Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

Jouer à « faire semblant » aide-t-il les enfants à grandir ?

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
lesocial
Site Admin
Messages : 642
Inscription : 03 déc. 2017 10:44

Jouer à « faire semblant » aide-t-il les enfants à grandir ?

Message non lu par lesocial » 10 juin 2022 15:05

Quelle que soit l’école maternelle que vous visitiez, vous y croiserez certainement un enfant en train de faire semblant d’être quelqu’un d’autre. Ce type de jeu, propre à la petite enfance, est universel. Et au-delà de l’amusement qu’il procure aux enfants, ce jeu, comme tous les jeux d’imagination, est considéré par certains comme essentiel à un ...

Lire l'article complet ...

Avatar de l’utilisateur
Po3m
Messages : 394
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

Re: Jouer à « faire semblant » aide-t-il les enfants à grandir ?

Message non lu par Po3m » 25 juin 2022 23:15

J'ai bien affaire à quelques professionnels du social "qui jouent à faire semblant" (ou plutôt usent de techniques d’ingénierie sociale) ou lorsqu'on utilise le langage en "faisant comme si on ne connaissait pas le dossier du bénéficiaire" et promettant que "ça ne sortira pas du bureau", bon mais attention je ne critique pas "gratuitement" (vous me connaissez) bien sûr tout le monde manipule tout le monde et dans le cas du professionnel du social c'est "avec bienveillance", "dans l'intérêt de l'usager ou du bénéficiaire" dit-on. La réalité est beaucoup plus nuancée que cela, dira-t-on. Entre besoin des bénéficiaires et intérêts de l'employeur.

"Faire semblant" c'est le propre de l'intelligence et j'aimerais préciser que c'est "à la portée d'un singe" (oui, les animaux sont intelligents). Nous sommes dans un monde où bien sûr qu'il faut maîtriser le fait peut être non pas de jouer (pour un adulte) mais "d'incarner". Perso dans le dispositif RSA quand je rencontre quelqu'un, je ne rencontre pas la personne, je rencontre quelqu'un qui joue un rôle, "qui fait semblant" (de ne rien savoir du dossier etc...) je n'y trouve d'ailleurs plus aucun sens, pour moi ça résulte d'un monde désincarné, les gens qui dans ce cadre "jouent à faire semblant"... me font peur, réellement. Leur ignorance profonde me fait peur car cette ignorance peut mettre la personne accompagnée en danger (c'est du vécu). "Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font". Oui je sais je détourne un peu le sujet pour exprimer un ressentiment très personnel, sinon bien sûr les jeux de rôle pour les enfants c'est très bien. C'est une forme de conditionnement. Plus tard, ces enfants, parmi les plus doués et intelligents se rendront compte qu'il y a tout intérêt à faire usage de toutes les stratégies possibles, même les plus basiques, dans un monde où réellement tous les coups sont permis. On peut mentir, oui bien sûr, il le faut même : par bienveillance (dit-on).

Je rajouterai enfin que l'enfer est pavé de bonnes intentions... ça, les professionnels que vous êtes l'apprennent plus tard. Certains d'entre vous n'en auront même jamais conscience...

Pat450
Messages : 2
Inscription : 30 juin 2022 14:04

Re: Jouer à « faire semblant » aide-t-il les enfants à grandir ?

Message non lu par Pat450 » 03 juil. 2022 14:23

J'ai bien affaire à quelques professionnels du social "qui jouent à faire semblant" (ou plutôt usent de techniques d’ingénierie sociale) ou lorsqu'on utilise le langage en "faisant comme si on ne connaissait pas le dossier du bénéficiaire" et promettant que "ça ne sortira pas du bureau", bon mais attention je ne critique pas "gratuitement" (vous me connaissez) bien sûr tout le monde manipule tout le monde et dans le cas du professionnel du social c'est "avec bienveillance", "dans l'intérêt de l'usager ou du bénéficiaire" dit-on. La réalité est beaucoup plus nuancée que cela, dira-t-on. Entre besoin des bénéficiaires et intérêts de l'employeur.
Votre assistante sociale qui travaille pour la Fonction Publique Territoriale semble ignorer qu'elle est tenue au secret professionnel (cf le code de déontologie des fonctionnaires ).

Avatar de l’utilisateur
Po3m
Messages : 394
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

Re: Jouer à « faire semblant » aide-t-il les enfants à grandir ?

Message non lu par Po3m » 12 juil. 2022 01:46

Pat450 a écrit :
03 juil. 2022 14:23
J'ai bien affaire à quelques professionnels du social "qui jouent à faire semblant" (ou plutôt usent de techniques d’ingénierie sociale) ou lorsqu'on utilise le langage en "faisant comme si on ne connaissait pas le dossier du bénéficiaire" et promettant que "ça ne sortira pas du bureau", bon mais attention je ne critique pas "gratuitement" (vous me connaissez) bien sûr tout le monde manipule tout le monde et dans le cas du professionnel du social c'est "avec bienveillance", "dans l'intérêt de l'usager ou du bénéficiaire" dit-on. La réalité est beaucoup plus nuancée que cela, dira-t-on. Entre besoin des bénéficiaires et intérêts de l'employeur.
Votre assistante sociale qui travaille pour la Fonction Publique Territoriale semble ignorer qu'elle est tenue au secret professionnel (cf le code de déontologie des fonctionnaires ).
Le secret professionnel ne signifie pas que tout reste entre le professionnel et l'usager, c'est beaucoup plus complexe que ça vous n'êtes pas sans le savoir. Autour du professionnel, il y a une équipe multi-disciplinaire et du partage de l'information. Certes, le professionnel n'est pas obligé de partager "toute" l'information, juste l'information utile. Dans le cadre du RSA c'est encore plus complexe/ délicat car l'information via les CER remonte au niveau des conseils départementaux. Bon mais le propos n'a plus rien à voir avec le sujet initial. J'exprime un ressentiment qui était que par moment j'ai le sentiment d'être pris pour un neuneu. C'est autant irritant qu'exaspérant.

Pour revenir dans le sujet, plus que pour les enfants mais même vis à vis des adultes, le "jeu" aide à évoluer, voire même à se restructurer.
Les animaux, en particulier les mammifères comme nous, "jouent" non seulement pour grandir mais pour contribuer activement à leur survie. Jouer, c'est acquérir une meilleure compréhension de son environnement et c'est aussi s'affirmer quelque part face à l'adversité. C'est apprendre enfin à faire preuve de cohésion, à évoluer en groupe car le jeu passe aussi par l'identification et l'attribution de rôles. Le plus dangereux est celui qui ne joue plus ou trouve tout principe de jeu inutile. Le jeu se trouve partout et encore une fois, cela contribue de base à notre survie.

Mais ça aide aussi à comprendre surtout pour ceux qui sont bien insérés et donc loin d'une situation de précarité que la vie n'est pas un jeu et donc qu'on ne doit pas mettre en danger / menacer la vie d'autrui, y compris et surtout sur le plan institutionnel. On ne doit pas jouer avec la vie des gens. Sans quoi ils se défendent comme ils peuvent, maladroitement et parfois dangereusement.

Répondre