RSA : tous coupables (?)

La communauté des travailleurs sociaux se retrouvent sur Les forums du Social depuis plus de 20 ans pour échanger sur les concours, le métier, le diplôme, la formation, la sélection, le salaire, la carrière, les débouchés, la profession, etc.
Avatar de l’utilisateur
Po3m
Messages : 177
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

RSA : tous coupables (?)

Message non lu par Po3m » 30 nov. 2018 19:24

Bonjour,

Comme tout le monde, je suis le mouvement des gilets jaunes. Je vois qu'il s'est étendu à une multiplication de revendications et que ce mouvement de par son ampleur reflète les problèmes de fonds de notre société. Je vois aussi que des populistes se glissent dans la brèche et que les tentatives de récupérations vont bon train. Je vois la stratégie gouvernementale qui tente de prendre de vitesse un mouvement qu'ils comprennent comme très certainement inscrit dans la durée. Si ce n'est amené à évoluer vers un mouvement (déjà) pluriel.

Les dérives existent bien sûr et des propos qui n'ont pas forcément leur place aussi. Personnellement, je choisis de regarder ceux qui reflètent la noblesse de valeurs proprement humaines, bien au-delà des petits intérêts de chacun. Même si le bien commun doit en passer par le bien de chacun. Je regarde là où les idées rassemblent, fédèrent, vers du mieux être, du mieux vivre pour tous, quelque soit sa catégorie socio-culturelle et ses origines. Et ce quelque soit son train de vie.

La mauvaise répartition des richesses avérée ne signifie pas pour autant créer des victimes d'un côté et condamner de l'autre. Il convient de proposer à notre Gouvernement des pistes possibles pour récupérer de l'argent autrement qu'en raclant les fonds de tiroir. La logique de la taxation au nom d'une transition écologique est mal appliquée car régie à travers des biais cognitifs. Des raccourcis d'esprit qui ne collent pas avec la réalité, trop sujets à interprétation purement arbitraire, loin des réalités vécues sur le terrain. L'humain rappelle à qui sait l'entendre qu'il n'est pas à confondre avec une équation.

***

Maintenant, le sujet de mon message.

Certains "jaunes" (bien sûr à ne pas confondre "avec tous les jaunes") émettent des propos du type :

"Où sont ceux qui ne bossent pas ?" "Les RSA, on ne les voit pas ? Normal, ils se lèvent à 14h..." ou encore "Ils suffit de supprimer l'APL, les allocs, le RSA, la CMU..."

Ces propos, certes en marge : sont réels. Bien sûr, représentent une population minoritaire et extrémiste dans ses idées.

Et justement, je remarque (quoi que je n'y suis pas collé toute la journée, j'ai aussi autre chose à faire !) que les bénéficiaires du RSA en effet ne revendiquent rien. En tout cas, conscient qu'au sein d'un tel mouvement "Ca fait tâche !" et c'est un réel problème. La honte est si grande que nous, au RSA, on se fait petits, on se fait absents. Pourtant, on existe, et si je ne dis pas RSAstes c'est volontaire : ce n'est pas une condition. Etre au RSA en soi, ça ne veut rien dire. Je suis comme tout le monde mais avec des problèmes trop contraignants qui te figent (si c'est durable) dans une posture qui ne peut plus passer par le regard (de l'autre) de façon valorisante. La déconsidération est profonde.

Il est donc extrêmement difficile de rejoindre "ouvertement" (sans se cacher de dépendre du RSA) un tel mouvement. Bien sûr, le soutien est toujours possible, mais de façon plus anonyme, sans afficher sa situation. C'est le lot quotidien quand on est "au RSA". L'invisibilité. C'est un réel problème et je constate par mon expérience propre que le Conseil Départemental n'a aucun sens de remise en questions, les élus "subissent" autant le problème et s'en "débarrassent" à coups de procédures faciles qui pourtant dans la réalité des faits ne représentent aucune perspective d'avenir pour les personnes concernées.

C'est difficile quand dans ces situations tu n'es plus habitué au contact et forcément tu es plus fragile, alors il est si simple dans ce cas de tenir une posture moralisatrice qui ne saurait que te prendre de haut. Il ne faut pas se leurrer, la politique va se durcir à tous les niveaux, y compris chez nos élus dont quelques-uns sont dangereux à l'endroit des plus démunis qui tentent quand même un petit quelque chose pour se donner une raison de se lever le matin (ce qui est mon cas).

Enfin je voulais aussi exprimer le fait qu'on peut être au RSA, et pour autant ne pas entretenir de pensées farfelues telles que la demande de destitution du mandat Macron... ou ce genre de conneries totalement irraisonnées. Je suis même à peu près certain que "les gens au RSA" auraient beaucoup à dire et à vous apprendre... parce que là où j'arrive malgré tout à passer d'un mois à l'autre (alors que je boucle à peine 10 jours / 30), cela signifie gérer avec 485€ / mois. J'ai donc quelques leçons à donner à notre gouvernement (et aux élus locaux) sur la façon dont il est possible de "faire beaucoup" avec si peu... parce que je rappelle que pour autant : je ne suis pas inactif.

Pendant combien de temps encore serons-nous "aux aides sociales" présumés coupables (?)

Avatar de l’utilisateur
Po3m
Messages : 177
Inscription : 01 févr. 2018 00:03

Re: RSA : tous coupables (?)

Message non lu par Po3m » 02 déc. 2018 01:37

Pour sauver la Sécu : faut la supprimer. Plus de sécu, plus de malades. Et ça créera de l'emploi chez les assureurs...

Plus de Pôle emploi, plus de chômeurs. Plus de RSA, plus de fainéants.
On légifère le suicide assisté pour raison médicale mais pas que ! Obligatoire pour les handicapés mentaux (pardon, troubles psychiques). Les personnes âgées seront également prioritaires (sur la base du volontariat). Le travail tant que vous êtes valides et en santé. Ainsi la retraite est supprimée. Dans tous les cas si vous ne pouvez plus travailler, vous tomberez dans la case du handicap. Ce qui signifie que la piqûre n'est pas loin. La dépression équivaut à une maladie mentale : euthanasie !

Et puis les artistes ne servent à rien : euthanasie !

Les intellectuels assis : euthanasie !

Les cons qui marchent et qui osent tout : euthanasie !

Les objecteurs de conscience : euthanasie !

Les féministes : on pique !

Les moches, les vieilles : on pique !

Les immigrés ? On touche pas, on les laisse couler...

Les noirs, les beurs ? On efface les couleurs...

L'argent sale ? On blanchit...

Michael Jackson ? Déjà mort...

Quant à Elon Musk :
à dada sur son I.A (hiii haaaa) pétard, direction : Moonwalk to Mars ! :ugeek:

Répondre