Pour être notifié de nouveaux messages, entrer dans un forum puis cliquer sur "S'abonner au forum" (+ infos)

port du voile (hijab) en foyer (mecs)

La communauté Educateur Spécialisé se retrouve sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
baleste
Messages : 288
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par baleste » 29 sept. 2018 21:56

Mais qui parle d'exclusion ?
la personne reste là, sans ses signes religieux.
Il y a des droits mais aussi des devoirs et l'un de ceux-ci consiste à être discret dans un lieu public; or un établissement marche avec l'argent du public, non ?

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 30 sept. 2018 09:48

Je veux dire que Quand un enfant est placé en mecs ou foyer départementale, il a Le respect de ses droits fondamentaux garantis , la charte de la laïcité assure aux usagers le droit de porter des signes religieux.
Les enfants et les ados places en mecs et foyer ont donc parfaitement Le droit de porter des signes religieux dont Le voile.

Oui vous avez raison ces établissements marchent avec de l'argent public donc le personnel en vertu du principe de laïcité est soumis au devoir de neutralité religieuse. Mais les enfants et ados eux non, ils sont des usagers, ils ont Le droit si ils le souhaite de porter des signes relif ( voir charte de la laïcité).

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 30 sept. 2018 09:56

baleste a écrit :
29 sept. 2018 21:56
Mais qui parle d'exclusion ?
la personne reste là, sans ses signes religieux.
Il y a des droits mais aussi des devoirs et l'un de ceux-ci consiste à être discret dans un lieu public; or un établissement marche avec l'argent du public, non ?
Oui comme ça marche avec de l'argent public c'est le principe de laïcité qui s'applique, c'est à dire neutralité du personnel et liberté d'expression religieuse pour les usagers ( ici enfants et ados).

Je veux dire que si par exemple une adolescente placée arrive voilée dans un foyer ou une mecs, tant que son visage est découvert, il n'y a pas de soucis elle peut Le porter si elle le souhaite. Il est impossible de l'exclure pour ça si elle Le garde( et en plus il y a une ordonnance de placement d'un juge).

De toute manière il y a Normalement dans les mecs la charte des libertés et droits fondamentaux des personnes accueillis qui doit servir de base au règlement et celle ci assuré la liberté d'expression et de religion des usagers tant que celle ci est individuel.

Mais je recherche plus des témoignages sur la vie à l'intérieur de ces établissements.

baleste
Messages : 288
Inscription : 04 janv. 2018 13:08

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par baleste » 02 oct. 2018 14:27

Pour moi, mon siège et fait: pas de signe religieux, point ! (barre).

Par contre je me demande ce que viens faire ordonnance du juge. Qu'en pense-t-il le juge ? Es-ce que l’ordonnance fait référence au voile ?

Et, une fois de plus, les propos échangés me laissent penser que le psycho-psycha pseudo-éducatif est d'une nature totalement inculte.
Exemple : savez-vous que le les juges nous confient ces enfants parce-que "nous sommes des personnes dignes de confiance " ?
Savez-vous que nous devons nous en occuper "en digne pères de familles" ?

Avez-vous une formation, chère saladequinoa ? Et, dans cette formation, avez-vous fait un minimum de droit, je veux dire de droit de la famille ?
Pensez-vous sérieusement qu'un bon père de famille laisserait sa fille porter le voile à la maison ?

Bon, l'inculture ne disparaitra pas demain sur un claquement de doigts. je vous souhaite une bonne continuation dans la difficile carrière que vous avez choisi.

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 02 oct. 2018 15:39

Je veux tout simplement dire que si une jeune fille arrive placée par une ordonnance d'un juge, et qu'elle porte le voile et qu'elle a 16 ou 17 ans, il me semble totalement impossible qu'on puisse lui demander de retirer son voile car c'est totalement illégal car la loi l'autorise, on ne peut pas imposer de devoir de neutralité ou de discrétion au usagers des services publics.
J'ai poser la question au Défenseur des droits, et au Ccif , et oui il est légale de porter le voile ou d'aborder des signes religieux dans les foyers et les mecs tant que la pratique religieuse est individuel

Vous ne pouvez donc pas dire non car c'est contraire à la loi. Une jeune fille peut porter le voile en foyer si elle Le souhaite.

Ce n'est pas une question de oui ou non, il y a la loi pour ça. On ne peut pas aller arbritrairement contre la loi.

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 02 oct. 2018 15:42

baleste a écrit :
02 oct. 2018 14:27
Pour moi, mon siège et fait: pas de signe religieux, point ! (barre).

Par contre je me demande ce que viens faire ordonnance du juge. Qu'en pense-t-il le juge ? Es-ce que l’ordonnance fait référence au voile ?

Et, une fois de plus, les propos échangés me laissent penser que le psycho-psycha pseudo-éducatif est d'une nature totalement inculte.
Exemple : savez-vous que le les juges nous confient ces enfants parce-que "nous sommes des personnes dignes de confiance " ?
Savez-vous que nous devons nous en occuper "en digne pères de familles" ?

Avez-vous une formation, chère saladequinoa ? Et, dans cette formation, avez-vous fait un minimum de droit, je veux dire de droit de la famille ?
Pensez-vous sérieusement qu'un bon père de famille laisserait sa fille porter le voile à la maison ?

Bon, l'inculture ne disparaitra pas demain sur un claquement de doigts. je vous souhaite une bonne continuation dans la difficile carrière que vous avez choisi.
Une jeune fille placée par une ordonnance ( ou pas d'ailleurs peut porter le voile si elle Le souhaite sans rien craindre, elle ne peut pas se faire exclure pour ça.
Je veux dire si ça me plait pas qu'elle Le porte, et bien elle peut si elle veut quand même Le garder.

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 02 oct. 2018 15:49

J'ai trouver ceci.
https://aifris.eu/03upload/uplolo/cv4143_2131.pdf

Ils cherchent surtout à savoir pourquoi elle Le porte( bien sûr tout dépend de l'âge et si Le port est soudain ou de longue date.).
Puis ils encouragent les jeunes filles à s'investir, si elles vont dans les collèges et lycées publics la loi s'applique et elles doivent retirer le voile en cours. Sinon pour les autres ils les encourage à faire des formations, lieu où Le voile est permis mais en leur disant que trouver un stage sera plus difficile.

Sinon ils s'en tiennent à la loi sur les personnes accueillies dans les sévices médicaux sociaux.

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 02 oct. 2018 16:45

Sinon viens de trouver ce texte du ministère de la justice datant de 2015 qui rappel les droits des mineurs dans les centres éducatifs fermés.

http://www.textes.justice.gouv.fr/art_p ... 11218N.pdf


Donc il me semblerait surprenant qu'un enfant placé pour des problèmes familiaux en foyer, mecs ou famille d'accueil aient moins de droit que les jeunes des centres fermés.

Comme je vous ais dis j ai poser la question au défenseur des droits et au Ccif et ils m'ont dit que les enfants placés ont Le droit de pratiquer leur religion si il Le souhaite ( donc porter le voile, kippa etc. Si ils le veulent) , de prier dans leurs chambres, de jeûner pendant Le mois de Ramadan, et au respect de leur culture d'origine.
Et qu'en cas de soucis il faut demander Le ccif ou défenseur des droits pour qu'il fasse respecter la loi.

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 02 oct. 2018 16:46

Desole pour les fautes d'orthographes, j'écris avec un téléphone.

Saladequinoa
Messages : 23
Inscription : 18 sept. 2018 14:03

Re: port du voile (hijab) en foyer (mecs)

Message non lu par Saladequinoa » 04 oct. 2018 15:14

Bonjour,
j'ai trouver ceci qui est lié à ma question initiale :
http://cnrde.org/?page_id=25
Qu 072 : « Une jeune fille décide de porter le jilbab dans un établissement de protection de l’enfance : Comment concilier libertés individuelles et vie en collectivité ? » – février 15

Un cadre de direction en établissement public de protection de l’enfance s’interroge sur les dispositions à prendre devant la conduite d’une grande adolescente qui décide de porter le jilbab (tenue recouvrant le corps et ne laissant apparaitre que les yeux, le nez et la bouche). Celle-ci est par ailleurs qualifiée d’influençable et de vulnérable du fait de son parcours familial et personnel.

Le questionnement comporte plusieurs préoccupations : respecter la liberté individuelle de chacun, assurer la protection de la jeune fille si besoin. Ceci incite à ne pas focaliser la réflexion sur la conduite à tenir de manière générale face à l’expression du fait religieux pour la centrer sur les modalités d’accompagnement éducatif, dans ce contexte spécifique, de la jeune fille et des autres jeunes accueillis.

Comment faire prévaloir le sens de la mission de protection de l’enfance, garantir les conditions propices au bon fonctionnement de la structure et permettre « le vivre ensemble » dans le respect des libertés et des droits de chacun ?

En premier lieu, Le CNADE s’est attaché à fournir des repères à la réflexion prenant appui sur des éléments tels que la convention européenne des droits de l’homme, la charte de la laïcité dans les services publics, le droit des mineurs, les références déontologiques pour les pratiques sociales…

Décider de la conduite à tenir face à cette situation spécifique ne pourra toutefois se faire qu’après une mise en débat éthique au sein de l’équipe pluridisciplinaire.

Pour cela le CNADE propose quelques pistes de réflexion :

Au plan individuel, il semble opportun de questionner le sens à donner à l’évolution vestimentaire de cette jeune fille : affirmation de convictions religieuses ? étape de construction identitaire ? attitude réactionnelle ? soumission à une relation d’emprise ? ….

Au plan du « vivre ensemble » , il s’agit de penser la liberté de chacun dans le cadre d’un hébergement collectif comme une dynamique invitant la jeune concernée à se penser aussi au sein d’un groupe et ses pairs à dépasser les exclusives spontanées, entretenues par les tensions sociales et des discours d’exclusion et de stigmatisation.

Répondre