Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

éducateur spé et déposition obligé ou non?

La communauté Educateur Spécialisé se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
celinedu68
Messages : 1
Inscription : 12 févr. 2024 22:23

éducateur spé et déposition obligé ou non?

Message non lu par celinedu68 » 12 févr. 2024 22:35

Bonjour

Je travaille en Mecs depuis 4 jours pour un cdd remplacement de 3 semaines. J'ai une question au sujet de la limite vie privée/vie professionnelle. Une ado (18 ans en mai 24) raconte à une autre jeune du foyer dimanche soir en rentrant de chez sa mère que son demi-frère dort avec elle et qu'il a baissé sa culotte quand elle dormait et qu'il l'aurait "violé". La copine vient me rapporter les faits alors que j'étais entrain de soigner un autre jeune qui venait de se scarifier tout le bras avec des lames de cutter volées au magasin.
Je ne suis pas éducatrice de métier et si j'ai des compétences éducatives, l'aspect judiciaire est pour moi inconnu.
Je finis mon service à 22h et je fais ce que je peux.
Ce matin lundi j'appelle la responsable de service pour l'informer. Après entretien avec la jeune fille, il est décidé qu'elle porte plainte.
J'avais des rdv en ville avec d'autres jeunes du groupe et je suis rentrée vers 16h. L'éducatrice prenant la relève a emmené cette jeune fille à la gendarmerie pour le dépôt de plainte.
La gendarmerie m'appelle sur mon tel perso et me demande de venir faire une déposition et d'apporter ma carte d'identité etc. la convocation est pendant mon jour de congé.
Question: je n'ai pas été témoin des faits, cela s'est passé dans le cadre de mon activité, pas dans ma vie privée. Suis obligée de donner ma carte identité (je n'ai pas envie que cette jeune fille et sa famille connaisse ma vie personnelle, mes coordonnées etc), est-il normal de me convoquer mon seul jour de congé et franchement j'en avais bien besoin et je suis deg. J'ai juste envie de démissionner.
La jeune fille aurait pu aller déposer plainte le dimanche elle avait le temps mais elle ne l'a pas fait.
Merci pour votre aide et c'est urgent!
Bien cordialement

gina
Messages : 110
Inscription : 05 févr. 2020 14:24

Re: éducateur spé et déposition obligé ou non?

Message non lu par gina » 19 févr. 2024 19:52

Bonjour,
oui vous devez aller déposé en indiquant ce qu'elle vous a dit. Si la jeune fille en question était capable d'aller seule déposée plainte c'est qu'elle n'aurait pas besoin d'éducateur. C'est vrai que c'est un métier engageant.
Votre identité peut ne pas être divulguée si vous le demander.

baleste
Messages : 346
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: éducateur spé et déposition obligé ou non?

Message non lu par baleste » 21 févr. 2024 18:54

Bonjour,

Pardon de répondre avec 48 heures de retard mais - pour une fois - j’ai été occupé.
Ton post m’a un peu contrarié car, encore une fois, je rencontre (ou crois rencontrer), l’incurie et la paresse d’un certain nombre de cadres du médico-social.
Si j’ai bien compris voici quatre jours que tu travailles dans cette MECS. Et, manifestement on t’a jeté sur un groupe sans te le présenter, sans te donner les « clefs » nécessaire à une bonne adaptation et une bonne prise en mains. As-tu au moins une bonne formation (ME ou EDUC-SP par exemple???) Si tu es en attente de formation, l’attitude de l’établissement est scandaleuse : on ne laisse pas un débutant dans une situation de responsabilité comme ça !

Prenons dans l’ordre : cette jeune ado qui dort avec son frère ???;;:::??? Y-a-t-il un service voué aux familles ? Car une famille qui laisse deux ados dans la même chambre et peut-être le même lit (elle a 18 ans, elle est presque une adulte) est soit une famille en carence grave (ressources etc.) soit une famille tuyau-de-poéle qui ne connaît même plus les règles de savoir-vivre élémentaires. Du grave, du lourd.
La victime (appelons-la ainsi) se confie à une copine ; Ok. La copine vient t’en parler.. toujours Ok... sauf qu’il te faut être prudente : tu deviens l’homme qui a vu l’hommme qui a vu l’ours (lol), tu n’es pas vraiment témoin, et s’ils s’agissait d’une simple sottise entre jeunes ?

Deuxième chose : le « viol » évoqué. De quoi s’agit-il ? Pour des ados qui ne maîtrisent pas tout le vocabulaire, ou qui n’ont pas les moyens de le connaître (deficit intellectuel) que repésente ce mot ? N’y a-t-il aucune exagération pour se faire mousser un peu ? Ne convenait-il pas d’en parler de manière ferme en utilisant des mots clairs avec l’interessée avant de démarrer toute une procédure avec la Justice ? De faire peser à la gamine le poids de ses mots avant d’entrer dans une procédure qui va être lourde et ne laisser personne indemne ?

Troisième chose : c’est l’éducatrice prenant la relève qui a emmené la jeune fille au commissariat. Est-ce une initiative personnelle ? Et surtout : pourquoi personne de l’encadrement n’a pas suive ? J’aimerais bien savoir.
A propos d’encadrement, je ne vois ni chef de service (sauf au telephone) ni dirlo, ni psycho ? Y a pas carence quelque part ? Je te jure qua ça fait vraiment mal au ventre ton récit. Il y a des soucis à se faire dans cette boîte apparemment sans capitaine à bord.

Enfin, quatrième chose : tes inquiétudes sur la procédure et ton audition doivent être maintenant calmées puisque tu dois en être sortie depuis deux ou trois jours. Bon ! tu sais maintenant comment ca se passe : une audition, tu dois y aller avec ta carte d’identité. Tes propos à ce sujet montrent bien ton inexpérience et surtout l’absence de formation. Par exemple que la gendarmerie peut te convoquer n’importe quand, même le jour de Noël...
Je crains que cette affaire prennent des dimensions qu’elle ne mérite pas. Les premiers à incriminer sont les parents (selon ta description il y a carence grave là) ensuite les services qui suivent cette famille : ils auraient dû vous signaler cette situation. Ensuite les personnes qui ont autorisé cette jeune femme à retourner dans une famille aussi nocive. Les personnes qui ont eu une réaction épidermique, quasimment instantanée, sans prise de recul et sans le soutien de spécialistes (psychos etc.)
Si cette affaire est prise au premier degré par les magistrats, elle est entre les mains d’un proc. Elle va passer sur le bureau d’un juge d’instruction et (peut-être) finir aux Assises. Tu n’as pas fini avec les auditions et les témoignages aux Assises. Même sincère et loyale commeje te crois, tu n’en a pas fini.
Vraiment, tiens nous au courant car je trouve là un exemple typique des égarements du social.

PS En relisant, je retrouve le gamin qui s’est scarifié avec des lames volées dans un magasin. Tu as 4 jours de travail dans le social et tu te trouves SEULE avec des coups pareils ? Bonne initiation…. Pas de cadre ??? Pas d’infirmière non plus ???? Qu’est-ce que c’est que cette boîte ???

baleste
Messages : 346
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: éducateur spé et déposition obligé ou non?

Message non lu par baleste » 24 févr. 2024 14:42

Bonjour,

Bon d'accord, ma réponse d'il y a deux jours a été un peu abrupte mais ça me dérange toujours de voir l'inconséquence de cadres du social qui "lachent" une débutante -sans formation, de surcroît- sur un groupe de jeunes pas faciles.
Quand je dis "pas faciles" je suis sous la vérité : quid de ce gamin qui va voler des lames de rasoir pour se scarifier ? Personne n'a prévenu que les scarifications sont une manifestation de grave mal-être ?
Aussi je te prie, Céline du 68, de donner de tes nouvelles... Où en es-tu après ta déposition ? Toujours en poste ? L'encadrement s'est-il manifesté ou font-ils l'autruche ?
Bonne suite...

baleste
Messages : 346
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: éducateur spé et déposition obligé ou non?

Message non lu par baleste » 28 févr. 2024 21:21

Pas de commentaire ? et cette audition, comment s'est-elle passée ?

Répondre