victime d'agression

La communauté Educateur Technique Spécialisé se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur leur engagement dans le travail social, les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
Sadrine

victime d'agression

Message non lu par Sadrine » 08 févr. 2007 10:27

Bonjour,

j'aimerai savoir s'il y a des aides, des soutiens etc... pour les encadrants qui sont victimes d'agression orale et physique (notamment menace de mort avec essai de passage à l'acte) sachant que l'on ne peut porter plainte contre les usagers.

merci de votr aide!

aude

Re: victime d'agression

Message non lu par aude » 10 févr. 2007 21:24

le dépot de plainte est tout à fait possible, même si l'employeur ne suit pas.
qu'est ce qui te fait dire qu'on ne peut pas porter plainte contre les usagers? je pense au contraire que les faits graves nécessitent un rappel à la loi car nous vivons dans une société de droit.
Après, si l'usager n'est pas accessible à une sanction pénale, c'est à la justice et à elle seule de le déterminer.
Le dépot de plainte permettra malgrè tout à la victime d'être reconnue en tant que telle et de bénéficier d'une aide aux victimes (soutien psychologique, dans la plupart des cas, mesure de réparation pénale, parfois, voire dédommagement du préjudice).

ollivier 14

Re: victime d'agression

Message non lu par ollivier 14 » 10 févr. 2007 23:33

:+: bonjour,tu ne dit pas dans quelle type de structure (si c'est le cas) se situe les agressions ( IME,CER,ESAT,etc..)mais comme le dit Aude, le dépot de plainte et tout à fait possible, avec ou sans l'assentiment de la direction, c'est déja arrivé dans l'IMPRO ou je travaille. Mais de toutes façons il ne faut SURTOUT pas rester seul devant cette situation mais en discuter avec quelqu'un de l'entourage de travail; les colègues, délégués du personnel,délégués syndicaux, infirmière, psychologue, ils sont plus anciens et ont sans doutes des conseils à donner dans ce genre de situation. :warning!:

Mylene

Re: victime d'agression

Message non lu par Mylene » 11 févr. 2007 10:57

Même si tu ne veut pas porter plainte. Pose une main courante au commissairiat de le ville ou tu travaille. Porter plainte n'est pas toujours facile, mais une main courante peut ammener ensuite a porter plainte, si il y a recidive. Bon courage

steeve

Re: victime d'agression

Message non lu par steeve » 21 févr. 2007 13:54

j'ai été moi meme victime d'une agression physique (je travaille en MECS).Je suis allé au commissariat pour depose une main courante,meme si cela n'a pas vraiment de consequence sur le plan penal,le jeune a été convoqué pour repondre de son acte et un rappel à la loi lui a été dit.

mary

Re: victime d'agression

Message non lu par mary » 16 mars 2007 02:10

Lorsque on est victime d'une agression le depot de plainte est indispensable. D'une part pour que la victime soit reconnue en tant que telle et d'autre part afin de signifier un rappel de la loi a l'auteur. Il est evident que le depot de plainte n'est pas une chose aisee car cela renvoit bien souvent a une forme de culpabilité de l'encadrant ( estce que j'ai bien gerer l'incident? est ce que l'usager aurait agit de la meme facon avec mes autres collegues? a quel moment ai je failli dans la gestion de la crise etc etc etc ) Dans notre milieu, celui de l'educatif le depot de plainte reste encore par trop tabou. En meme tant il me parait important de le faire. de meme en fonction des lieux ou l'on bosse on peut subir qq pressions de la hierarchie afin de ne pas deposer plainte. mais il te faut savoir que le depot de plainte est un droit et la decision de le faire t'appartient en propre. Tu peux deposer plainte dans n'importe quel commissariat (pas seulement celui du lieu ou tu habite ou celui du lieu ou tu travailles. Il est vrai que pour un meilleurs traitement judiciaire du delit, il vaut mieux deposer plainte immediatement apres les faits car passe le delais de 48heures, la procedure judiciaire n'est plus dans le cadre du flagrant delit donc l'usager est convoque au commissariat et non interpelle. Toutefois il me semble important que des limites soient posees et pas seulement par l'institution dans laquelle tu travailles mais aussi par la justice.
Bon courage pour la suite.

marie

Re: victime d'agression

Message non lu par marie » 21 mars 2007 12:53

ayant été moi mm victime de trois agressions sur mon lieu de travil, je ne peux pas porter plainte car j'ai été agressé (à l'arme blanche pourtant) par une personne majeure protégée et donc reconnue irresponsable de ses actes... Les flics m'ont dit que je n'avais aucun recours et qu'ils ne pouvaient pas prendre ma plainte car elle serait irrecevable par le procureur de la république... Merci la loi!!!

lyly

Re: victime d'agression

Message non lu par lyly » 13 avr. 2007 00:19

Moi je suis accusee de harcellement moral et sexuel aupres d'une th amoureuse de moi !
je vis l'enfer et c'est sa parole contre la mienne! je n'ai aucun moyen de defense et je comprends les profs qui se suicident quand ils sont integres et qu'on puisse mettre en doute leur honneteté!je suis déséspérée et me sent très seule!merci de me répondre et de me dire quoi faire! j'ai besoin de conseils!

ollivier14

Re: victime d'agression

Message non lu par ollivier14 » 14 avr. 2007 16:21

lyly,tu dis te sentir seule, est ce que tu a essayé d'en parler à ton medecin du travail, a ton délégué du personnel,délégué syndical,tu n'est pas la seule adulte encadrante sur ton lieu de travail? des personnes SONT LA POUR TE VENIR EN AIDE, sollicite les,il est anormal que tu puisse te sentir seule dans une situation de detresse telle que tu la décrit.tiens nous au courant.Courage. :+:

lyly

Re: victime d'agression

Message non lu par lyly » 16 avr. 2007 00:11

merci Olivier pour ton message!mais non je ne suis pas la seule encadrante et le probleme c'est que la hierarchie est obligee d'ecouter et de proteger cette personne!le plus qui fait mal c'est qu'il puisse y avoir un doute!ça fait 10 ans que je travaille dans ce cat et pourtant mon directeur, mon chef,qq collègues me disent et si c'etait vrai? L'AS la orientée vers une assoce pour victime qui lui a dit les suites assez graves de ses accusations(je n'etais pas encore au courant de tout ça!mes superieurs,la psy et l'as ont agit sans m'en informer jusqu'au jour ou j'ai etée convoquée chez le directeur)Le probleme c'est que malgré tout elle maintient et je ne sais pas comment faire pour me défendre elle n'a aucune preuve de ce qu'elle avance mais moi je n'ai aucune preuve pour me sortir de ce cauchemar! merci pour ton soutien olivier je te tiendrai au courant mais si tu as une solution à mon problème n'hésite pas à me conseiller car j'en ai vraiment besoin!merci à toi et peut etr à bientot

Répondre