financier, cette réforme à bénéficié au 10% pourcents les plus riches..

Et en parallèle la suppression ( projet) du droit à tout ou partie du droit à l'allocation retraite, de l'allocation chômage, la volonté d'une réduction des droits pour les personnes en situation de handicap avec la suppression du complément de ressources de 179e/mois pour toutes les nouvelles demandes aah au 1er janvier 2019 ( cf. https://www.service-public.fr/particuli ... its/F12911)
la suppression ( cf. Loi ÉLAN) de l'accessibilité automatique des logements via la destruction de la norme d'accessibilité au fauteuils roulants jusqu'alors obligatoire pour presque toute nouvelle construction,

la tentative de détruire le droit des occupant sans droit ni titre (donc sans abri) en permettant des expulsions expéditives ( Loi Elan art17 qui a été supprimé sous la pression des associations puis un amendement de la loi ASAP amenant à considérer le logement principal et résidence secondaire au même titre afin de notamment permettre l'expulsion rapide sous 48h d'éventuels sans abris squatteurs d'un logement secondaire)
La suppression de la commission nationale d'aide aux victimes et de plusieurs autres commissions. La suppression des enquêtes publiques pour faciliter l'installation de site industriels ( destruction du droit environnemental)

Ces réformes sont d'autant plus inquiétantes que le refus d'entendre les désaccords d'une grande partie de la population est accompagné d'une répression particulièrement violente des mouvements de protestations

tout types de manifestants ayant été ciblées jeunes, personnes handicapées, député.e, élu.es locaux, personnes âgées

l'intimidation par la mise en place de chars blindés de guerre ("de la gendarmerie") au abord du trajet des manifestations au début des mouvements des gilets jaunes (exemple Paris, Bordeaux, Lyon , Marseille, Lille...) et l'utilisation de grenades de désencerclement (qui ont été légalisées sous le gouvernement du président Sarkozy) et de "flashball" (petit fusil envoyant des balle de caoutchouc) qui sont à l'origine d'un grand nombre de blessé.es (parfois de passant.es totalement extérieur à la manifestation, par exemple à bordeaux vers 17h ou 18h un passant traversant une place a reçu un tir de flashball qui l'a éborgné à vie).

Au delà de l'ensemble des acquis sociaux ou de symboles de respect de l'égalité de la dignité et des droits de l'Homme et de la Femme,
la politique du tout numérique et des bornes en guise d'agent d'accueil, la numérisation quasi-obligatoire, et la recherche de rentabilité remettent en question la reconnaissance de l'Autre et le lien social qui se créé notamment grâce aux services publics.


La reconnaissance de l'Autre qui est l'essence même d'un accueil réussi ou d'un accompagnement social rendu possible par la confiance, elle-même liée au respect de de la personne de sa dignité, de la confidentialité et des temps de chacun.es, ce qui signifie bien-sûr la possibilité d'avoir le temps.
Le temps est enjeu récurent pour tout le secteur médico-social.

Par ailleurs, l'Individualisme détruisant l'idée d'un commun, du bien commun.


Cette recherche de bénévoles pour une Veille sociale dont le but est de mettre en relief les évolutions juridiques actuelles, et au travers la synthétisation de permettre de
réduire le désintérêt pour la politique, d'alerter sur des projets en cours d'être la voix des sans voix, ...

Cette veille sociale pourrait aussi mettre le relief les évènements politiques marquants : élections, abstentions, ...
Par exemple la trahison du président Hollande avec la loi néolibérale (dite loi travail ou loi El Kohmri) passée en force lors de son mandat de gauche (trahison d'autant plus sérieuse qu'Hollande s'est présenté représentant du Parti socialiste et avait été élu grâce aux 10 % de l'extrême-gauche qui avaient voté pour la France Insoumise au 1er tour),
Soupçons d'utilisation de la justice à des fins politiques du fait de la perquisition de 12 locaux et domicile d'élu.es et représentant.es de la France insoumises et du Front de Gauche
Et ce, alors que des soupçons de financements illégaux des 3 dernières campagnes présidentielles (Sarkosy, Hollande, Macron) n'ont jamais débouché sur des perquisitions d'une telle ampleur.
"Comment est financée une campagne présidentielle ?" :
https://www.vie-publique.fr/fiches/1943 ... electorale

Les conséquences : l'abstention marquant le manque de confiance et le désintérêt des citoyen.nes
abstention énorme aux législatives suivantes l'élection de Hollande et la loi travail ( loi taillée sur mesure pour le syndicat des grandes entreprises ?)
Un des plus grand parti politique, le Parti socialiste réduit à un vote d'uniquement 6 % d'électeurs et électrices aux élections présidentielles suivantes.

La disparition de l'Etat citoyen du fait de la puissance des groupes de pression liées aux grandes entreprises souvent multinationales et de la banalisation de la corruption au travers l'échappement à l'impôt(l'évasion, la fraude fiscale) par des montages stratégiques pour lesquels aucune instance internationale de contrôle efficace n'existe.
À ce sujet voir le mouvement "rendez-nous l'argent !" (de la fausse fiscale)
Fait déjà dénoncé par le syndicat de la magistrature.
Un exemple d'évasion fiscale : "un système d’évasion fiscale complexe, qui aurait permis au groupe Lactalis de soustraire plus de 220 millions d’euros d’impôt sur les sociétés au fisc français, entre 2013 et 2018, et d’évader plusieurs milliards d’euros vers une société-écran au Luxembourg, dont les bénéficiaires ne seraient autres que la famille Besnier, propriétaires du groupe Lactalis." Source : mrmondialisation


La corruption financière est pourtant à l'origine de crises financières parfois mondiales.
Pour exemple les "subprimes" spéculation immobilière ayant entraîné un effondrement des cours et des marchés financiers mondiaux, les multinationales ayant une forme de monopole un effet en chaîne sur toutes les économies ...


NATTIE
Messages : 170
Inscription : 11 déc. 2017 07:41

Re: Veille sociale et juridique recherche benevoles

Message non lu par NATTIE » 01 nov. 2020 10:51

Bonjour,

Une controverse est souvent nécessaire pour réfléchir intelligemment :

https://mobile.twitter.com/info_libertes

Répondre